Actu Chômage

jeudi
13 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique La grande distribution ne recrute plus ?

La grande distribution ne recrute plus ?

Envoyer Imprimer
Selon la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), la grande distribution en France - supermarchés, gros, centrales d'achat… - n'a pas créé d'emplois en 2004, ce qui est une première dans ce secteur.

Les grandes surfaces souffrent de l'«atonie de la consommation», en particulier dans le commerce alimentaire, précise-t-on à la FCD. Seules les enseignes à bas prix, maxi ou hard discounters, ont véritablement créé de l'emploi (+6,04% à 31.500 salariés).
La progression des effectifs avait déjà tendance à se tasser depuis plusieurs années (+4% en l'an 2000, +3,5% en 2001, +2,5% en 2002 et +1,5% en 2003) mais en 2004, l'embauche s'est carrément arrêtée et a enregistré une croissance nulle de -0,09%. La grande distribution comptait quelque 633.000 salariés au 31 décembre 2004.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 27 Octobre 2005 13:57 )  

Commentaires 

 
0 # ac82 2005-10-27 17:09 La grande distribution fait le ménage : 1 700 postes sont supprimés à Auchan, dans les services administratifs et logistiques, dans le cadre d’un plan de gestion prévisionnelle de l’emploi (GPE). A Carrefour, un GPE est en cours d’élaboration, et les opérations de « rationalisation » sont déjà en œuvre depuis l’arrivée de José Luis Duran à la présidence du directoire, en mars. Comme à Auchan, l’administratif et la logistique sont en ligne de mire : deux « accords de méthode » ont été signés au sein de Carrefour Hypermarchés, cinq entrepôts fermés, ainsi qu’une centrale d’achats. Les deux enseignes expliquent que les salariés concernés ne seront pas licenciés mais reclassés… A Auchan, par exemple, on propose aux administratifs des postes de « contact clientèle en magasin ».

[url=http://lemagchallenges .nouvelobs.com/articles/p0009/a284525.html][color=#0000ff]Challenges[/color]
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-10-28 05:14
Pour avoir lu l'article de Cédric Morin dans le dernier N° de LIAISONS SOCIALES (que j'ai reçu gratos, puisque j'ai témoigné pour leur dossier sur les quadras plombés…), effectivement, même en tant qu'allocataire de l'ASS à 14 euros par jour, j'ai maintenant des scrupules à aller faire mes courses chez Leader Price !!! Surtout qu'en plus les riches adorent y aller (le côté "supermarché à la soviétique", tellement excitant pour les bourgeois qui veulent s'encanailler).

Car Leader Price appartient au groupe Auchan-Casino. Et Ed appartient à Carrefour.
Seul Leclerc n'a pas encore mis ses pattes là-dedans !

Pourtant, les salariés de ces enseignes "low cost" ou "hard discount" ne bénéficient pas du tout des mêmes statuts que leurs maisons-mères. Si + 6% d'emplois y ont été créés, c'est à leur détriment, car ces candidats sont pour la plupart soumis à la précarité. Les pratiques sociales y sont indigentes, axées sur la pression de la rentabilité. Le turn-over et l'absentéisme sont incontournables , vu les salaires et les conditions de travail : l'unique recours à l'exploitation sauvage (sous-effectif systématique, heures sup' non payées, polyvalence à outrance, et sous-rémunération) reste l'arrêt maladie !

Aucune gestion de carrière, même pas de chèque déjeuner ! C'est dramatique, et c'est vers ce type d'emplois que nous tendons : Jean-Louis Borloo peut être content !
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...