Actu Chômage

samedi
20 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Arvato Services crée 310 emplois pour Wanadoo à Lens

Arvato Services crée 310 emplois pour Wanadoo à Lens

Envoyer Imprimer
La société de marketing et de logistique Arvato Services - groupe Bertelsmann - a implanté à Lens (Pas-de-Calais) un centre d'appels pour Wanadoo, permettant la création de 310 emplois.

"Il s'agit d'emplois tertiaires, essentiellement de conseil en clientèle, d'assistance commerciale et d'assistance technique", a précisé la communauté d'agglomération de Lens-Liévin dans un communiqué.
Arvato Services a remporté en juillet l'appel d'offres lancé par le fournisseur d'accès à internet de France Télécom, et a recherché de nouveaux bâtiments dans un bassin d'emploi où il employait déjà plus de 1.000 personnes. La communauté d'agglomération lui a proposé des locaux de 18.000 m2 dans une ancienne usine d'ameublement fermée en novembre 2004. L'implantation d'Arvato a nécessité un investissement de 3,5 millions d'euros.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 21 Octobre 2005 17:36 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2005-10-21 16:39 INCROYABLE MAIS VRAI…

21-10 (AFP) 11:28:38
La coopérative d'opticiens Atol, qui compte 550 enseignes en France et en Suisse, "relocalise" la production de 4% des lunettes qu'elle vend dans le Jura, alors qu'elles étaient fabriquées jusqu'alors en Chine, a-t-on appris vendredi auprès du groupement français.

Les 40.000 paires de lunettes pour la collection 2006 "Ushuaïa", dont Atol détient la licence, seront conçues par le créateur Oxibis à Morez (Jura) et fabriquées par les sous-traitants de ce dernier dans le Jura, a indiqué le directeur général délégué d'Atol, Philippe Peyrard. "Cela assure à une trentaine de personnes six mois de travail, pour commencer. Cette politique de “relocalisation ” a vocation à être renouvelée", a-t-il précisé, en ajoutant qu'il s'agissait d'un "choix citoyen" des opticiens d'Atol, qui réduiront leur marge sans incidence sur le prix de vente. "C'est aussi un choix pour une meilleure qualité des lunettes", juge le directeur général délégué, selon qui quelque 95% des montures vendues en France sont fabriquées à l'étranger.

Atol, 4e enseigne du marché de l'optique en France, avec un chiffre d'affaires qui devrait atteindre fin 2005 plus de 300 millions d'euros, fait fabriquer 60% des lunettes qu'il distribue en Italie, 25% en France et 15% en Asie. Produire en France reviendra 50% plus cher qu'en Asie, estime M. Peyrard.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-10-21 16:41 HÉLAS…

21-10 (AFP) 11:00:52
Le groupe français de transport et logistique Geodis va supprimer 228 des 287 emplois de son site de Laval, spécialisé dans le conditionnement et le transport de téléphones portables, a-t-on appris vendredi de sources syndicales.

Le plan social sera présenté lors d'un comité d'entreprise le 27 octobre à Laval, selon les syndicats, informés jeudi par courrier du projet de suppressions d'emplois sur le site, installé à Saint-Berthevin, près de Laval.

Cette annonce est un nouveau coup dur pour Laval puisqu'elle intervient après celles, le 1er octobre, de 503 licenciements avec la fermeture de l'usine du sous-traitant électronique Flextronics, et, une semaine plus tard, de 84 licenciements avec l'arrêt du dernier fabricant français de toile à matelas, les Coutils.

Le site de Geodis connaît "une perte d'activité depuis qu'Alcatel s'est désisté de la téléphonie mobile en 2004. Nous travaillons depuis avec une société chinoise TCL, associée à Alcatel au sein du groupe T&A. L'activité s'est maintenue jusqu'au début 2005, avant de régresser jusqu'à être pratiquement nulle aujourd'hui", a expliqué Patrice Bouet, délégué CFDT. Selon lui, la direction propose 83 reclassements, notamment chez Calberson et Geodis, dans un rayon de 80 km autour de Laval. 70% des employés concernés sont des femmes.

La direction du site n'était pas joignable vendredi matin.

Geodis, qui emploie 22.700 personnes dans 120 pays, figure parmi les cinq premiers prestataires transport et logistique en Europe.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-10-21 17:37 PARIS (Reuters) - Eurotunnel annonce la suppression de 900 emplois en France et en Grande-Bretagne d'ici juin 2006, sous forme de départs volontaires.

Dans un communiqué, l'opérateur du tunnel sous la Manche précise qu'il s'agit de la finalisation de son "projet de réorganisation opérationnelle" qui traduit la "mutation majeure du modèle économique de l'entreprise dans le sens d'un ajustement plus précis de l'offre de transport aux fluctuations de la demande".

Eurotunnel, qui rappelle qu'il s'était engagé à ne recourir à aucun licenciement imposé, ajoute que les départs seront approximativeme nt répartis à parts égales entre la France et le Grande-Bretagne. Au terme de ces départs, l'entreprise comptera 2.300 salariés.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-10-26 17:10 25-10 (AFP) 18:43:27
L'entreprise GBB (Georges Biotteau et Cie/chaussures d'enfants) a présenté lundi un projet de restructuration portant sur l'arrêt de sa production en France et la suppression de 99 des 148 emplois dans son usine de Beaupréau (Maine-et-Loire), a-t-on appris mardi par la société.

Le groupe autrichien Shoe and Shirt qui avait racheté la société en novembre 2003 a justifié sa décision par des raisons conjoncturelles et structurelles, et notamment la baisse généralisée des prix, induite par l'accélération des délocalisations de production de chaussures pour enfants : "Elle affecte même le haut de gamme dans lequel nous travaillons", précise Georges Delrieu, le directeur de GBB. "De plus, les coûts des matières premières qui ont connu une forte hausse en 2001, ont tendance à se stabiliser à une valeur élevée (…) Enfin, le coût de la main d'oeuvre dans le prix des produits n'a cessé d'augmenter au cours de ces dernières années", ajoute la direction de Shoe and Shirt, dans un communiqué.
Par ailleurs, la direction affirme que la trésorerie de l'entreprise avait été plombée par des malversations financières commises par ses prédécesseurs. Une action judiciaire a été engagée pour un détournement de fonds portant sur près de 400.000 euros. L'ancien directeur financier de l'entreprise en répondra le 5 décembre devant le tribunal correctionnel d'Angers.

"Ca ne les exonère pas de leurs propres responsabilités ", a estimé Gérard Musset, délégué CFDT de l'entreprise. "Nous pensons, nous, que la stratégie de reprise de Shoe and Shirt portait uniquement sur nos marques, pas sur les salariés".

En avril dernier, un premier plan social s'était traduit par la suppression de 107 emplois.

GBB a produit en 2004 près de 600.000 paires (marques GBB et Catimini), dont 22% ont été exportées. Son chiffre d'affaires annuel avoisine les 16 millions d'euros.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-10-26 17:23 26-10 (AFP) 12:30:28
Les trois ateliers du groupe textile Macor-Mavetis situés dans la Loire et en Isère fermeront le 31 octobre, en application de la mise en liquidation de l'entreprise, ce qui entraînera la suppression de 100 emplois, a-t-on appris mercredi auprès des salariés.

Spécialisée dans la conception et la fabrication de vêtements en maille pour enfants, la firme travaille notamment pour le groupe Zannier, numéro un européen de la distribution de vêtements d'enfant. Elle emploie 50 salariés à Saint-Victor-de-Cessieu (Isère), 20 à Saint-Chamond et 30 à Roisey (Loire). Les employés sont à 95% des femmes avec une moyenne d'âge de 45 ans.

Macor-Mavetis avait été rachetée en janvier 2004 par deux cadres, Gilles Bernard et Alexandre Audouard. Selon une contremaître de l'usine de Saint-Victor, Mylène Saccomani : "Les nouveaux arrivants n'y connaissaient rien, et ils ont mis à la direction des amis à eux, incompétents".
Jean Daujas, maire socialiste de Saint-Victor, ajoute que l'usine iséroise "fonctionnait très bien avant la reprise". Selon lui, "si l'entreprise a coulé, c'est parce que les délais n'étaient pas respectés".

Alexandre Audouard n'est pas de cet avis : "Les raisons de la fermeture sont multiples, il y a le mal du textile français, mais pas seulement, nous avions des problèmes de flexibilité et les lois sociales ne permettent pas de s'adapter à une modulation des commandes".
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-10-26 17:27 25-10 (AFP) 17:59:44
Environ 2.000 emplois "d'ambassadeurs du tri", postes occupés généralement par des jeunes pour expliquer aux usagers les démarches à suivre pour la collecte de déchets sélective, devraient être créés d'ici 2008, a annoncé mardi le directeur général d'Eco-Emballages, Bernard Herodin.

"On estime à quelque 1.300 le nombre d'abassadeurs du tri actuellement en poste. Les besoins sont à minima de 3.000, soit un ratio d'un ambassadeur pour 20.000 habitants", a déclaré M. Herodin à Marseille.

"Nous venons de trouver un accord avec le ministère de la Cohésion sociale pour que les aides de l'Etat de type "Borloo" puissent bénéficier à ces postes et en créér ainsi environ 2.000 d'ici 2008", a-t-il ajouté.

Le dirigeant d'Eco-Emballages, société française agréée par l'Etat pour la collecte et le tri des déchets d'emballage, s'exprimait lors du premier Forum Eco-Emballages-Union sociale pour l'habitat (USH), consacré au tri sélectif en habitat collectif. "Les ambassadeurs du tri, lancés en 1999, étaient initialement financés dans le cadre des emplois-jeunes (mesure créée sous le gouvernement Jospin, ndlr), qui ont depuis été supprimés. Eco-Emballages finance 50% de leur coût, et le cabinet de M. Borloo (ministre de la Cohésion sociale) s'est engagé à financer les 50% restant, de sorte que cela ne coûtera rien à la collectivité qui embauchera ces ambassadeurs", a poursuivi M. Herodin.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...