Actu Chômage

mercredi
20 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Chiffres du chômage : les "fuites" du Parisien

Chiffres du chômage : les "fuites" du Parisien

Envoyer Imprimer
Il est aussi étonnant qu'inadmissible qu'un quotidien dévoile à l'avance des chiffres officiels. De quel droit ? Pour faire mousser son lectorat (et le gouvernement) ? Pourtant, c'est au moins la troisième fois que Le Parisien se permet d'annoncer avant la date les chiffres du chômage qui, comme par hasard, seraient à la baisse.

Quand on sait que derrière cette baisse plane l'ombre des radiations abusives dont nous avons régulièrement écho ici par des témoignages adressés à notre rédaction ou sur nos forums, Le Parisien, lui, affiche un optimisme dont on se demande s'il n'est pas commandité.
=> LIRE ICI la dépêche de tf1.fr

Nous rappelons donc les propos de Noël Daucé du SNU-ANPE, interviewé pour Actuchomage le mois dernier :

« Ce dont on est sûrs et certains, c'est qu'ils mettent le paquet sur les informations : le tableau officiel du Ministère du travail et de la DARES indique le jour de parution des chiffres du chômage. Quand c'est le 31, ça ne peut pas être le 30 ou le 29... Or on s'est rendu compte que, deux fois de suite, ils ont fait fuiter les chiffres (notamment par le biais du Parisien) la veille de la parution officielle quand les chiffres étaient "bons" !
Ils l'ont fait la première fois au moment du référendum sur le Traité constitutionnel européen : les chiffres sont parus le vendredi (27 mai) alors qu'ils devaient sortir officiellement le mardi suivant, et ils ont annoncé triomphalement qu'il y avait 1.400 chômeurs en moins, ce qui était aussi ridicule que dérisoire ! Attention, ce n'est pas Borloo qui fait ça mais Matignon, à travers - on peut le penser - des relais à l'intérieur de l'Agence. Quand la tendance est bonne, on peut déjà le savoir vers le 20, 25. Ils ont donc fait la même chose pour les chiffres de juin, qui devaient paraître le jeudi 31 juillet alors que Le Parisien avait déjà annoncé 2.500 chômeurs de moins dans son édition de mercredi. Ils ont truandé. A notre avis, ça se passe par Villepin et le staff qui est autour de lui, ils ont un canal d'infos et ils font fuiter les chiffres quand c'est intéressant.
De toutes façons, avec l'accélération des convocations qui seront mensuelles à partir du 1er janvier pour tous les chômeurs, ça va être une colossale montée en charge et, mécaniquement, il va y avoir des radiations administratives. »

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 26 Octobre 2005 17:08 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2005-10-26 17:43 Chômage et CDD

Au chômage depuis Juillet 2003, j'ai la "chance", malgré mes 50 ans de décrocher encore, faute de mieux, de petits CDD. Jusqu'ici ni l'ASSEDIC ni l'ANPE n'y avaient rien trouvé à redire : je pointais tous les mois, déclarant mes heures travaillées et "être toujours à la recherche d'un emploi".

Il y a quelques jours : courrier de l'ANPE me demandant des justificatifs, puisque je suis actuellement en contrat. Pas de souci, j'y réponds et attends encore leurs conclusions. Aujourd'hui, suite à un coup de fil à l'ASSEDIC pour un renseignement, mon interlocutrice me demande la durée de mon CDD, et m'annonce tout de go que, puisque celui-ci dépasse la durée d'un mois à temps plein, je suis radié et devrait me réinscrire à la fin de mon contrat.

Quelqu'un sait-il :

1) s'il s'agit d'un effet de bord des nouvelles ordonnances Villepin ?
2) quelles sont les incidences sur les droits déjà acquis ?
3) s'il y a lieu de réagir dès maintenant ?

Est-ce arrivé aussi à d'autres participants de ces forums ?

…/…

Réactions à lire sur notre FORUM.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2005-10-26 19:37 26-10 (AFP) 17:41:51
Le ministre de l'Economie Thierry Breton a implicitement confirmé mercredi le nouveau recul du chômage en septembre, estimant que la tendance à la baisse "se poursuit" et va "encore s'accroître".

Selon le Parisien de mercredi, le chômage a encore reculé en septembre, pour le sixième mois consécutif, et s'établit à 9,8% de la population active.

Interrogé sur ces chiffres encore officieux, le ministre a salué la "tendance positive" observée depuis plusieurs mois sur le front de l'emploi. "La tendance se poursuit et je pense personnellement qu'elle va encore s'accroître", a estimé M. Breton sur la chaîne France 3.

Les chiffres officiels seront connus vendredi.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...