Actu Chômage

samedi
13 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique En quoi les élections sont-elles truquées ?

En quoi les élections sont-elles truquées ?

Envoyer Imprimer

Les élections françaises sont manipulées. Voici comment !

altLes gens s’imaginent le plus souvent que truquer les élections consiste à «bourrer les urnes», «à faire voter les morts» comme on disait naguère. Ou dans une version plus contemporaine, modifier la comptabilisation électronique des suffrages.

Mais la «fraude» ou les « manigances électorales» sont beaucoup plus insidieuses.

Des élections non truquées, équitables, devraient reposer sur un principe intangible : Les candidats doivent être sur un pied d’égalité et bénéficier d’un même traitement.

Ce n'est manifestement pas le cas en France, depuis longtemps. La disparité s’est accrue sous le quinquennat d’Emmanuel Macron qui, en 2017, a été élu alors qu’il était quasiment inconnu des électeurs un an auparavant. Un «miracle» dont on connait aujourd'hui les ficelles !

Nous ne nous lancerons pas ici dans de fastidieux développements. Nous nous contenterons de souligner les dysfonctionnements majeurs qui faussent l’équité.

La «fraude» et les «manigances électorales» revêtent une multitude de formes :

• Accès aux médias et traitement médiatique.

• Financements d’un parti ou d’une campagne électorale, et obstacles à ces financements.

• Obtention des 500 signatures indispensables à toute participation à l’élection présidentielle et obstruction à l'obtention de ces signatures.

• Mode de scrutin (majoritaire à deux tours, proportionnel…) qui favorise ou dessert telle ou telle formation.

Sans omettre les interventions de puissants cercles d'influence : Les lobbies, les loges franc-maçonnes, les organisations telles que Le Dîner du Siècle, le Medef, le CRIF… Et même Emmaüs France qui a appelé les ultra-pauvres à voter pour le «président des très riches», selon la formule de François Hollande.

Il y a mille et une manières de «frauder» ou de «manigancer» pour orienter un scrutin. Faute d’informations probantes et irréfutables, nous n'évoquerons pas ici les éventuelles «interférences» pouvant perturber la centralisation des résultats au ministère de l'Intérieur.

Contentons-nous de lister ce qui différencie objectivement les candidatures de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron ou, plus largement, le Rassemblement National de La République En Marche :

• Les médias sont quasiment à 100% favorables au président sortant (et à son parti).

• L’État, présidé par qui on sait, finance les journaux et magazines déficitaires (comme Le Monde, Libération…) et les médias publics (Radio France, France2, France3, France5, Arte…).

• Les médias privés appartiennent à 8 oligarques milliardaires (Bouygues, Bolloré, Pinault, Arnault, Dassault, Niel, Drahi…) pour la plupart «proches» d'Emmanuel Macron ou de son entourage.

• Aucun grand média n'est ouvertement favorable à Marine Le Pen et au RN.

• Les banques françaises (et européennes) refusent généralement de financer le Rassemblement National, contraignant celui-ci à solliciter des banques étrangères (russes). Ce qu'on lui reprochera par la suite. 

• Les ultra-riches et les puissants ne financent pas le RN mais soutiennent Macron et LREM.

• Le Rassemblement National (comme d'autres partis) passe beaucoup de temps à obtenir les 500 signatures requises pour concourir.

• Le mode de scrutin aux législatives est largement défavorable au RN (qui dispose de 6 députés sur 577 bien que cette formation draine 20 à 25% de l'électorat).

• Les lobbies (LGBT, communautaires, artistiques…), les loges franc-maçonnes, les cercles d'influence sont tous hostiles au RN.

• Enfin, le RN n'a pas la main sur les services du ministère de l'Intérieur chargés de centraliser les résultats des élections.

Ça fait beaucoup d'obstacles, ne trouvez-vous pas ?

Alors, croire une seconde que la «fraude» ou les «manigances» n'existent pas, relève de la naïveté ou de la mauvaise foi !

La «fraude» est indiscutable dès lors que les candidats ne sont pas à égalité au départ de la course.

Pour le RN, les handicaps sont trop nombreux à surmonter avant de mener campagne.

[Cette démonstration s’applique à d'autres formations politiques. Nous évoquons ici le Rassemblement National parce qu’il constitue en nombre de voix la première force d’opposition].

Yves Barraud

Mis à jour ( Jeudi, 02 Juin 2022 14:23 )  

Votre avis ?

Les forums d’Actuchomage rouvrent leurs portes le 12 octobre. Ça vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...