Actu Chômage

dimanche
15 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Lutte contre le chômage ou contre le tabagisme = même fumisterie

Lutte contre le chômage ou contre le tabagisme = même fumisterie

Envoyer Imprimer
40% des ouvriers, 50% des chômeurs et 99% des SDF fument. Pour les convaincre de rester plus longtemps en vie dans un monde failli qui n'a que souffrance et zéro perspective à leur offrir, on les assomme de taxes. Plus hypocrite on ne fait pas.

Il y a 30% de fumeurs en France. Comme partout ailleurs, le tabagisme est une addiction de pauvres : plus on grimpe dans l'échelle sociale, plus le pourcentage se réduit. Ainsi, tout en bas, on note que 99% des SDF fument. Viennent ensuite les privés d'emploi et les précaires : «Pratiquement la moitié des chômeurs sont fumeurs et à l'évidence la crise, l'augmentation du chômage, a eu un effet sur l'augmentation de la consommation du tabac», notait il y a deux ans Roselyne Bachelot, mémorable ministre de la Santé.

Chez les ouvriers, le pourcentage est de 40%. Chez les cadres, avec 30% de fumeurs, on rentre dans la moyenne nationale. Puis, en haut du panier, l'addiction au tabac s'estompe voire disparaît : plus on est riche et bien placé dans la société, plus les sources de plaisir se diversifient et s'assainissent, et plus on a des chances de bien vieillir... (On peut faire le même parallèle avec les chômeurs les mieux indemnisés : du fait de leur positionnement élevé sur le marché du travail et des moyens financiers dont ils disposent encore pour retrouver un emploi dans des conditions optimales, ils restent moins longtemps au chômage que les autres et ne risquent pas, au final, d'aller s'immoler dans une CAF.)

Le tabagisme, indicateur social méprisé

«Le tabac fait partie de la panoplie du déclassé, de l’exclu. Il trompe l’ennui, la solitude. Il coupe la faim. Mais surtout, le tabac est un antistress puissant. Un des effets de la nicotine est de provoquer un phénomène de détente. Alors, quand un fumeur traverse une période difficile, il va naturellement ressentir le besoin de fumer davantage», expliquait en janvier 2009 dans une interview à Libération le tabacologue Robert Molimard, pointant le lien fondamental entre tabagisme et précarité. «Toute période de crise favorise les comportements addictifs. Pendant les guerres, l’alcoolisme et le tabagisme croissent. Je crains qu’avec la période difficile qui s’annonce, et la paupérisation, aussi paradoxal que cela puisse paraître, le nombre de gros fumeurs ne diminue pas».

Robert Molimard estime que le prix ne freine pas systématiquement l'addiction : au contraire, en augmentant le prix du tabac, on ne fait qu'accentuer l'exclusion et les comportements à risque des plus défavorisés. «La catégorie de population que l’on appelle "les précaires" est celle qui consulte le moins les médecins et, a fortiori, qui ne va pas chez les tabacologues. C’est la population la plus touchée et la moins protégée. Si on veut aider les fumeurs, il ne faut pas les traiter seulement comme des malades, mais aussi comme des êtres humains à la recherche de plaisir.»

Les pauvres doivent payer pour leurs vices

PLAISIR : le mot est lâché. Que reste-t-il à ceux qui ont la vie dure et ne peuvent partir en vacances sportives — par exemple au Népal, pour, occasionnellement, mourir sous une avalanche ? La neige des montagnes, c'est tellement plus sain, plus naturel et surtout plus classe que la neige carbonique d'un extincteur...

Où il y a de la géhenne, il n'y a pas de plaisir sinon celui, furtif, de la cigarette qui tue à petit feu. Mais, à ceux-là, l'Etat prétend faire la leçon tout en remplissant abondamment ses caisses (80% du prix du paquet consiste en taxes). «Il y a aussi une part de morale judéo-chrétienne dans ce type de mesure qui consisterait à dire que le fumeur doit payer pour son vice, pointe Robert Molimard. Mais pour amener les grands fumeurs à abandonner la cigarette, il faut susciter en eux le désir d’arrêter. Et le désir ne naît pas de la culpabilité, ni de la peur». Et de conclure : «Je pense que la hausse des prix peut avoir une influence sur les petits fumeurs. Mais pour beaucoup de fumeurs dépendants, cela n’a pas d’incidence. Certains vont préférer réduire leurs loisirs, leurs dépenses en alimentation...»

Le plaisir des pauvres nuit à leur santé

L'alimentation ? Parlons-en. Là aussi, c'est l'assommoir, sachant que les prix des denrées alimentaires ne cessent de flamber et que ce sont les pauvres qui en paient le plus lourd tribut. Mais qu'a trouvé le gouvernement précédent pour culpabiliser ceux qui avalent n'importe quoi et s'exposent ainsi à l'obésité ? Une taxe sur les boissons "à sucre ajouté" et les sodas, y compris ceux contenant des édulcorants, non pas pour renflouer le trou de la Sécu mais pour financer la baisse du coût du travail agricole ! Résultat, qu'il soit riche ou pas, s'il veut s'offrir une bouteille de jus de fruits ou de cola light «qui ne sont pas des produits de première nécessité», le consommateur doit débourser au bas mot 30 centimes de plus. Et il est aujourd'hui question d'en rajouter une couche sur la bière, les Smicards et les pauvres ayant depuis longtemps renoncé au Chivas Regal et autres alcools inabordables.

Evidemment, tous ces gueux qui ne paient pas d'impôt sur le revenu, quand bien même ont-ils beaucoup de mal à régler leur facture d'électricité ou honorer leur loyer, doivent apporter leur concours au désendettement de la France. Escamotant cette triviale réalité, nos gouvernements successifs inventent un arsenal de «taxes comportementales» supposées nous apprendre à mieux vivre alors qu'en parallèle on nous prive d'emplois décents, de logements à prix raisonnables, de pouvoir d'achat et de perspectives d'avenir.

Echec sur toute la ligne

Revenons à la cigarette et partons en Irlande, pays bouffé par la crise — 15% de chômeurs, 18% de pauvres… — où la législation anti-tabac est la plus dure de l'UE avec l'Espagne, le Royaume-Uni et Chypre, et où le prix du paquet s'élève à 9,10 € (soit le plus cher de l'Europe après la Norvège). Un cas emblématique.

Avant l'interdiction totale de fumer, en 2004, l'Irlande comptait environ 9.000 bars/pubs et 27% de fumeurs. En 2007, le taux de fumeurs est monté à 29%. En 2010, il est passé à 31%. Soit +4% de fumeurs en six ans. Depuis cette loi, quelque 1.300 bars et pubs (soit 15% du total) ont mis la clé sous la porte, et des milliers d'emplois ont été détruits. On voit bien que, d'un point de vue sanitaire mais aussi économique, toutes ces mesures dissuasives, pour ne pas dire stigmatisantes, n'ont nullement fait leurs preuves.

On retrouve cette même inefficacité dans la lutte contre le chômage, qui rapporte beaucoup à certains : de ce fait, elle se cantonne à une lutte aussi hypocrite que cruelle contre les chômeurs.

Le tabac en chiffres

On nous dit que fumer un paquet par jour, c'est 10 à 20 ans de vie en moins et que le tabac, c'est 66.000 morts par an. A côté, les 42.000 décès annuels liés aux émissions de particules fines et les 11.000 suicides réussis contre lesquels on ne fait rien, c'est de la blague. On peut allonger la liste avec les SDF (plus d'un mort par jour dans la rue) ou les 1.100 décès annuels par accident du travail ou maladie professionnelle — sans oublier le coût considérable de ces dernières pour la Sécu...

On nous dit que le tabac, c'est une rentrée annuelle de 14 milliards d'euros dans les caisses de l'Etat pour un coût de 19 milliards en maladie, incendies, etc. Mais personne ne chiffre les considérables économies que représentent au final pour les caisses de retraite 10 ou 20 années de vie en moins, voire les économies immédiates que représentent 66.000 morts par an pour les comptes sociaux.

Notez l'abondance de contradictions qui pullulent entre le message sanitaire, prétexte à taxer les individus "pour leur bien" alors qu'on ne demande aucun effort aux industriels, non seulement du tabac mais ceux de la malbouffe; entre le message économique dont les dés sont pipés et le résultat contre-productif; entre le message politique et social où la seule addiction tolérée, c'est celle à l'argent qui obsède les fortunés; et la réalité éthique/morale où, dans des effluves de darwinisme social, la mort des individus les plus pauvres indiffère (ça fait moins de bouches à nourrir, pas vrai ?).

Après tout, nous sommes trop nombreux sur terre, il n'y a pas assez d'emplois et de logements pour tout le monde... Non seulement on nous fait vivre l'enfer mais en plus on rajoute des taxes sur nos derniers plaisirs. De la rigueur à la rigor mortis, à quand la légalisation de l'euthanasie ?

SH

Post-scriptum : Amis chômeurs-fumeurs, il est peut-être temps d'essayer la cigarette électronique ?



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 04 Octobre 2012 11:59 )  

Commentaires 

 
0 # maguy 2012-10-01 09:42 Si ils comptent les morts dues au tabac de la même façon que ceux de la grippe, on n'est pas sortis de l'auberge !

Et l'amiante, combien de morts avant qu'ils ne daignent les reconnaitre ? Je connais quelqu'un malade, mais comme il est fumeur, il n'est pas reconnu.

C'est d'une hypocrisie sans nom.

Ah, flûte j'ai oublié de faire des réserves, oups !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # HP 2012-10-01 10:03 Le taux de tabagisme dépend en fait plus de l'origine sociale et du niveau d'éducation que de la situation actuelle. Ce qui varie en revanche beaucoup avec sa situation actuelle, ce n'est pas tant le fait d'avoir commencé à fumer, mais le taux de succès à l'arrêt. Dans une situation précaire, difficile au jour le jour, il est quasi-impossible de réussir à arrêter ou limiter sa consommation de tabac.

Le tabac est addictif dans la mesure où il n'apporte pas réellement de plaisir à la base. En fait, un carré de chocolat en apporte bien plus. Cependant, notre cerveau "s'habitue" bien mieux à la nicotine, et après quelques cigarettes on a la sensation d'en avoir besoin. Le plaisir issu des cigarettes suivantes sera bien plus important, mais c'est relatif.
Si l'on considère avoir "un niveau de plaisir" à 0 avant de fumer, il passe à 1 avec quelques cigarettes, puis redescend à -2 lorsque l'on s'arrête. Pour le ramener à 0, soit son niveau normal, il devient nécessaire de fumer.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # HP 2012-10-01 10:11 L'objectif de la lutte anti-tabac n'est pas de forcer les gens à arrêter, mais de les dissuader de commencer, ou des les inciter à fumer moins.
Le tabac est, comme toutes les drogues, un plaisir qui devient un besoin qui s'entretient de lui-même. Un gros fumeur ne trouve même plus réellement de plaisir à fumer.
Le mieux pour continuer à trouver un plaisir à fumer consiste à fumer à très petites doses suffisamment espacées dans le temps. Une fois toutes les deux semaines par exemple. Là, le plaisir est réel.

On peut ensuite discuter du bien fondé de la lutte anti-tabac. De la même façon on peut discuter de la lutte contre n'importe quelle drogue. Le tabac est en fait à la limite entre plaisir et drogue. Du coup il n'est pas interdit, mais combattu.

Enfin, je m'étonne toujours de voir des gens combattre d'un côté les additifs alimentaires ou les produits chimiques, et de l'autre fumer. Ca me dépasse un peu…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # patdu49 2012-10-01 10:36 là si on prend l'augmentation, seulement, d'un mec qui fume un paquet de blondes/jour

0.40€ X 365 jours = 146€ !!
en vapote pour 146€ on peut avoir :

44€ : 2 batteries qui durent 10 heures en vapote nomade, et illimitées en direct USB sur l'ordi ( garantie 6 mois )
30€ : 5 clearomizers ( le truc ou on verse le liquide, avec la résistance dedans ) pour changer de saveur d'un tour de vis
10€ : 10 résistances de secours, elles durent longtemps s'entretiennent etc, perso pas une seule de grillée encore !

total : 84€ ça c'est pour le matériel, pour l'année environ.

reste 62€ pour les parfums, à 6€ env les 10ml = 100ml ( 2 mois de conso env )
ensuite on peut donc vapoter pour 30€/mois env .. pour les 10 mois restants.
[img:error]

ici je présente mon matos en vidéo :

www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=wEpRidosmYs
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-04 08:54 Attention la fumée de la cigarette électronique est dangereuse pour la santé. On pense que c'est moins nocif que la cigarette normal car moins de goudron. L'idéal c'est de ne rien acheté, car les batteries polluent beaucoup pour les fabriquer. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-01 11:17 Fumer est une forme de suicide invisible. Il est difficile de compter les victimes. Ce que je reproche aux fumeurs est d'entraîner d'autres dans leur suicide.

Comme déjà expliqué plus haut, augmenter le prix des cigarettes a surtout pour but de dissuader les jeunes de céder, trop vite, aux appels de la grande faucheuse déguisée en cigarette.
Pour se suicider il y a des moyens plus propres et plus écolos 8-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-01 13:20 N'importe quoi ! Dans ce cas, il existe moults sources de plaisir qui ressemblent à des "suicides invisibles" : se gaver de chocolat, bosser comme un âne, faire du parapente en Isère ou du vélo à Paris…

Un fumeur ne fume pas avec des intentions suicidaires : il se dit juste qu'il va mourir un jour, comme tout le monde, et que ça vienne du tabac, d'un accident de la route ou d'autre chose, et alors ? Il y a des gens qui n'ont jamais fumé et qui meurent d'un cancer. Vivre sans risquer la mort, ça n'existe pas ! Et avoir peur de mourir, ça empêche de vivre.

Quant à incommoder ou non les autres, c'est une question de politesse. Je ne fume pas à côté de mes filles, et je ne fume pas dans les lieux publics pour la même raison.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-01 13:23 Citer:
Un fumeur ne fume pas avec des intentions suicidaires : il se dit juste qu'il va mourir un jour, comme tout le monde


Plus personne n'ignore que le tabac réduit ton espérance de vie et te pourrit la santé et la vie. Sachant cela et continuant à fumer, on ne peut qu'en déduire qu'il s'agit bien d'une attitude suicidaire. Pardon de choquer.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-01 13:29 Chacun a le droit de disposer de sa vie comme il veut mais hélas le tabac est une arme de "destruction massive" avec effets collatéraux.

Je suis pour l'interdiction du tabac dans tous les lieux publics, c'est à dire dans la rue, les jardins publics etc.

Si les fumeurs veulent fumer qu'ils le fassent chez eux et nulle part ailleurs.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-01 13:29 Il y a des tas de choses qui réduisent l'espérance de vie et pourrissent la santé. Dans ce cas, le nombre des individus qui s'y exposent en toute connaissance de cause et, selon toi, font preuve d'une "attitude suicidaire", est faramineux.

Dès l'instant où l'on naît, on est condamné à mourir. Il vaut mieux le savoir et profiter de la vie.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2012-10-01 14:32 Oh oui ! Tous ces millions de gens qui vont bosser tous les jours en voiture… "En toute connaissance de cause", ils risquent l'accident de la route ou l'accident du travail. Des vrais lemmings ! MDR Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-01 15:24 Fumer n'est pas encore obligatoire en France à ce que je sache.
Ceux qui s'y livrent le font volontairement et sans contraintes.

L'acte de fumer est donc bien une tentative de suicide dans un certain sens puisque cela consiste à mettre sa vie volontairement en danger tout en connaissant les risques.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-04 08:57 je dirais plutôt c'est une question de nuire le moins possible à son entourage. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-01 12:37 Citer:
Ce que je reproche aux fumeurs est d'entraîner d'autres dans leur suicide.

Heuuu… je fume chez moi car je suis seule. Je ne fume jamais chez les non-fumeurs, question d'éducation, ou je vais sur le balcon.

Maintenant, il ne faudrait pas que cet article tourne au pugilat fumeurs vs non-fumeurs, c'est idiot.

Les non-fumeurs ne comprennent pas la dépendance et les ex-fumeurs sont les plus intolérants.

Il existe un moment psychologique pour se sevrer, ce n'est pas en étant au chômage ou SDF qu'on peut y arriver.

Alors, un peu de tolérance !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-01 13:19 Citer:
Heuuu… je fume chez moi car je suis seule.


Je ne sais pas comment est l'isolation chez toi mais quand mes voisins fument j'en "profite" aussi.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-01 13:43 Faut pas charrier, en tout cas, je n'ai jamais eu de plaintes.
Citer:
Je suis pour l'interdiction du tabac dans tous les lieux publics, c'est à dire dans la rue, les jardins publics etc

Et puis quoi encore ? INTERDIRE, le maitre-mot, la connerie et l'intolérance devraient aussi être interdites et pourtant… Ce qui est dommage est que les cendriers dans la rue sont rares. J'en ai un petit de poche.
Je pollue moins que les propriétaires de chiens indélicats ou les conducteurs de 4×4 ou de diesels. Sans compter ceux qui crachent sur le sol, beurk !
Et quelqu'un qui fume dérange moins je trouve que la personne qui prend une douche mensuelle quand on est 10 au m2 dans le métro.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-01 16:46 Il n'est pas prouvé scientifiquemen t que la crasse des autres réduisait notre espérance de vie 8-)

Le comportement des fumeurs est généralement antisocial.
Je n'ai jamais vu un fumeur, une personne que je ne connais pas, me demander si cela me gêne qu'il fume alors qu'il vient me coller à un arrêt de bus, par exemple.

La toxicomanie favorise des comportements antisociaux.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Atila59 2012-10-01 14:32 Quand je vois tout cela aujourd'hui, je suis fière d'avoir refuser la première cigarette (et les autres) que l'on me proposait au collège, lycée…

Ce qui est évident c'est d'abord le manque d'instruction des gens qui fument. J'ai le souvenir d'une personne qui avait arrêté de fumé et l'a dit avoir repris car lorsqu’il ne fumait plus, pour compenser, il mangeait énormément de bonbons et avait des caries.

Pour ma part, il y avait d'autre raison au fait qu'il a eu des caries, quand à manger des bonbons comme palliatif c'est remplacer un vice pour un autre

INTERDIRE est IDIOT car il y aura toujours la tentation d'enfreindre l'interdit, il faut au contraire que les gens qui fument soient pris en charges par des associations, des psychologues.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-01 16:49 Citer:
Ce qui est évident c'est d'abord le manque d'instruction des gens qui fument

Vous avez une idée du nombre de médecins qui fument ? Vous seriez surpris…
Effectivement, il vaudrait mieux avoir refusé la première clope, mais qui est raisonnable quand il est ado ? On veut faire "comme les grands".
Quant à parler de "vice", c'est un peu poussé je trouve.Citer:
il faut au contraire que les gens qui fument soient pris en charges par des associations, des psychologues.

Pourquoi pas par des psychiatres ? Amis fumeurs : vous êtes des zinzins vicieux.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-01 16:54 Un fumeur est un toxicomane, c'est un fait.
Dire qu'il est vicieux relève d'une appréciation morale.

Je crois que je préfère les alcooliques aux fumeurs 8-)
(à condition qu'ils n'aient pas de gosses et pas de permis de conduire, ni de permis de chasse)

Les médecins fument aussi. Cela prouve seulement qu'ils sont aussi suicidaires que le reste de l'humanité.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # cistude17 2012-10-02 09:59 Je ne comprends pas cette haine et cette intolérance envers les fumeurs qui nous dressent les uns contre les autres aussi facilement. J'ai fumé pendant 40 ans et, si depuis 2 ans j'ai adopté la cigarette électronique, je n'ai aucune animosité envers les fumeurs, il ne faut pas se tromper de cible ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-02 13:34 Je vais en remettre une couche.

Personnellement , j'en ai assez quand je marche dans la rue de devoir traverser le fog empoisonné généré par des salariés qui se réunissent maintenant dehors au bas de leur entreprise pour fumer parce qu'ils n'ont plus le droit de le faire à l'intérieur.

J'en ai assez aussi du comportement antisocial de beaucoup de fumeurs. Vous êtes quelque part dehors, et il y a toujours un fumeur qui va venir se coller à vous et vous enfumer avec ses rejets toxiques mortels.
Comme ils n'enfreignent aucune loi je ne peux même pas leur dire que je suis incommodé par la fumée et que je ne tiens pas à me suicider avec eux donc j'ai deux choix: sois je respire leur poison sois je m'en vais.

En été, si tu es non fumeur tu ne peux même pas t'asseoir à une terrasse de café ou de restaurant.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # tristesir 2012-10-02 13:34 On est bien d'accord sur le fait que la motivation du gouvernement n'est pas de faire reculer le tabagisme mais de faire rentrer du fric
autrement il pourrait prendre des mesures plus volontaires.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Yves 2012-10-01 18:51 LA SOLUTION :

Que l'État interdise la vente et la consommation de tabac. Comme ça, plus de problème !

Que l'État interdise, par la même occasion, la vente et la consommation d'alcool, l'utilisation de voitures diesel, la consommation des aliments gras, l'utilisation de 1.500 molécules fortement cancérigènes (qu'on retrouve dans les peintures industrielles, les solvants et même certains cosmétiques)…

Et nous vivrons tous au-delà de 100 ans !

Mais quand il y aura 2 millions de centenaires en France, l'État devra interdire… de vivre plus de 100 ans.

MA SOLUTION : Autoriser l'euthanasie… sur simple demande de la personne concernée. ;-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-01 19:42 C'est un bon programme, tu as mon vote par avance 8-)

Et on ouvre des "centres spécialisés" comme montrées dans le film Soleil vert.
La musique de Vivaldi va redevenir populaire 8-)

Blagues à part, "le demi de bière" devrait augmenter de 5 centimes au moins.
Je vois déjà des manifs avec les slogans:
"Prenez vous en aux fumeurs et pas aux alcooliques !" ;)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-02 08:00 Certains n'aiment pas les Roms, d'autres n'aiment pas les fumeurs.
Les coups et les douleurs…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Trinita. 2012-10-01 23:27 Dites-donc, ils vous devaient de l'argent, ceux qui sont morts au Népal ? Vous avez l'air de leur en vouloir… (Je blague, mais ça doit être la 3ème allusion à ce fait divers que je vois ici)
Une histoire de traitement médiatique, j'imagine.

"A partir de" cadres, on est au-dessus de la moyenne nationale ? Bah du coup ça veut dire qu'il y a plus de monde au-dessus ( de ce niveau de vie) qu'en-dessous, non ? (Je suis peut-être fatigué et sûrement pas fort en mathématiques)

Quant à l'euthanasie, je me souviens que Sarkozy avait dit qu'il y était opposé pour raisons philosophiques. Déjà, il y a un truc qui fait bizarre dans cette phrase. (Sarkozy / raisons philosophiques) . Et puis c'est "marrant" d'être opposé à ça et de ne pas être gêné par tout ce qu'on peut se manger de nocif, de mortel…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-02 07:56 Oui, j'en veux au traitement médiatique qui a été fait sur ces alpinistes décédés sous une avalanche au Népal (d'ailleurs, le rescapé invité sur les plateaux télé s'appelait "de" quelque chose), en comparaison à celui qui a été réservé à Jean-Louis Cuscusa, le RSAste de 51 ans qui s'est immolé à la CAF de Mantes. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # diety 2012-10-02 14:40 Je ne comprends pas l'animosité de certains contre les fumeurs.
diety (ex-fumeur)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-02 15:14 La cigarette diminue la durée de vie, que tu sois un fumeur actif ou passif. Même si tu en crèves pas cela te pourrit la santé et donc la vie.
Cela ne suffit-il pas à avoir de l'animosité contre les fumeurs? 8-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # diety 2012-10-02 19:13 Non. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-03 11:21 On ne peut pas enfermer les fumeurs comme on le fait avec les assassins pour protéger la société. Cela renforce l'animosité ne crois-tu pas? 8-) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # diety 2012-10-03 15:02 Maintenant quand tu le dis…quelle andouille que je suis, c'est vrai. Une loi, une loi, répression, punition, que fait le gouvernement !?! :-) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-03 17:49 Le fumeur se punit lui-même, en s'infligeant la peine de mort.

Je n'ai pas à me préoccuper de la raison pour laquelle il s'inflige cette peine qui va le priver de plusieurs années de vie, cela relève de sa liberté personnelle. Moi ce qui me préoccupe, comme déjà expliqué est qu'il ne s'inflige pas qu'à lui-même cette peine.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 20:26 Non le fumeur n'est pas libre, il est esclave de la cigarette en étant soit conscient ou inconscient de son état d'esclave (dépendance).

Tout ce qui gravite autour de la cigarette est le reflet de la société. C'est une société loin de l'idéal avec un tas de contradiction. D'un côté on se fait du bien en soignant une angine et d'un autre côté on se fait du mal en fumant une cigarette normal ou/et électronique. Au sein de cette société y'a de tout (pou, contre, neutre, s'en fou, acteur ou pas acteur vers un monde sans cigarette).

TS-Hors-Les-Murs, tes écritures sont extrêmes, mais c'est bien ça change. Ça donne une autre vision des choses. Peut-être que c'est pas le meilleur moyen de participer au basculement vers un monde sans cigarette.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-02 17:21 Je connais des gens addictes à l'alcool (ça peut être pénible), d'autres au jeu, d'autres à certaines choses moins licites, je ne me permets pas un jugement de valeur sur eux.

Et nous sommes conscients de l'effet de la clope sur la santé, on fume mais pas du cerveau.

Et pour les intolérants plus haut, il est très difficile de décrocher d'une addiction et les chômeurs longue durée ne sont pas les mieux placés.

J'étais sûre que cela déboucherait sur la guéguerre fumeurs/non fumeurs.

Moi, j'aimerais être certaine que ce surplus de taxes va VRAIMENT où il doit aller, depuis le temps qu'on nous fait le coup du trou de la secu ! Mais j'en doute.

Pas grave, cela fait parler les braves gens non fumeurs.

Au fait, ils ont pensé à mesurer l'impact sur la secu des gens qui font du sport, dont certains dangereux ? Faut penser à l'interdire aussi.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Trinita. 2012-10-02 22:12 Multi-citer maguy:
il est très difficile de décrocher d'une addiction et les chômeurs longue durée ne sont pas les mieux placés.


Vous parlez d'une addiction au chômage ? :)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-11-27 00:42 Addiction au chômage ?

Infarctus : le chômage aussi dangereux que la cigarette

www.topsante.com/sante-au-quotidien/Actus/Infarctus-le-chomage-aussi-dangereux-que-la-cigarette
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-03 08:33 C'est si compliqué à comprendre la spécificité du "suicide" par inhalation de fumée toxique par consommation de cigarettes?

Si des gens veulent faire du saut à l'élastique, c'est une pratique qui peut être dangereuse mais tu ne risques que ta vie en t'y adonnant car si tu t'assures que tu ne te jettes pas dans le vide au dessus d'un endroit qui grouille de gens si l'irréparable arrivait, il n'y aurait pas de victimes collatérales.

Tu crois sérieusement que la plupart des fumeurs s'intéressent en toute occasion à ne pas intoxiquer des non-fumeurs?

Bien sûr que non. Comme il n'y aura jamais de garantie dans ce sens, le plus simple est l'interdiction du tabac comme est interdit l'usage de l'amiante en France.
Je suis sûr qu'on trouvera des substituts à la cigarette sans effets collatéraux.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 20:47 Tout est possible « interdire la production de tabac » . Mais, cela doit-être très compliqué. Si c'était simple, se serait déjà en application.

Oui, fumer c'est un suicide à en lire la définition « c'est une action d’une personne se tuant elle-même. » « (Figuré) Action, démarche qui ruine la personne la faisant. »

Oui, c'est pas simple de ne pas avoir de domage collatéraux (tabagisme passif). Ça c'est fortement amélioré en France vers 2008, mais en 2012 ça arrive défois (selon le vent) de sentir la fumée en terrasse en pleine air.

Peut-être que détecter la fumée avec son nez est un excès de pollution pour l'homme. Et la pollution de l'air que l'on ne sent pas est peut-être aussi dangereuses pour la santé.

Dans une société qui va bien, la cigarette est substitue sont inutile. En effet, quel est l'intérêt de prendre un antidépresseur en ayant toujours le sourire avec une sensation de se sentir en pleine forme mentale et physique et sans aucune angoisse,peur ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # oups 2012-10-02 17:50 moi aussi, quand mes voisins fument, j'en profite aussi car la fumée monte et rentre chez moi.
pour un non-fumeur, c'est pas du tout agréable de sentir la fumée des voisins chez soi.
bien que chômeuse de longue, voire très longue durée, je ne fume pas, n'ai jamais fumé et ne fumerai jamais !
je ne bois pas non-plus.

je partage l'avis de "TS HORS LES MURS", boire, fumer etc…lorsque l'on connaît les risques encourus, s'apparente à un suicide déguisé.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Blèriot 2012-10-02 18:49 Je m'en fous, je ne fume pas. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-02 20:14 Citer:
Je m'en fous, je ne fume pas.


Moi non plus , mais je ne peux éviter d'inhaler la fumée empoisonnée de la cigarette, il y a des fumeurs partout qui, pour la plupart, ne se soucient pas de savoir si leur rejets toxiques vont être respirés par des gens qui n'ont pas fait le choix de s'intoxiquer.

En France, on ne tartine plus les constructions avec de l'amiante mais on continue de fumer.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 09:36 Ami fumeur et non fumeur. Il faut trouver une solution à dire de bouche à oreille et qui se propage comme une chaîne pour que l'on est un monde qui soit moins hostile à la vie humaine le plus tôt possible.

Dîtes au fumeur qui est envie ou non envie de s'arrêter « quel est ta principale raison que tu veux arrêter de fumer » pour faire réfléchir. Puis dites « pour que je sois gagnant et toi gagnant, arrête de fumer prochainement » « c'est pour un monde qui soit meilleur, imaginé que l'homme privé de feu avant la maîtrise du feu ne pouvez pas fumer ! est-ce une chance ou une malchance ou ni l'un ni l'autre » . Pour effet de chaine dite « c'est utile que tu essayes toi aussi de faire arrêter les gens de fumer ». On est curieux de voir la différence d'un monde sans fumer d'un point de vue espérance de vie, économie, emploi. » Est-il utile que personne fume sur la Terre ?

Dans la vie on ne fait pas que des choses qui nous intéresse, comme par exemple renoncer aux plaisirs de fumer.

Quand on fume et qu'on arrête, sa fait pas plaisir du tout, car on ressent un manque de plaisir. Puis, peu de jours plus tard, le manque de plaisir disparait, on devient dans la même situation qu'un non fumeur.

Si le cerveau a décidé d'arrêter de fumer, c'est facile d'arrêter. Si en plus, le cerveau a des connaissances sur le sujet, il est peut-être plus facile d'arrêter.

Si vous êtes fumeur, c'est une bonne expérience (curiosité) d'arrêté de fumer. En effet on se demande, quel effet l'arrêt aura sur mon cerveau et corps.

Autant arrêté le plus tôt possible, car de toute façon statistiquement , la majorité des fumeurs arrêtent de fumer avant la mort. Et puis la majorité des 25 à 35 ans (adulte) ne fume pas dans chacun des pays de la Terre.

Bonne découverte de cette arrêt de fumer,
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-03 10:01 On peut aussi se poser cette question : «Quelle est la principale raison qui fait que tu ne veuilles pas arrêter de fumer ?»

Les Indiens d'Amérique fumaient : c'était un rituel de paix, de convivialité et de spiritualité.

Pour que l'on ait "un monde qui soit moins hostile à la vie humaine le plus tôt possible", je crois qu'il y a plus urgent à faire que d'arrêter de fumer. Perso, j'arrêterai le jour où ce monde, débarrassé des vautours qui le pillent et nous minent l'existence, me procurera d'autres satisfactions.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-03 17:53 Citer:
la majorité des fumeurs arrêtent de fumer avant la mort.


Vous m'avez bien fait rigoler. Rire sur un sujet aussi dramatique n'est pas facile ;)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 21:14 Voici des motifs d'arrêt :

Les fumeurs en France vivent souvent environ 65 ans, et il arrête souvent vers 20 à 30 ans (grossesse), pour les plus tardifs vers 55 ans car vu l’âge important ça devient difficile de continuer.

Peut-être que c'est déjà arrivé qu'un homme meurt avec une cigarette dans la main ou/et à la bouche. C'est triste de mourir de cette façon.

Motif d'arrêt —> faire plaisir à sa moitié, et oui la vie de couple.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-02 22:00 Citer:
il y a des fumeurs partout qui, pour la plupart, ne se soucient pas de savoir si leur rejets toxiques vont être respirés par des gens qui n'ont pas fait le choix de s'intoxiquer.

Cher Tristesir, si tu ne veux pas être empoisonné, je crains qu'il ne te faille carrément arrêter de respirer. Normalement tu es "guéri" en dix minutes.

Citer:
lorsque l'on connaît les risques encourus, s'apparente à un suicide déguisé.

Le problème comme j'ai essayé de le dire plus haut est que lorsqu'on commence ado ON NE SAIT PAS, ensuite il y a l'accoutumance et l'addiction.

Et puis vivre, c'est mortel aussi finalement.

Ca tourne à la leçon de morale.

Au fait, j'ai absolument besoin d'un peu de chocolat tous les jours aussi, c'est autorisé par nos moralistes ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-02 23:26 Citer:
Et puis vivre, c'est mortel aussi finalement. Ca tourne à la leçon de morale.


Ah non !!

Mon but n'est pas de mettre ça sur le terrain de la morale.

J'ai été assez clair: si les gens veulent se suicider absolument, je ne peux pas les empêcher de le faire, en dernier ressort c'est leur liberté.
je leur demande seulement de ne pas m'entraîner avec eux.
Mais quand on fume, on ne s'intoxique pas que soi-même il y a des victimes collatérales.
C'est sur cet aspect pratique que je tenais à m'exprimer.

Pour échapper à cet empoisonnement me faudra-t-il porter un masque avec un filtre à air?

N'est-il pas possible de remplacer la cigarette par des piqures en intraveineuse de nicotine? ;)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-02 23:32 Par ailleurs, il me semble que la cigarette fait parfois des ravages dans les maisons de retraite:
des gens s'endorment la nuit la cigarette allumée, ils incendient leur lit et tout le bâtiment dans lequel ils habitent. Les autres pensionnaires dormant avec des somnifères, ils ne sont pas réveillés spontanément par l'incendie naissant…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 21:20 Les adolescents connaissent les dangers de la cigarette par l'intermédiaire des parents et/ou ont reçu un cours de prévention au primaire et/ou collège. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-02 23:35 Citer:
N'est-il pas possible de remplacer la cigarette par des piqures en intraveineuse de nicotine? ;)

Ca ne marche pas. Je n'ai jamais essayé, mais les patchs qui coûtent très cher ne fonctionnent pas non plus, tout le monde (et surtout les fabricants) se focalisant sur la nicotine.
Citer:
Pour échapper à cet empoisonnement me faudra-t-il porter un masque avec un filtre à air?

Il doit rester des masques de grosselyne, non ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-03 00:19 Inefficace contre la fumée. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-02 23:43 Pour finir, ne dites pas que je suis intolérant. J'ai déjà raconté l'anecdote suivante mais qui n'en est plus une , c'est systématique !!!

Je suis en train d'attendre un bus, aucun fumeur à proximité.

Puis une personne s'approche de l'arrêt, s'arrête, sort une cigarette et l'allume.
Elle est à 1m 50 de moi. Si je lui dis qu'elle me dérange, que j'étais déjà là avant elle, elle va me regarder de haut en bas et me prendre pour un fou. Donc je dois me taire, supporter la fumée toxique ou bien m'en aller et rater le bus.

Je trouve cela anormal et je ne peux pas me plaindre car c'est légal de se faire intoxiquer dans la rue.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # RhesoOs 2012-10-11 22:27 C'est si compliqué de se decaler de 2-3 mètres ou de demander gentiment au fumeur de le faire?
Non c'est sur il vaut mieux ne rien dire/faire pour se plaindre après…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # tristesir 2012-10-12 01:37 Un fumeur contribue à raccourcir ma vie avec son poison en forme de tube et je dois en plus me décaler?

Dois-je aussi le remercier pour la réduction de mon espérance de vie?

Tu crois sérieusement qu'en me décalant de 2 mètres je ne respire plus de toxique?

Je vais passer ma journée à demander la permission à des gens de vivre?
S'il vous plait je voudrais avoir la possibilité de vivre en bonne santé au delà de 55 ans.

Je vais répéter combien de fois cette prière dans une journée, tant les "enfumeurs toxiques" sont nombreux?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-03 08:47 On devrait nous faire porter un cliquetis comme les lépreux d'autrefois afin d'annoncer notre arrivée. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # tristesir 2012-10-03 10:01 Cela ne changerait rien à la domination et à l'appropriation exclusive de l'espace public par les fumeurs.

Ton cliquetis, ce sont les premières bouffées de fumée émises par un fumeur qui vient d'allumer sa cigarette toxique.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-03 10:08 Un article -écrit par un non-fumeur- que je viens de voir
www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article21144
J'aime assez
Citer:
En matière de terreur intellectuelle, on pourrait aller encore plus loin, comme imprimer des photos d’enfants qui meurent de faim sur des boîtes de cassoulet ou à l’entrée des McDo, orner les produits cosmétiques de photos d’animaux, ou encore mettre des photos de patrons voyous (ou simplement subventionnés par l’État) sur nos formulaires de déclarations d’impôts.

Je ne consomme ni mcbeurk ni soda-caca, alors que le sucre ou le gras tuent certainement autant que le tabac et coûte aussi beaucoup à tous.

Ceci dit, TOUS les diabétiques ou les obèses ne sont pas forcément accros à ces nourritures/boissons.

Plus dangereux est l'air que l'on respire. L'explosion des cancers de la thyroïde n'est pas un mythe non plus.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-03 10:17 Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-03 10:19 Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-03 10:19 Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-03 10:19 Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-03 10:20 Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-03 10:36 Pas mal ces images ! ;)

Une autre spécificité du suicide par prise de toxiques sous forme de cigarettes:

Si tu vois un fumeur dans la rue et que tu te précipites vers lui, lui cries "ne faites pas pas ça votre vie entière a de la valeur" et que vous lui arrachiez le bâton toxique de la bouche pour l'écraser sur le sol tout le monde va vous considérer comme un agresseur et le fumeur pourra vous faire un procès pour réclamer le remboursement, au moins, de la cigarette qu'il n'a pas pu fumer totalement.

Mais si vous voyez une personne s'immoler par le feu et que vous tentiez d'éteindre le feu, tout le monde va vous considérer comme un sauveur et la personne dont vous avez empêché le suicide ne pourra pas porter plainte contre vous pour obtenir le remboursement du jerrican d'essence utilisé dans sa tentative de suicide.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-03 11:15 Multi-citer TS-Hors-Les-Murs:
Si tu vois un fumeur dans la rue et que tu te précipites vers lui, lui cries "ne faites pas pas ça votre vie entière a de la valeur" et que tu lui arraches le bâton toxique de la bouche pour l'écraser sur le sol tout le monde va te considérer comme un agresseur et le fumeur pourra te faire un procès pour réclamer le remboursement, au moins, de la cigarette qu'il n'a pas pu fumer totalement.
Là, tu sombres dans la caricature.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-03 12:54 Oui et non, j'essaie d'attirer l'attention sur l'absurdité et la gravité de la situation.

Si j'essaie d'ôter de la bouche d'un fumeur le bâton toxique je risque de me retrouver en garde à vue pour agression physique et quand on va me demander des explications et que je vais expliquer que je tentais de sauver quelqu'un qui essaie de se suicider, on va me mettre bien au chaud dans un cabanon dans un hôpital psychiatrique 8-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-03 12:06 Citer:
Là, tu sombres dans la caricature.

Oui et c'est dommage, TS-hors-les-murs a une réflexion plus poussée et moins intégriste d'habitude.

Il veut interdire qu'on fume dehors et on devrait fumer chez soi, bien qu'il affirme être dérangé par la fumée des voisins, faudrait savoir…

Dans la vie en immeuble, on supporte aussi le bruit, la saleté des autres et souvent leur incivilité.

Bon, je pourrais me retirer à la campagne, mais on risque d'être tout autant intoxiqué par les pesticides et autres fongicides répandus sans mesure.

La solution d'Yves doit être la bonne : la capsule de cyanure sur une musique de Vivaldi.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-03 12:42 Citer:
Il veut interdire qu'on fume dehors et on devrait fumer chez soi, bien qu'il affirme être dérangé par la fumée des voisins, faudrait savoir…


Parce qu'il est matériellement impossible dehors d'empêcher la fumée toxique de cigarette d'être inhalée par les non-fumeurs qui n'ont pas choisi de raccourcir leur espérance de vie en fumant.

Mais si un fumeur veut installer une "chambre à fumée" pour se suicider chez lui, je n'ai pas de raison de m'y opposer à partir du moment où l'isolation est suffisante et que donc il n'intoxique pas le reste de l'immeuble. Ce qui me semble faisable techniquement.
Citer:
Dans la vie en immeuble, on supporte aussi le bruit, la saleté des autres et souvent leur incivilité.


Je ne vois pas le rapport avec la cigarette, la crasse des autres
n'écourte pas ta vie. Et j'imagine que tu ne ranges pas l'homicide sous la désignation d'incivilité 8-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Blèriot 2012-10-03 15:50 Pour mettre fin à cette "hypocrisie" arrêtez de fumer, ainsi l'état ne touchera plus un centime. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # TS-Hors-Les-Murs 2012-10-03 17:55 L'Etat et de puissantes multinationales ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-04 09:38 Arrêtons aussi de manger : comme ça, l'Etat ne percevra plus notre TVA. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-03 18:43 A quand les lobbys en vélo ou à pieds contre les fumées toxiques des bagnoles ? C'est moins nocif sans doute, quand je vois des gens avec des poussettes et le bébé à hauteur des pots d'échappement je m'interroge.

Ah, zut je fume ET j'ai une voiture !

Quant au voisin ronchon qui ne serait pas content, il peut toujours déménager, toc !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 19:38 L'usage des voitures dans certaines villes est interdit, entre autres à cause de l'émission des gaz.

On ne connait pas tout c'est complexe, plusieurs facteurs rentre en compte, durée d'exposition, concentrations en particules, composition des gaz, mélange des gaz. —> oui tout excès est nocif, respiré trop d'air issue des voitures diminue l'espérance de vie humaine.

Peut-être qu'un fumeur est moins sensible (s'en fou davantage) qu'un non fumeur, à la qualité (pas de pollution) de l'air qu'il respire.

Un fumeur respire beaucoup plus de pollution, car l'air qui passe dans la cigarette pour finir dans la bouche est surchargé en pollution (la pollution ne peut pas se diluer avant d'arriver dans la bouche). Tandis que l'air qui sort d'une voiture est dilué avant d'arriver dans le nez.

Lors d'une journée (24 heures) avec chiffres faux pour titre d'exemple d'un homme aux centre de Paris :

Un homme qui fume une cigarette aura respiré 10 grammes de molécules d'origine humaine (pas oxygène et azote) de cigarette est 1 gramme de molécules d'origine humaine de toute autres pollutions que la cigarette.

Plus la quantité de molécules d'origine humaine est élevée est plus ça diminue l'espérance de vie.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 18:44 Quelle est la principale raison qui fait qu'on ne veuille pas arrêter de fumer ?

On sait pas, on n'a pas envie d'arrêter de fumer. Après réflexion, car fumer donne du plaisir. On n'a pas réfléchi à ce sujet, à notre situation de fumeur.

Ça fait du bien de se faire du mal.

Lors de l'arrêt, durant quelques jours on ressent un manque de plaisir, on se fait donc du mal. Mais, on s'habitue. En effet, l'absence de plaisir de la cigarette se retrouve remplacer par d'autres plaisirs. L'homme s'adapte bien.

Mais, le système fait qu'il faut consommer, pour qu'il y est le plus de croissance, le moins de chômeur possible, donc ça ne va pas dans le sens d'une disparition de la culture du tabac, des industries du tabac et de l'arrêt de la fabrication d'objet du tabac (cigarette électronique). Même actu chômage défend le système, en disant d'augmenter le salaire, mais avec un salaire plus important actuellement en général on consomme plus de bien matériel et d'énergie.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 18:58 On n'y lie ici des propos extrêmes contre la cigarette (très loin d'être applicable, car loin de la réalité de 2012 « interdire de fumer dans la rue »). Mais, c'est très complexe la liberté de fumer dans la rue, car la liberté s'arrête à celle d'autrui. (si la personne non fumeur veut avoir la liberté de respirer l'air non enfumé elle n'aura pas cette liberté si un fumeur a pris sa liberté de fumer).

Interdire la vente et fabrication du tabac est un autre extrême., car sa retire la liberté de l'industrie du tabac à produire. En 2012, l'homme à la liberté de vendre des produits qui tuent (cigarette) et c'est normal en 2012 car ça rentre bien dans le système de la consommation (travail, argent, temps passé).

Et puis, la cigarette est un piège dans la vie parmi beaucoup d'autres.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-03 19:43 L'usage de l'amiante est interdit, le tabac doit l'être aussi. C'est aussi simple que cela. Si les fumeurs sont en manque qu'ils se mettent à picoler s'ils ne le font pas déjà 8-) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 20:58 Picoler, surtout pas, c'est très dangereux, c'est pourquoi il est écrit dans les pubs « à consommer avec modération » et on ne va pas écrire dans les pubs « à ne pas consommer » car sa va à l'encontre du système (économie
, travail, le moins de chômeur possible, et c'est la peur d'un système nouveau). En effet, écrire « ne pas consommer » provoque peut-être un risque de diminution de la consommation d'alcool.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-03 19:14 L'homme modifie beaucoup son environnement, et les modifications non souhaitées sont appelées pollutions. Quand, une personne allume une cigarette il modifie son environnement par la modification de la composition de l'air. On n'est les premiers depuis la création de la Terre à avoir une telle influence extrême sur la Terre (environnement, c'est-à-dire ce qui nous entoure). L'influence de l'homme sur l'environnement (pollution très faible) en 1600 est négligeable comparé à 2011.

On veut toujours aller plus loin dans l'extrême de la modification de l’environnement jusqu'au gros problèmes va peut-être arriver (diminution des hommes sur Terre par rapport à 2012). Dans les pays riches, la consommation maxi de tonnes de tabac est peut-être environ 2007, puis la quantité va devenir négligeable car on aura fini nos tests. Et oui s'est passionnant, de découvrir les effets du tabac sur la santé pour trouver des solutions de soigner les mêfaits du tabac. L'homme comme expérimentateur !

Et puis y'a le problème du chauffage au bois, fuel et charbon en France. Et c'est pire en campagne qu'à la ville.

Dans d'autres pays que la France, la pollution de l'air lié au chauffage des habitations est bien pire qu'en France. Sachant qu'en France on est loin de l'idéal qui est d'avoir aucune pollution pour le chauffage.

Et puis l'électricité au vu de son origine, sa rend triste car encore de la pollution la dedans.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # cynoque 2012-10-03 21:45 Bonjour.
Sans vouloir chipoter, je voudrais vous signaler une erreur d'appréciation dans cet article : 100% des SDF ne fument pas. J'ai vécu un moment conséquent (plusieurs années) dans la rue dans différentes villes telles que Paris ou Montpellier, et je peux vous affirmer que la cigarette est effectivement très répandue, mais que j'ai connu plusieurs camarades qui n'étaient pas adeptes de la clope, et qui pourtant étaient aussi SDF qu'on peut se l'imaginer…
Cordialement,
Cynoque
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-04 09:01 Sans vouloir chipoter, je voudrais vous signaler une erreur d'appréciation dans cet article : nous ne sommes pas trop nombreux sur Terre. En effet, en 2012 on est 7 milliards alors qu'il est prévu 9 milliards en 2050. Ça veux dire qu'il manque au moins 2 milliards de personne en 2012. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-04 09:36 Oui, vous chipotez (et, surtout, vous ne comprenez pas l'ironie). Nous étions 2 milliards il y a 100 ans. Maintenant, nous sommes 5 milliards de plus : pour quel résultat ? Néfaste, on peut le dire. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # cynoque 2012-10-04 13:03 je vois pas le rapport avec le nombre d'êtres humains sur terre, n'empêche que de dire que 100% des sdf fument est un peu facile et caricatural, et je vous dis ça en voulant clairement mettre les pieds dans l'abcès tout en crevant le plat! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-04 13:11 Si ça peut vous faire plaisir, on va dire 99%… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-04 16:35 Le résultat en 2012 est non néfaste. Car il y a 100 ans, il y avait moins d'homme logés, nourri suffisamment qu'en 2012. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-04 17:05 Il y a 100 ans, on ne frôlait pas la catastrophe écologique. A cause d'elle, il sera bientôt impossible de nourrir et loger la plupart des humains qui grouillent sur cette planète tellement les plus prédateurs, inconscients, égoïstes d'entre nous l'ont maltraitée. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # Fumeur 2012-10-04 22:52 L'homme a tellement envie de survivre et d'être plus nombreux qu'il ne va pas provoquer la catastrophe écologique. L'homme ne cherche pas à provoquer le mal mais le bien (plaisir).

Mais suite au lecture sur par exemple la deuxième guerre mondial, on perd confiance en l'homme. Et on se dit que l'homme est capable du pire et du meilleure. Mais peut-être que le meilleur associé au pire fait que la catastrophe écologique n'aura pas lieu.

Et si les voitures, chaudières, bus et avions continuent à rejeter du CO2, le climat va changer. Le climat sera peut-être le responsable de la catastrophe écologique. En tout cas, on va vers l'inconnue avec une banquise inexistante en été (prévision de 2015 à 2032 selon les spécialistes).

La disparition de la banquise va provoquer un réchauffement de la Terre qui va s'ajouter aux 400 ppm de CO2.

On dispose de beaucoup d'énergie fossile que l'on n'a pas encore fait explosé dans les voitures (gaz de schiste) pour se déplacer. En brulant tout, en 100 ans, peut-être que l'atmosphère aura 1200 ppm de CO2. Et là le réchauffement sera peut-être d'au moins 10°C ! On va quand même pas tester, essayer de tout consommer les énergies fossiles en 100 ans. Essayer la première cigarette quel idée ! L'homme est bizarre. Il est prêt à prendre des risques pour lui et pour les autres.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-04 09:20 Tout le monde est d'accord pour dire que les fumeurs sont trop nombreux sur Terre —> reflet d'un mal être, d'un problème de fond. Si tout allait bien, le nombre de fumeurs sur Terre seraient correcte, hors en 2012 ce nombre est loin d'être correcte, ce nombre est excessif (extrême). Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-04 09:41 Il y en a qui disent la même chose des chômeurs et des pauvres et qui les combattent en les stigmatisant. Il est plus facile de désigner à la vindicte des catégories d'individus que de résoudre les causes de leur situation. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # cynoque 2012-10-04 13:05 oh oui je suis trop nombreux quand je me tape ma douille!! bisou xxxxx Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-04 16:49 Bien dit superuser, c'est difficile d'améliorer la situation des personnes qui se détruise la santé. En effet, on cherche à améliorer la santé par l'hygiène (douche au moins une fois par jour, lavage des mains avant de mangé, nettoyage des dents, prise de médicament quand nécessaires). Et l'espérance de vie à fortement augmenté au niveau mondial au cours des 50 dernières années —> la situation s'est amélioré, mais il reste beaucoup de chemin à parcourir. Mais, la cigarette vient faire chuter l’espérance de vie.

Beaucoup préfèrent être au chômage avec une indemnisation à vie (pour pouvoir rechercher un travail et continuer à vivre) qu'être travailleur qui —> fatigue avec de nombreuses contraintes (horaires, chaleur, froid, bruit, vibrations, risque pour la santé, odeur, travail perçu comme nuisible pour la société donc travail perçu comme pire qu'inutile à part gagner de l'argent pour vivre).

Il faudrait à la place du RSA, le salaire inconditionnel de base (revenu d'existence). Pourquoi ça n'arrive pas, je pense que c'est bien vu par la grande majorité des chômeurs et d'autres ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-04 16:57 C'est méconnu. On en parle, pourtant :

www.actuchomage.org/Les-dossiers/le-revenu-universel-dans-tous-ses-etats-ou-presque.html

Le silence radio de nos dirigeants est compréhensible : ce revenu est totalement subversif car il tend à délivrer les individus de leur soumission à l'emploi.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Fumeur 2012-10-04 22:18 Oui, j'ai jamais entendu ceci à la radio et à la TV. Par contre, j'ai vu des vidéo en parlant sur internet. Heureusement qu'internet est de plus en plus regardé plutôt que la TV. Car à la TV sa filtre trop, on n'est loin d'avoir tous les points de vue d'internet à la TV. Et de plus en plus apprécie internet, ça va peut-être amélioré ce monde. Internet, est un accélérateur du « changement c'est maintenant » . Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...