Actu Chômage

vendredi
21 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Combien vous manque-t-il pour vivre ?

Combien vous manque-t-il pour vivre ?

Envoyer Imprimer
Selon un sondage, les Français déclarent manquer en moyenne de 525 euros par mois pour vivre correctement. Et vous ?

Ce baromètre Sofinscope a été réalisé par OpinionWay auprès d'un échantillon de 1.044 personnes, "représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas au regard des critères de sexe, d'âge, de catégorie socioprofessionnelle et de région de résidence".

Pour vivre "correctement", il leur manque en moyenne 525 euros. Une somme qui, bien qu'elle diffère selon le profil des sondés, n'excède jamais les 700 euros. Cela ne semble absolument pas excessif, vu le recul de la part des salaires dans le produit intérieur brut constaté depuis 1982. En passant, nous rappellons qu'en 2010 le niveau de vie médian — la moitié de la population est au-dessus, l'autre moitié en dessous — en France métropolitaine atteignait 19.270 euros/an, soit 1.610 euros par mois. Selon l'Insee, les 10% les plus modestes avaient un niveau de vie inférieur à 10.430 euros/an quand celui des 10% les plus aisés était d'au moins 36.270 euros, soit 3,5 fois plus. Donc, pour les plus modestes, déclarer avoir besoin de 500 voire 700 euros en plus n'est pas une folie.

Du côté des dépenses contraintes (logement, énergie…), les sondés arrivent au taquet : ils ne sont plus que 12% à pouvoir encore les diminuer, contre 21% il y a un an. Déclarant le plus fréquemment souffrir de l'augmentation des prix (67%) ou encore des charges (59%), ils se rabattent sur l'alimentation (26% déclarent rogner dessus contre 23% il y a un an) et, bien évidemment, les loisirs (59%, soit +7 points par rapport à 2011). Quant aux projets, ils sont de plus en plus nombreux (23%, soit +4 points) à y renoncer ou à les mettre en sourdine tandis que 63% indiquent mobiliser leurs ressources personnelles (épargne) pour faire face aux dépenses du quotidien.

Imaginez tout ce que notre économie perd en activité à cause de revenus insuffisants ! L'appauvrissement des populations, à l'œuvre depuis trente ans, est un cercle vicieux qui paralyse la demande intérieure.

Et vous, amis chômeurs et précaires, combien vous manque-t-il pour vivre correctement ? Sur quels postes faites-vous des sacrifices ? N'hésitez pas à nous le dire en commentaire...

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 19 Octobre 2012 17:15 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2012-10-19 18:17 En tant qu'auteur de l'article, j'ouvre le bal…

Je suis à l'ASS (470 €) et je perçois un forfait APL de 300 €. Je bénéficie également de la CMU et des droits connexes qui en découlent (gratuité des transports, tarif social de l'énergie). Autant vous dire qu'avec ça, on ne vit pas — enfin si, mais pas comme tout le monde; on survit — et que l'achat d'une fringue ou un tour chez le coiffeur avec la prime de Noël est une fête ! Mais on s'habitue à tout, y compris à un train de vie aussi minimaliste…

Si j'avais 400 euros de plus, je pourrais vivre "correctement" mais sans fanfreluche (mieux me nourrir, compléter de temps en temps ma garde-robe, aller trois fois par an chez le coiffeur, sortir de temps en temps). Mais avec 400 euros de plus par mois, on me retirerait mes droits connexes. Entre le coût d'une mutuelle, d'un pass Navigo et du plein tarif EDF, il faudrait en rajouter 200, ce qui ferait donc 600 €/mois. Et je n'ai pas du tout tiré sur la ficelle (quand on acquiert un mode de vie décroissant, on a tendance à le garder).
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-22 11:16 Après réflexion, je m'aperçois que j'ai oublié d'inclure les 300 euros d'APL qu'on me supprimerait si j'avais ce supplément de ressource dont j'ai besoin pour "vivre correctement". Il me faudrait donc 900 €/mois en plus pour m'en sortir… en plus d'une ASS à laquelle je n'aurais évidemment plus droit. Et j'ai aussi oublié les impôts !

Si je fais le compte, pour vivre un peu et pouvoir tout payer, si je travaillais, il faudrait que je gagne au moins 1.700 € nets. C'est, d'ailleurs, ce que je gagnais quand j'ai été licenciée il y a quelques années. Mais depuis que je suis au chômage, malgré mes 20 ans d'expérience professionnelle , je ne suis jamais tombée sur une offre pour un emploi rémunéré à cette hauteur (de nos jours, c'est plutôt le Smic !).

Alors je me contente de ce que j'ai parce qu'en allant bosser pour un Smic ou à peine plus, je serai dans la même merde sinon pire. C'est malheureux à dire, mais c'est l'implacable verdict de ma calculette. Travailler pour vivre, oui. Mais vivre pour travailler, non. Je préfère être pauvre parce que je n'ai pas d'emploi que d'être tout aussi pauvre bien que travaillant.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # O.b one kenebi 2012-10-22 21:42 Je suis a 100% d'accord avec toi camarade !
Le travail ne paie pas en France, la preuve : la CAF me réclame plus de 700€ de "trop perçu" et j'ai rapidement sû pourquoi en me déplaçant pousser ma geulante : il se trouve que quand tu est en fin de droits et que tu passes de l'ARE à l'ASS, la CAF applique une "neutralisation" sur une grande partie des tes revenus de l'année n-2 ( dans mon cas, la déclaration de revenus 2011 sur les revenus de 2010) seulement, si tu as la mauvaise idée de travailler pendant les 2 mois de "neutralisation" suivant ton ouverture de droits à l'ASS, la CAF fait sauter cette "neutralisation" : résultat, ils te réclament les allocations correspondantes versées "à tort" selon eux !

Quelle bonne incitation au travail n'est-ce pas…ça me fout les glandes, j'te jure !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pli 2012-10-23 16:10 il faudrait que pole emploi arrète de harcelé les séniors qui touchent l'ass depuis plus de dix ans voir plus ,car c'est difficile depuis 1989 peut etre mème avant .Hollande ne doit pas ètre au courant.,car le changement ne se fait toujours pas!. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # patdu49 2012-10-19 18:20 Toujours sans travailler, donc sans frais professionnels en +, oui, 500 à 700 euros de + par mois, ça me permettrait de vivre "correctement", en doublant donc mes revenus d'aujourd'hui qui sont de 620€ (apl compris)

ça m'apporterait :
+ de mobilité (véhicule en règle)
+ de confort logement (travaux, équipements mobilier, électroménagers , déco, isolation etc)
+ de vie sociale (cadeaux, réceptions de temps en temps), petites sorties, voir ami(e)s, famille ..
+ de chauffage l'hiver
+ d'entretien des extérieurs (fleurs etc)
+ de santé (meilleures dents etc ..)
+ d'alimentation saine et variée et fraiche (viandes, poissons, légumes, fruits, fromages, boissons)

et je m'offrirais une petite e-pipe, elles sont tellement belles, comme petit luxe en + de mes e-clopes.

j'ai répondu "à charges fixes constantes" …

évidemment, si cela induirait :
-perte CMU
-augmentation de ma taxe d'habitation
-augmentation de ma taxe foncière
-augmentation de mon EDF (même si la réduc est RIDICULE)
-et pourquoi pas impots sur le revenu en tant que célibataire
-et perte d'APL

ça changerait donc les donnes, là oui 700€ de +, ça serait trop petit comme minimum pour avoir un semblant de vie.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Le passant 2012-10-19 19:10 De quoi me payer 5 fruits et légumes par jour. De quoi m'habiller. De quoi avoir une voiture au norme, et continuer d'espérer retrouver un emploi (assuré + contrôle technique + révision). De quoi me payer une mutuelle (soin dentaire, visuel, hospitalisation ). Voila pour les trucs qui me font rager, une fois les charges réglées. 500 € de + ce serait pas du luxe, pour ne pas mourir seul dans sa misère, mais c'est le double qu'il faut pour en sortir. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # diety 2012-10-20 00:10 Je renonce à :

- aller manger au restaurant
- aller voir un spectacle
- acheter un livre qui vient de sortir
- me faire un ciné et aller boire un coup après le film
(activité sociale "normale" quand j'avais un salaire correct)
- partir en vacances avec une location (chambre, petit app.)
(je pars uniquement en "plan amis" ou famille)
- voyager en général pour découvrir un pays
- aller à un concert de musique (Jazz) (sauf concert gratuit)
- une bonne mutuelle (dents, lunettes, ostéopathie…)
- rénover mon appartement

Je fais attention à la bouffe, aux fringues. aux courses etc. Pour moi c'est difficile à chiffrer en euros car depuis le temps j'ai complètement intégré ce mode de vie, je ne pense plus que la vie pourrait être autrement.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-10-20 20:02 Je pense en effet qu'avec 400 ou 500€ de plus par mois, je me sentirais plus à l'aise.
Les sorties au restau ou au ciné ne m'ont jamais intéressée ni les concerts, donc cela ne me manque pas, mais je ne suis pas très sociable.
J'essaie de manger à peu près "bien". Comme j'ai renoncé à la viande il y a des années, je privilégie les oeufs bio. Je n'achète jamais de produits tout faits.
Je fabrique beaucoup de trucs pour l'entretien de la maison et de ma petite personne. Les fringues, bof, je n'aime pas faire les magasins non plus.
Et j'ai heureusement une bibliothèque bien achalandée.

On s'habitue effectivement à se passer d'un tas de trucs qui paraissent aujourd'hui dérisoires.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # jesersarien insomnia 2012-10-21 05:19 Plus que de l'argent, ce qui me manque, c'est l'espoir (ou la possibilité) de voir ma condition un jour changer.
En tous cas, je doute que le travail puisse un jour m'enrichir, à moins bien sur d'exploiter certains de mes concitoyens.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Gaëtan58 2012-10-22 01:30 Je touche un RSA de 417,94 € par mois et depuis 4 ans. Je vis avec mon grand père dans la Nièvre. Heureusement qu'il est encore là. Parce que je n'ai toujours de travail. Rien me correspond vraiment à ce que je recherche. J'ai 31 ans et je peux vous dire que dans la Nièvre pour chercher du travail il est impossible de faire autrement. On me dira de déménager. Non, il faut avoir les moyens. Parce qu'un individu qui touche un RSA et qui veut déménager dans les environs de Paris, il faut avoir les moyens. En plus de vouloir acheter une maison construite, on est mal !!! Donc coincé sur toute la ligne. Pas le choix que de rester chez moi paralyser. Il me manque 525 € voir plus même. On devrait faire une allocation unverselle de 1000 € au moin. pour ceux qui en ont besoin et qui sont aux chômages. Les salariés qui ne sont pas assez payés, on devrait créer une allocation additive pour boucler leur fin de mois. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nest 2012-10-22 01:32 bonjour, je me coupe les cheveux, je m'habille en friperie et discount made in China, je paye des impôts locaux, je bénéficie des APL,CMU, et pour conserver les 470 euros de l'Ass j'accepte régulièrement de lire la dernière phrase de chaque convocation de Pole Emploi portant sur une radiation possible comme une douloureuse menace parce-que je n'arrive pas à la ressentir autrement malgré mes efforts de reclassement impossible et un travail sur mon émotivité naturelle. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nest 2012-10-22 02:04 pour obtenir un RMD (revenu minimum de base inconditionnel) il faudrait bouleverser les codes sociétals établis; en inventer d'autres et les mettre en place par la force. Avec un minima on se débrouille mais on ne se bat plus. Ils ont coupé les liens pour couper le Lien. Avec 1000 euros de plus on consomme plus donc: on se rend plus dépendant de ce système puant. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # conundrum 2012-10-22 02:37 Un peu de sous, mais surtout plus de liberté. Stop le flicage et la stigmatisation. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-22 10:33 Moi, il me manque au moins 4 ou 5 mille euros par mois, pour aller en vacances très loin dans des endroits chic, pour aller à la montagne en hiver (mais pas dans des coins pourris par la foule).

Avoir une voiture qui ne fait pas honte à son conducteur quand il la donne à garer à un voiturier en allant manger dans un restaurant très chic.

Finalement, 4000 ou 5000 euros par mois, cela ne va pas être assez 8-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # O.b one kenebi 2012-10-22 20:40 Perso étant a L'ASS, avec moins de 500 euros par vivre par mois, j'estime en faisant mes comptes, mois après mois, qu'il me faut au minimum 1400€ par mois pour vivre sans me priver, soit 920 € de plus.

Mais vu que la pitence que verse l'Etat avec ses minimas sociaux est un véritable scandale ( les minimas sociaux ne devrait jamais être inférieur au seuil de pauvreté, soit 954€ pour un personne seule) la barre est forcément plus haute…

Et quand je dis 1400€, je suis gentil, car j'estime que pour vivre confortabelemen t, il me faudrait 1600 à 1700€.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-10-23 11:24 Citer:
les minimas sociaux ne devrait jamais être inférieur au seuil de pauvreté


Pardon de l'écrire, mais cette phrase est absurde !
Cela me rappelle une histoire:
Une société de chemin de fer ayant constaté que les accident de trains impactaient surtout le dernier wagon a décidé de le supprimer. 8-)

Si on augmente les revenus les plus bas, cela fait monter le seuil de pauvreté. La question pertinente est plus de savoir si tu vis décemment sous ce seuil ou pas.

Vit-on décemment avec 954 euros de revenu par mois?(ou même l'équivalent d'un SMIC mensuel plein?)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # rouletabille 2012-10-23 13:45 Ben a ton avis? Il est évident qu'on vit très mal avec 954€ pour une personne seule, alors en dessous, n'en parlons pas ! La solution, c'est de mettre en place le revenu de base inconditionnel, un revenu qui devrait représenter un véritable salaire selon moi soit au minimum 1400€ net, et qui serait modulable en fonction de la situation de chacun ( études, travail, handicap, maladie, retraite etc) ainsi, les accidents de la vie seraient effacés et les revenus des individus resteraient constants. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Gaëtan58 2012-10-23 17:12 Tiens, en parlant de sénior ou de retraite ! On doit se poser des questions en ce qui concerne le projet de loi sur le contrat de génération et que les médias, politiciens, économistes n'ont pas prononcé en ce qui concerne le chômage des 30-50 ans. En effet, on peut constater que les moins de 26 ans (voir moins de 30 ans) et les plus de 50 ans sont concernés par cette nouvelle réforme. Sauf, que… On a l'impression qu'il manque une catégorie d'âge concernée par le chômage !

Oui, on parle bien des 30-50 ans. Pourquoi ? La question se pose. Comme vous et moi, nous ne le savons pas. A moins que des internautes parmi vous le savent !

puisque que le sujet porte sur les générations, nous constatons, encore une fois, que la " génération X " ne bénéficie d'aucune mesure la concernant. Cela signifierait-il que les 30-50 ans ne sont pas touchés par le chômage ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-23 17:45 Vous êtes effectivement hors-sujet; mais pour vous répondre, même si aujourd'hui plus personne n'est épargné, il est avéré que, statistiquement , ce sont les jeunes, les femmes et les seniors qui sont le plus touchés par le chômage. Il n'y a pas si longtemps, sous Raffarin, on parlait d’"une seule génération au travail" : les 30-45 ans… (Avant 30 ans, vous n'êtes pas assez expérimenté; après 45, vous êtes trop vieux et trop cher !) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Nivet 2013-02-21 13:55 Il est vrai que je suis d'accord les chômeurs " 30-50" ont totalement été oubliés par le gouvernement Hollande. J' ai 49 ans et n'y arrive plus avec mes allocations a.s.s. S'ils croient tous qu'avec 480€ on peut vivre descemment, je les invite tous chez moi au gouvernement. Niveau emploi zéro proposition… Alors on crève ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Dèlila 2012-10-23 23:12 Postes sur lesquels je fais des sacrifices (je suis au ASS):
- dentaire (je n'ai presque plus de dent)
- vision (j'ai une ordonnance mais je n'ai pas les moyens de changer de lunettes)
- réparation de ma voiture
- chaussures (on n'en trouve peu dans les friperies - c'est là que je m'habille)
- chauffage (heureusement j'habite dans le sud où la période de froid est moins longue)
Evidemment, je ne ne vais jamais ni au cinéma ni au spectacle, encore moins en vacances. Je ne vais pas chez le coiffeur et bien sûr je n'achète rien pour mon logement. En fait, après avoir payé le loyer et les charges incontournables : eau, électricité, téléphone, assurances auto et appartement, il me reste 180€ par mois pour vivre et je suis harcelée par les impôts locaux (dont je ne comprends pas les calculs : ça augmente de 150€ chaque année ??)
Et comme dit Superuser : à 54 ans (mon âge) malgré mes bac+5 et +3 dans plusieurs domaines j'ai l'impression de ne pas exister dans les mesures pour l'emploi !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-10-24 00:00 Si vous êtes à l'ASS et que vos revenus n'excèdent pas le plafond ci-dessous, vous avez droit à la CMU et au tarif social de l'énergie :

vosdroits.service-public.fr/F10027.xhtml#N10110

Vous pourrez changer vos lunettes, faire soigner vos dents et économiser sur votre facture EDF.

Demandez-là à la Sécu.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Elwing 2012-10-26 18:04 Bah c'est clair que ça serait pas du luxe, personnellement je suis jamais malade donc la CMU ou tiers payant hein … De toute façon maintenant de plus en plus de trucs ne sont pas remboursés MEME EN CMU on doit payer une partie comme par exemple j'ai besoin de bas de contention j'dois payer huit euros par paire de ma poche ! ça fait peut etre pas beaucoup pour certains mais les 18 euros je prefere les avoir dans ma poche ! Mais bon désolée d'avoir des veines pourries, c'est de ma faute hein ^^' (comment prendre autrement le déremboursement de tellement de produits ? C'est comme si que on nous accusait d'etre malade)

En touchant le RSA couple 598 euros, et avec tout ce que j'ai à payer 500 euros de plus seraient les bienvenus … J'ai jamais été autant dans la merde et pourtant je sais gerer le budget de mon menage
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # choufarci 2012-11-07 01:05 Je bénéficie du rsa, 407€ par mois + 218€ d'allocation logement, actuellement je rembourse un trop perçu de 57€ chaque mois jusqu'à je ne sais quand. Une fois que j'ai payé toutes mes charges, il me reste moins de 4€ par jour pour vivre, mais je m'en sors, je n'achète que de la nourriture. Oubliées les fringues, du reste ça me va très bien, je circule à vélo, je ne mange jamais de viande, j'ai arrêté de fumer il y a 3 ans.

Finalement quand j'étais l'esclave employé par ce système à gerber, je percevais plus de fric mais je claquais tout sans faire particulièremen t attention. Quand je dis "plus de fric", c'était jamais plus que 1400€ par mois. Maintenant je suis peinard, je peux rester chez moi, misanthrope et demi ermite que je suis, le fait de ne pas avoir de fric évite bien de voir trop de cons qui ont ainsi disparu de mon cercle d'"amis" !!! Ouf !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Liliane Gabel 2012-12-05 22:42 "…les Français déclarent manquer en moyenne de 525 euros par mois pour vivre correctement"
Ben, me manquent pas, je les touche mensuellement !!!
Ah c'était pas ça la question ?!
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...