Actu Chômage

mercredi
20 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Vous êtes chômeur, internaute et fumeur : il va falloir casquer

Vous êtes chômeur, internaute et fumeur : il va falloir casquer

Envoyer Imprimer
Vous êtes au chômage, pauvre, non imposable, et c'est la crise. Pour vous permettre de participer malgré tout au renflouement des caisses de l'Etat, Bercy a trouvé comment lever votre modeste tribut.

En effet : il ne faut surtout pas agresser les riches en les taxant, et vous rapportez trop peu à la collectivité. Vous êtes même un "assisté" qui bénéficie d'une allocation de chômage, de l'ASS ou du RSA; ainsi, votre charge fiscale a baissé ou vous êtes même devenu non imposable. Alors, que faire ?

Face à la crise qui a considérablement vidé les caisses de l'Etat, il est demandé un effort de solidarité à (presque) tous les Français. Même vous, qui avez du mal à payer votre facture de gaz ou honorer votre loyer, devez apporter votre concours.

Si on ne peut pas vous demander de payer des impôts puisque, vivant sous le seuil de pauvreté ou à peine au Smic, vous en êtes exonéré, ma foi, il faut taper directement au porte-monnaie par le biais de vos dépenses courantes, c'est le plus simple.

Internet, outil du chômeur

Pour réduire votre facture de téléphone et accéder à Internet afin de faciliter et élargir votre recherche d'emploi, trouver les informations dont vous avez besoin et ne pas rester isolé, vous avez opté pour une offre "triple-play" à 30 ou 35 € par mois ? Plus question de vous en tirer à si bon compte !

Arguant "les demandes de Bruxelles", après moult tergiversations, le ministère de l'Economie et des Finances annonce qu'il va finalement proposer d'appliquer un taux de TVA unique à 19,6% sur l'ensemble des offres "triple-play" dans son projet de budget pour 2011 présenté fin septembre. Cette disposition permettra à l'Etat d'engranger "plusieurs centaines de millions d'euros" de recettes supplémentaires dès l'année prochaine.

Pour vous, chômeur pour qui Internet n'est pas qu'un outil de distraction, cela représentera une augmentation de votre forfait de 2 à 3 € par mois, soit environ 30 € par an. Tel est le prix de la solidarité.

Le tabac, drogue du chômeur

On le sait, fumer, c'est pas bien ! On le sait aussi : le chômage et la précarité accroissent les addictions. Pour ceux qui se serrent la ceinture au maximum, ne sortent plus, sont déjà obligés de renoncer à tout, voici l'occasion d'en finir avec leur dernier vice, sinon de payer davantage ce luxe nocif afin de participer à l'effort national.

Le 8 novembre, le prix du tabac va augmenter de 6%. En clair, les paquets de Gauloises ou de JPS vont passer de 5,10 à 5,40 €. Ceux des Marlboro de 5,60 à 5,90 €. Faites le compte ! Pour un fumeur "raisonnable" (on va dire, 10 paquets par mois), il faudra allonger 40 € de plus par an.

Mais ce n'est pas tout. Amis chômeurs-fumeurs qui, pour faire des économies, vous étiez rabattus sur le tabac à rouler, l'augmentation du paquet sera de 40 centimes, ce qui alignera le tarif minimum de la blague (je sais, c'est pas drôle…) à celui du paquet de 20 cigarettes le moins cher.

Ainsi, par votre effort, les revenus de la fiscalité du tabac devraient rapporter de 400 à 500 millions d'euros de plus que l'année dernière, sachant qu'ils avaient alors rapporté 10 milliards d'euros de taxe pour la Sécu et 3 milliards de TVA au budget de l'État.

Pour ce petit milliard supplémentaire (internet + clopes) gagné en 2011, d'avance Bercy vous remercie de votre aimable contribution.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 24 Août 2011 23:34 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2010-09-09 19:08 On rappelle que la TVA, injuste par excellence (car payée de la même manière par tous les Français quel que soit leur niveau de vie et appliquée à tous les produits et services), inégalitaire (car les 10% des ménages les plus pauvres concèdent 8% de leurs ressources à son paiement tandis que les 10% des ménages les plus riches ne lui en consacrent que 3%), est la première source de recettes de l'Etat : 130 milliards d'euros par an, soit la moitié de ses recettes fiscales totales.

L'impôt sur le revenu, censé être juste car progressif (plus on gagne, plus on paie), ne pèse que 20% dans la fiscalité française, un poids qui diminue en faveur des plus aisés depuis plus de deux décennies de réformes.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-09-09 21:35 Autre rappel : Pour 2010, l'Insee a prévu une inflation à +1,7%. Or, l'augmentation des tarifs de tous les produits de base (nourriture, énergie, transports…) se sont envolés bien au-delà de ce taux, tandis que les revalorisations du Smic (+0,5% au 1er janvier), des allocations chômage (+1,2% au 1er juillet) et des minima sociaux (+1,2% au 1er janvier) sont nettement inférieures. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-09-09 22:10 «Le tabac fait partie de la panoplie de l’exclu»

Extraits :

Une étude suédoise de 2006 portant sur 31.164 personnes a relevé un tabagisme beaucoup plus intense chez les chômeurs. La cigarette fait partie de la panoplie du déclassé, de l’exclu. Elle trompe l’ennui, la solitude. Elle coupe la faim. Mais surtout, le tabac est un antistress puissant. Un des effets de la nicotine est de provoquer un phénomène de détente. Alors, quand un fumeur traverse une période de difficile, il va naturellement ressentir le besoin de fumer plus.

En augmentant le prix du tabac, on ne fait qu’accentuer l’exclusion d’une partie des plus défavorisés. Le prix ne freine pas systématiquemen t l’addiction.

Le tabac est une drogue qui coûte cher. Alors, quand vous êtes dans la misère, vous avez tendance à optimiser votre consommation de cigarettes. Mais on sait que cela entraîne des conduites encore plus dangereuses. Par exemple, fumer les cigarettes jusqu’à la limite du filtre ou réutiliser des mégots déjà fumés.

Toute période de crise favorise les comportements addictifs. Pendant les guerres, l’alcoolisme et le tabagisme croissent. Je crains qu’avec la période difficile qui s’annonce, et la paupérisation, aussi paradoxal que cela puisse paraître, le nombre de gros fumeurs ne diminue pas.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Christophe M. 2010-09-10 10:11 Loin d'être fan des dernières hausses d'impots en prévision, je pense quand même qu'il faut relativiser un peu : on parle de 1 a 3 euro par mois pour le triple play et si je lis bien tes chiffres de moins de 4 euros par moi pour la cigarette pour un ménage… Quant à dire que l'impôt sur le revenu est le plus juste, je fais partie de la classe moyenne et j'allonge allègrement 2 mois de salaire rien qu'en impôts ur le revenu là ou 50% des ménages français n'en paient pas… Et c'est sans parler des autres taxes.
Alors oui, qques fois, je me demande pourquoi je me casse la tête à bosser 50 heures par semaine pour qu'on m'en prenne autant, là ou j'ai l'impression que d'autres arrivent, à cause à la forte progressivité de l'impôt et aux généreuses aides publiques, à gagner quasiment la même chose en se foulant beaucoup moins..Donc je ne pleure pas pour 5 euro / mois à payer par ts pour des services non vitaux. Pas de troll, mais je tenais à relativiser et à donner mon avis :-). Merci !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-09-10 13:12 Pour ceux qui sont en fin de droits et doivent se démerder avec 450 €/mois, ces quelques euros (parmi tant d'autres) comptent. Si vous ne pleurez pas pour 5 €, tant mieux pour vous.

Oui, vous avez raison, on se demande ce qui est le mieux : être pauvre parce qu'on est au chômage, ou être pauvre en travaillant…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tilto 2010-09-10 11:00 "les demandes de Bruxelles" … c'est bien pratique ça, c'est pas nous c'est Bruxelles … sauf que qui est a Bruxelles … des représentants Français qui on un pois certain. Ceci dit En Belgique la TVA est de 21% sur presque tout Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-09-10 13:25 A Bruxelles, les représentants français pratiquent de concert le libéralisme économique qui consiste à étrangler les gens au nom de la "concurrence libre et non faussée" : quand quelqu'un fait moins cher que les autres, il faut rétablir la concurrence… en augmentant les prix (et pas le contraire, incroyable mais vrai !). Ceci est valable non seulement pour nos offres triple-play, mais pour nos tarifs d'électricité :

La loi NOME, vous connaissez ?

Sinon, en Belgique, les salaires sont nettement plus élevés qu'en France.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-09-10 18:49 Effectivement, selon L'Expansion, Bruxelles a bon dos…

Une chose est sûre : Bruxelles n'a jamais réclamé que la TVA sur les box passe au taux plein sur 100% de la facture. La Commission conteste l'application forfaitaire, car deux taux ne peuvent s'appliquer que s'ils correspondent à deux prestations distinctes, et parce que tous les abonnés n'ont pas techniquement accès au service de télévision. Elle estime que cela représente moins de la moitié de la facture des offres triple-play. Alors, le projet du gouvernement ouvre-t-il la porte à un recours, dans la mesure où la TVA sur les chaînes payantes (Canal +…) reste à 5,5% ?

Lire tout l'article
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # chomage-interim-chom 2010-09-10 12:40 Une TVA reduite pour aider au developpement d'internet sur le territoire national, car Orange, SFR… ont peu de moyens. Donc oui à une TVA revalorisée, mais qu'elle s'accompagne d'un gel des prix.
Et puis jmen fous, ni télé, ni téléphone, et pas d'abonnement internet!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # balland 2010-09-14 14:31 je suis titulaire de l'ass et fumeur ,l'états veux gagner de l'argent ils ont deja cas pas distribué du subutexe au toxicomane gratuitement ou distribué des substititue de tabac ou des cure de désintoxe du tabac gratuitement également comme c'est considéré comme drogue dur .2ieme m'en les femme qui s'amuse a faire des gosse pour toucher des alloc pendant que leur enfants son placer dans des famille d'acceuil que les famille d'acceuil touche un salaire ok mais que les parent continu a touché des alloc non moi je connais une famille d'acceuil qui garde 4 enfant il touche par mois 5000 euro moi j'ai 4 enfants ma femme touche pour les 4 même pas 500 euro chercher l'erreur vos mieux etre famille d'aceuil que parent ,il donnerai un smic par mois au mère de famille je suis sur que sa libérer des place de travail Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-09-14 14:42 Vous mélangez tout ! Les toxicomanes, les femmes… Vous semblez plein de haine et érigez des cas isolés en généralité. C'est nul. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-09-15 02:51 FAI : des marges brutes qui avoisinent les 40%

Les profits des FAI n'ont jamais été aussi élevés. Les bénéfices de SFR, qui propose des box et des mobiles, se stabilisent aux alentours de… 2,5 milliards d'euros par an (chiffres 2008 et 2009). Au total, d'après un professionnel du secteur qui souhaite garder l'anonymat, les marges brutes des opérateurs, pour leur seul service internet (hors mobile donc) avoisinent les 40%. Pour Free, selon Libération, cela ne représente "que" environ 300 millions d'euros par an; mais il est vrai qu'il n'est "que" FAI. Ne plaignons pas trop Free : l'opérateur a vu ses bénéfices augmenter de 75% entre 2008 et 2009.

Ces marges s'expliquent par la nature même de l'activité qui fonctionne dans une économie à coût fixe : dès lors que les infrastructures sont opérationnelles , mettre du contenu dans les tuyaux — internet, télévision, téléphonie — ne coûte quasiment rien.

Pas étonnant donc que le gouvernement s'intéresse à ses machines à cash…

(Source : Arrêt sur Images)

"Machines à cash" qui, malgré leurs marges qu'elles souhaiteront absolument préserver, répercuteront cette hausse sur les consommateurs.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...