Actu Chômage

lundi
22 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Contre le chômage et la pauvreté, oser l'euthanasie

Contre le chômage et la pauvreté, oser l'euthanasie

Envoyer Imprimer
Je ne résiste pas à l'envie d'exhumer ce billet d'humeur publié il y a un an, toujours d'actualité.

Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand veulent faire reculer le chômage ? Pour en finir avec ce fléau, Pôle Pote Emploi propose une solution alternative et radicale : l'extermination pure et simple des demandeurs d'emploi.

Jugez par vous-même...

Bien sûr, c'est de l'humour. Noir, très noir, mais ne vivons-nous pas des années sombres, de plus en plus sombres ? L'humour noir, c'est dans l'air du temps, et ça marche !

Bien sûr, c'est de la provocation. Mais n'avez-vous pas vous-même, un jour de profond désespoir, fatigué de chercher un "emploi décent" qui n'existe pas, las d'être "trop vieux" ou "surdimensionné" pour des recruteurs méprisants, humilié d'être traité d’«assisté» par les politiques et votre entourage, angoissé à l'idée de ne plus pouvoir payer votre loyer et vous retrouver à la rue, songé qu'en finir dignement avec ce monde pourri aurait été préférable que de continuer à survivre avec 400 € par mois et le minimum vieillesse pour horizon ?

Le degré de civilisation d'une société se mesure à sa façon de traiter les plus faibles, dit-on. En France, patrie des "droits de l'homme", l'hypocrisie est la règle : on préfère la mort sociale d'autrui, lente, silencieuse, qui permet aux responsables de ne pas se sentir coupables. Dans le genre feutré, on a Pôle Emploi qui radie déjà pas mal de chômeurs, la CAF qui coupe les vivres à des allocataires du RSA qui refusent un job d'une heure par semaine à des kilomètres de chez eux, et de courageux préfets qui font la chasse aux SDF en détruisant leurs cabanes. Mais ce n'est pas suffisant pour éradiquer le chômage et la pauvreté, loin s'en faut !

L'humour, toujours

Voyez Serge Dassault, qui souhaite qu'«on supprime toutes les aides» aux chômeurs (mais pas aux entreprises qui les licencient) : ami de Kadhafi et grand marchand d'armes, lui sait comment venir à bout de la racaille.

En Russie aussi. Voyez Anatoli Mikhalev, maire de Tchita, ville de plus de 300.000 habitants en Sibérie orientale : face au nombre croissant de SDF dans son aimable cité, il a regretté qu'il n'y ait «pas de permis pour tirer sur les sans-abri» et «pas de moyens légaux pour en venir à bout».

Cette saillie humoristique a provoqué un tollé. Pourtant, elle est pleine de bon sens ! Que faire de tous ces gens qui sont en trop et qui coûtent cher à la société, hein ? C'est tout de même problématique !

Le «suicide citoyen», une idée à creuser

Plutôt que de dépenser des millions dans des politiques de l'emploi qui ne servent résolument à rien, pour en finir avec le chômage et la pauvreté, nous proposons à Xavier Bertrand, en alliance avec Roselyne Bachelot et de grands laboratoires pharmaceutiques, d'élaborer une pilule magique qui serait délivrée gratuitement à tous nos losers. Quoiqu'il arrive, frais d'inhumation compris, l'investissement serait moins onéreux que celui de la grippe A, et surtout, il permettrait de réaliser des économies immédiates.

A ceux qu'on a exclus du système de choisir : ou tu continues à vivre dans la misère et la honte en grévant les finances publiques, ou tu te retires dignement et sans douleur (promis !), sur la base du volontariat. On pourrait créer un numéro vert pour que les courageux volontaires se manifestent. On pourrait même élargir la mesure aux handicapés et, pourquoi pas, aux syndicalistes ou salariés dépressifs... Et pour féliciter ceux qui, par ce geste empreint de civisme, auront décidé de ne plus rien coûter à la France, pourquoi ne pas imaginer une récompense symbolique, comme une Légion d'Honneur à titre posthume ? Allez, Messieurs Sarkozy et Bertrand, un peu d'imagination, que diantre !

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 01 Octobre 2012 07:10 )  

Commentaires 

 
0 # Pole Pote Emploi 2011-03-01 00:02 Petite précision sur un article qui faut chaud au cœur.
Nous considérons que tout salarié est un chômeur en devenir ("Notre société se veut de plus en plus économique, et dans cette logique on ne nous cache pas que nous en sommes la dépense superflue." V. Forrester, L'horreur économique, Fayard 1996).
C'est en ce sens que nous préférons très nettement au terme d'euthanasie celui de génocide. Sans distinction d'origine, de religion ou discrimination de toute sorte, bien sûr.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pole Pote Emploi 2011-03-01 00:44 Par ailleurs, bravo pour votre site. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-03-01 01:17 Merci ! J'ai adoré ton billet, qu'il me semblait sympa et nécessaire de relayer. J'ai souvent eu envie d'écrire là-dessus (euthanasie ou génocide — au choix — des victimes du capitalisme, bref l'élimination franche du "surplus" de losers afin que les winners continuent à se goinfrer entre eux), et tu m'en as donné l'occasion. Ça fait du bien d'oser la noirceur et l'outrance afin d'interpeller sur les réalités. Il faut oser le cru pour mesurer comment on nous cuit.

Longue vie à Pôle Pote Emploi !

SH
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-03-01 01:20 J'ai utilisé le mot "euthanasie" parce que le mot génocide, dans son sens pur, signifie "Extermination d'un groupe ethnique" et qu'il collait mieux avec mon idée de pilule magique pour "suicide citoyen" (ha-ha)… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # hervé85 2011-03-01 12:14 à Pole pote emploi, un autre ouvrage intéressant de Viviane Forrester : la dictature du profit livre de poche sorti en 2000 . Une citation du livre : l'important n'est pas de mettre les gens au travail; l'important, ce sont les gens. Et leur libre arbitre. Bref, un livre humain qui met les pieds dans le plat de l'hypocrisie du système! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Mona 2011-03-02 04:01 Félicitations pour ce billet !
Dommage qu'il n'y ait plus de bouffon de roi comme l'était Coluche. Un tel bouffon du roi aurait pu suggérer ton idée aux politiques. Ca changerait de la langue de bois classique de gauche comme de droite sur le sujet.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-03-08 22:39 C'est dans l'air tu temps… La députée UMP Chantal Brunel propose de remettre "dans les bateaux" les candidats à l'immigration venus de la rive sud de la Méditerranée. Quelle petite joueuse ! Autant les exterminer, non ?

(C'est de l'humour, bien sûr…)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nanard 2012-01-20 18:22 Excellent d’avoir exhumé ce billet qui m’avait échappé l’année dernière. Un réalisateur avait d’ailleurs traité le sujet avec un film : SOLEIL VERT

Date de sortie
26 juin 1974 (1h 37min)
Réalisé par
Richard Fleischer

Résumé :
En 2022, les hommes ont épuisé les ressources naturelles. Seul le soleil vert, sorte de pastille, parvient à nourrir une population miséreuse qui ne sait pas comment créer de tels aliments. Omniprésente et terriblement répressive, la police assure l'ordre. Accompagné de son fidèle ami, un policier va découvrir, au péril de sa vie, l'effroyable réalité de cette société inhumaine.

Soleil vert, bande annonce

À l’époque j’avais visionné ce film avec Jean Luc Mélenchon. À la sortie de la séance, déjà très en forme, il avait, entre autre, fait le commentaire suivant : « C’est l’apologie du capitalisme. »
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Hector 2012-01-20 20:17 Malheureusement pour monsieur Dassault, les aides sociales ne seront pas supprimés avant longtemps, il y a bien trop de bénéfices à en retirer pour ceux de sa classe.

Aussi contreproductiv es qu'elles puissent être pour la productivité ( quoique ), ce sera toujours plus confortable que la position illégaliste qui résulterait des passages à l'acte d'une part importante de la population. en cas de nécessité de survie.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-01-21 23:56 Les pauvres s'ils restent dans leur bidonville et ne viennent pas infester les quartiers résidentiels des super riches, il est plus utile qu'ils crèvent à petit feu de misère cela donne un signal à ceux qui se font encore exploités, celui de se tenir tranquille et d'être bien obéissants s'ils ne veulent pas finir comme ça.

Le chômage, la pauvreté, le déclassement ça fait peur.
La peur c'est bon pour que continue l'exploitation.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Comment jugez-vous la façon dont vous êtes informé ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...