Actu Chômage

samedi
8 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Pôle Emploi : des radiations qui donnent envie de mourir

Pôle Emploi : des radiations qui donnent envie de mourir

Envoyer Imprimer
Le site Recours-Radiation nous alerte sur le cas de Sandrine, qui a posté un message totalement désespéré sur leur forum...

Créé en 2008 afin d'informer et aider les chômeurs victimes de radiations abusives à se défendre contre la politique menée par Pôle Emploi (et le gouvernement, qui lutte contre le chômage en persécutant ceux qui en font les frais), l'indispensable site www.recours-radiation.fr est le témoin de situations hallucinantes que Benoît Genuini, le médiateur démissionnaire, s'est évertué à minimiser dans son tout premier rapport.

Voici le message de Sandrine, inquiètant au plus haut point :


LETTRE OUVERTE AVANT DE QUITTER CE MONDE VOLONTAIREMENT

Le STRESS AU TRAVAIL est un sujet devenu à la mode pour tous nos politiciens qui veulent obtenir nos votes. Mais ils ne devraient pas oublier le STRESS DU CHÔMEUR, car il y aura bien plus de dégâts humains dans ce secteur.

Avant d’en finir avec cette vie, je tiens à dire que le Pôle emploi est une entreprise à broyer les humains.

J’ai perdu mon emploi en 2005 parce que je me faisais opérer de la 2ème plus importante maladie neurologique, à savoir l’épilepsie. Mon préavis, je l’ai passé sur le billard de l’hosto.

Je croyais que c’était ce qui m’arrivait de pire, mais non. Ce n’est ni la maladie, ni la perte de cet emploi qui aura détruit mon envie de vivre mais plutôt le Pôle emploi. Car même mon ancien employeur a été condamné par les Prud'hommes pour licenciement abusif au regard du Code du travail. Mais au regard du même Code, le Pôle emploi est autorisé à radier les personnes qui se retrouvent hospitalisées.

Je suis retournée en opération ce mois de février et j’ai été radiée du Pôle emploi (1er broyage, comme si ça me plaisait de me faire charcuter le crâne, puisqu’une conseillère m’a dit que je partais à l’hosto pour ne pas avoir à chercher de travail…). En mars après l'hôpital : arrêt maladie pendant lequel j'apprend par mail et non par courrier que je suis radiée.

La CPAM m’a donné une somme d’indemnités journalières supérieure à l’allocation que me donnait le Pôle emploi, chaque administration calcule comme elle a envie les sommes qu’elle donne !!!!!!! Est-ce normal!!?!!

Enfin là, le Pôle emploi m’achève (2ème broyage) car, suite à ma réinscription à la sortie de l’arrêt maladie, hier, cette administration m’envoie un mail, (toujours pas de courrier postal) pour me dire que je n’ai plus le droit à une allocation, et un mail pour me dire qu’ils se sont aperçus qu’ils m’avaient donné trop d’argent en septembre 2009 (cumul avec un CDD) ; un peu tard pour s’apercevoir de leur erreur, mais ils sont heureux de m’annoncer en même temps que, premièrement, je n’ai plus de droit à une allocation après ma réinscription et que, deuxièmement, je leur dois 119 euros de trop perçu !

La maladie aura toujours été plus douce que cette société malgré trois opérations du crâne.

Autant mourir. De toute façon je n’ai rien à faire sur cette planète.

Merci à tous ces politiciens qui se disent si proches de nous. Oui, ils le sont, mais surtout pour nous achever.

Je souhaite bon courage à tous les chômeurs de France et surtout à tous ceux qui cumulent le chômage et la maladie. Attention : un employeur lambda ne peut vous licencier parce que vous êtes malade alors que Pôle emploi le peut par une radiation express, alors qu'il dépendent du même Code du travail.

Je n'ai plus la force de me battre contre cette machine à broyer de l'humain, et tout ça par mail ou SMS mais même plus par courrier postal, je mets à jour mes papiers, mes dernières volontés et je m'en vais de ce monde.

.../...

NDLR : Clair qu'une chômeuse de moins, à la santé fragile de surcroît (ça n'intéresse pas les employeurs), c'est tout bénef pour les statistiques officielles. Clair qu'une chômeuse morte, c'est une bouche en moins à nourrir qui va soulager des caisses déficitaires. Crevez, bonnes gens !

HONTE À PÔLE EMPLOI,
HONTE À CE GOUVERNEMENT,
HONTE À NOS POLITIQUES,
HONTE AU SYSTÈME ÉCONOMIQUE MONDIALISÉ qui broie sans état d'âme des millions d'existences sur la planète entière car, pour eux tous, la vie n'a aucun prix.

Tous ceux qui, de près ou de loin, participent à ce système devraient être condamnés pour homicide, tentative d'homicide, mise en danger de la vie d'autrui ou non-assistance à personnes en danger.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 16 Mai 2010 19:36 )  

Commentaires 

 
+1 # gibi 2010-04-25 09:15 courage Sandrine, va voir les assoc de défense des chômeurs, Actu chômage, collectif-rto.org… il y a des gens super qui vont surement t'aider à defendre tes droits Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Maury 2010-04-25 09:55 Attention Sandrine ! tu ne dois pas quitter cette société parce qu'elle ne veut pas de toi.
C'est toi et nous tous qui devons dire que nous ne voulons pas de cette société à broyer des hommes mais aussi à saccager l'environnement…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # arnober 2010-04-25 12:56 Mais elle s'est vraiment suicidée? Ça me fait plus penser à un texte dégoût et de rejet…
sinon ya moyen de se battre et de faire recours, qu'il yen a toujours un, ou de faire appel à des collectifs.. courage, si elle est encore de ce monde
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Fofana 2010-04-25 17:33 Sandrine,

De grâce ne fais pas ça, je sais que ce n'est pas facile mais va voir un syndicat, bat toi. Si tu mets fin à tes jours, ils auront gagné.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # e.varlin 2010-04-25 19:49 Ecoutes sandrine,

Je suis de la CGT-Chômeurs, donnes moi tes coordonnées, et je te promet qu'on va te sortir de cette mauvaise passe…
Mon e-mail :
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # patrickdu49 2010-04-25 19:51 oui lache pas l'affaire Sandrine ..

la vue vaut le coup d'être vécue, justement rien que pour combattre tout ces cons qui nous font mals ..

tout ces collabos de mes couilles …

t'as des resistants et resistantes içi ou là, qui vont te soutenir, repose toi de tes opérations dés que tu le pourras, ne lache pas les mains qui te seront tendues

pôle emploi, oui radie automatiquement quand un arrêt maladie de 2 mois, un truc comme ça, ça fait partie de leur gestion inhumaine, on est que des numéros dans leur système …

et donnes nous de tes nouvelles, si tu repasses par là, j'ai vu par rapport au lien que des personnes avaient proposé de t'aider…

courage
pat
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2010-04-25 23:36 Des nouvelles de Sandrine

Nos amis de Recours-Radiation nous informent qu'ils ont réussi à prendre contact avec elle ce matin. Elle va très mal mais sa maman était à ses côtés et semblait tenir la situation. Le pire a donc probablement été évité… pour l'instant.

Mais à force d'user les gens, ils finissent par les avoir.
Je le dis : c'est de la mise en danger d'autrui !
Ces méthodes sont inacceptables.

La rédaction
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Pat depuys 2010-04-26 01:22 J'ai été choqué par la démission du médiateur de POLE EMPLOI qui
constatait son impuissance devant la lourdeur du systéme et le peu de
réponses des dirigeants de l'institution.Il ne faut pas laisser de coté les
personnes au bord du précipice. Par contre une personne qui est malade, au travail ou au chômage doit pouvoir être prise en charge rapidement par la sécu.Il n'est pas anormal que son inscription soit
suspendue. Les trop perçus existent souvent car il y a un décalage entre la paiement et la saisie d'une information, déclaration de maladie,
reprise de travail…Le remboursement peut être étalé sur plusieurs mois
c'est assez fréquent mais il faut faire preuve d'imagination et d'humanisme.Nous avons trop souvent des comptables qui oublient l'humain car eux aussi sont stressés par la surcharge de travail et des
exigences de leurs responsables.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-04-26 01:33 Hélas ! "Faire preuve d'imagination et d'humanisme" demande, avant tout, une profonde prise de conscience : du haut en bas, tout le monde est responsable. Si ce système fabrique ses "bourreaux-victimes" à la pelle, leur trouver des excuses est faiblard, convenez-en. Pendant la Deuxième guerre mondiale, on pouvait aussi trouver des excuses à tout ceux qui savaient mais n'ont rien fait.

Pire que le bruit des bottes est le silence des pantoufles.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lacarmagnole 2010-04-26 10:13 Sandrine,
Tu n'es pas le seul Etre Humain digne de ce nom qui se retrouve à juste titre ahuri dans ce monde.
Tu viens juste de découvrir que tous ces politicards n'en ont strictement rien à foutre de ta gueule.
Surtout ne leur donne pas la joie de te suicider, ce serait leur faire bien trop d'honneur, à eux, et au système pourri qu'ils veulent mettre en place.
Moi aussi j'ai pris une énorme claque quand j'ai pris conscience de l'énormité du scandale, de l'arnaque, de la trahison faite aux Etres Humains.
Ca remet en question toutes les conneries dont on t'a gavé depuis ta + tendre enfance.
Faut juste que tu changes dans ta tête. Suicide la "vieille Sandrine", la Sandrine d'avant, et armée de ce que tu sais aujourd'hui, recommence à vivre, autrement.
Bienvenue au club !
Ne CEDE PAS !! Et donnes de tes nouvelles STP.
Bisou, (+ amitiés à mon pote Patrickdu49, décidément humain et généreux : un pro de la survie lui aussi !)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Hige 2010-04-26 17:58 Chère Sandrine,
Je ne sais pas si il s'agit d'un "hoax" ou de la réalité, mais si tel est le cas, ne commets surtout pas cet acte irréversible à cause d'une société qui n'attend que ça. J'ai bossé aux E-U, là bas c'est encore pire (mais ça viendra chez nous), les entreprises prennent carrément des assurances vies sur leurs propres employés, comme ça en cas de suicide, elle touche le jackpot… Cynisme absolu d'une société totalement déshumanisée. Tu ne dois pas céder devant ce monstre, et vivre pour toi-même, pas pour les autres, même si ça n'est pas simple tous les jours et j'en sais quelque chose aussi. En tout cas tu n'es pas seule, saches-le.
Courage !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Ernst Bloch 2010-04-27 00:09 Battons-nous contre ces politiques de déshumanisation , de destruction des liens sociaux, oui continuons à détruire leur discours, leurs pratiques, à inventer une société plus juste, à sortir d'une barbarie des rapports sociaux… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-04-27 10:33 Un message de Rose-Marie, du site Recours-Radiation.

Bonsoir tout le monde,

Merci pour tous ceux qui ont répondu, réagi…

Désolée de vous avoir envoyé ce SOS, mais c'est vrai que l'on ne savait pas trop quoi faire pour éviter un drame, d'autant que nous n'avions, pendant plusieurs heures, que le mail de Sandrine (c'est son prénom) pour tenter de la dissuader de se suicider.

Avant de savoir qui elle était, où elle était, David lui a envoyé un mail pour tenter de la raisonner, d'autres personnes du site ont fait de même… J'ai appelé le 17 pour le demander ce qu'il fallait faire dans ce cas là, j'ai appelé plusieurs organismes de prévention contre le suicide et après moult appels, j'en ai trouvé un qui a répondu (c'était dimanche). J'ai demandé conseil. Ils m'ont dit qu'ils faisaient beaucoup parler les personnes, qu'ils les écoutaient, et qu'ils essayaient de voir ce qui pourrait les accrocher à la vie. Je leur ai demandé s'ils appelaient la police, des secours pour éviter le pire, ils m'ont dit que non, eux, ne le faisaient pas, c'était le choix de la personne…

Quand David a pu trouver les coordonnées de Sandrine, il a appelé la police qui a joint Sandrine. Elle était avec sa maman. Elles n'habitent pas à côté de Lyon.

J'ai ensuite appelé Sandrine et essayé de suivre les conseils des spécialistes de la prévention contre le suicide. Je lui ai fait des propositions pour lui dire ce que nous pouvions, à notre niveau, faire pour l'aider à résoudre les problèmes qu'elle rencontre avec Pôle Emploi. On a bien parlé deux heures. Elle était vraiment très mal, c'est sûr. Je lui ai dit de réfléchir, que ne nous pouvions bien entendu rien faire sans son accord.

Elle m'a beaucoup parlé de tout ce qu'elle subi à Pôle Emploi, les informations contradictoires , les réflexions violentes, la suspiscion… J'ai essayé de lui expliquer : les CDD, le personnel pas formé, et aussi qu'il y avait des gens corrects à Pôle Emploi, comme ailleurs, mais qu'elle n'avait pas eu la chance de tomber dessus. Elle m'a dit aussi qu'elle pensait que la solidarité ça n'existait plus… Je lui ai dit qu'elle se trompait, qu'il y avait des gens qui continuaient à y croire, et à se battre pour la faire exister.

Elle m'a rappelée dans l'après midi. Elle m'a dit qu'elle avait parlé avec sa mère, qu'elle se rend bien compte qu'elle est une charge pour elle. J'ai tenté de lui expliquer ce que cela pourrait être pour sa mère comme culpabilité si elle se suicidait. Que sa mère l'aimait et qu'elle devait avoir d'autres personnes autour d'elle pour qui elle compte. Elle m'a parlé de ses neveux et nièces… J'ai senti à ce moment là que ça commençait à bouger dans sa tête. Puis dans la discussion, elle m'a dit qu'elle faisait le jardin de sa mère de temps en temps pour avoir de bons légumes pas cher, et que ça lui vidait la tête, que ça lui faisait du bien. On a parlé au moins trois heures, et elle a décidé d'aller au jardin. J'ai pensé à ce moment là qu'elle ne passerait pas à l'acte tout de suite. On est même arrivé à rire ensemble…

J'espère qu'elle va arriver à tenir le coup et que nous allons pouvoir démêler ses problèmes avec Pôle Emploi.

Sur le plan du bordel avec Pôle Emploi, dans le genre, c'est pas mal… Il semblerait qu'elle est bien les 610 heures de travail dans les 28 derniers mois, et on lui aurait dit qu'elle ne pourrait pas bénéficier de l'ARE, avec encore un motif abracadabrant :

"…Or vous ne justifiez pas d'une fin de contrat de travail permettant de vous ouvrir des droits aux allocations de chômage."

Je suis sûre qu'il lui ont appliqué le "traitement en l'état" de son dossier (les spécialistes comprendront, les autres je veux bien leur expliquer) mais en plus, le motif de notification ne correspond pas à la réalité de sa situation.

Elle n'a pas reçu cette notification à son domicile par courrier, elle a trouvé cela sur son "espace emploi"… Comme elle dit, si t'as pas internet, t'es marron" !

On lui a demandé en plus un trop perçu… PAR MAIL… payable dans les 15 jours, courrier non signé. Elle a assimilé cela aux licenciements par SMS…

Apparté pour les collègues de Pôle Emploi : voilà toute une série de questions DP qui pourraient être posées.

Dans la série, j'ai pas eu de chance : Elle avait été auparavant licenciée par son employeur parce qu'il avait appris qu'elle passait sur le billard à cause de ses problèmes de santé (en 2005). Elle travaillait dans le "social" et ne l'a pas digéré… Elle a quand même gagné aux Prud'hommes.

Voilà, je voulais vous donner quelques nouvelles parce que je sais que vous en attendiez.

Merci encore à tous pour votre soutien, pour vos messages, pour vos suggestions…

Comme dit Daniel (Fédé Sud Emploi), il va quand même falloir que nous réfléchissions à tout cela. David ne pensait pas que nous recevrions, un jour, ce genre de message, même s'il sait que c'est bien une réalité… J'espère aujourd'hui que nous n'en recevrons plus d'autres. Mais c'est juste un espoir… Nous parlons beaucoup entre nous de la souffrance au travail, mais la souffrance des chômeurs qui sont baladés du 3949 au service des fraudes en passant par leur espace emploi ou leur boite mail, elle est là aussi… et tous ne laissent pas un message de désespoir sur un site.

Y'a sûrement urgence à voir ce que l'on peut faire collectivement…

Je vous embrasse,
Rose-Marie
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # gloups 2010-04-28 13:13 Tu n'es pas seule, reste debout, on a besoin de toi car un jour il faudra bien que l'on se révolte tous ensemble. Ton témoignage est précieux, continue de clamer autour de toi l'injustice qui te et nous touche.
Courage.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # marcelo 2010-04-29 16:56 Dans tout ca le plus angoissant c'est que meme des personnes tres cools pas sarkozistes pour un poil vous tape la morale en vous disant qu'il y a du travail pour tout le monde. juste des faineants qui disent .l'avenir est sombre pour les oublies du systeme. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Abdelhak 2010-07-20 01:13 Bien le bonsoir à toutes et à tous.
Je voudrais d'abord souligner le courage de …Accroche s-toi, ne baisses pas les bras. Tu n'es pas seule dans ce monde.
La très petite minorité de gens influents puissants de ce monde, dictant leurs lois malveillantes aux 4 coins de la planète, fera volte face si d'une seule volonté, unis sous la même bannière, celle de l'humanisme, nous marchons droit sur eux. Ce qui est à déplorer sont les toutous qui vont à la gamelle pour bénéficier de privilèges.
Tout ce spectacle est imposé et accepté à la vue de tous parce que le peuple a été DIVISE. L' Elite Oligarchique maîtrise cela et l'applique sans relâches, jusqu'à votre épuisement. Abdelhak
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # kokotsan 2010-08-02 16:16 Oh mon Dieu ! Je savais qu'il y avait des gens graves ches Pole Emploi (même s'il y en a qui sont humains malgré tout - encore faut-il avoir la chance de tomber sur eux), mais là, le comportement de cette conseillère est INADMISSIBLE ! Radier une personne qui se fait hospitaliser, ce n'est même plus inhumain, c'est sadique !

Ayant moi-même des problèmes de santé, je suis bouleversée en lisant ce témoignage. J'espère que l'injustice qu'a subi Sandrine a été rectifié depuis ? Avez-vous des nouvelles de son affaire ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # eths62 2011-10-27 11:36 C'est reglementaire, plus de 15 jours d'indisponibilité en maladie et tu changes de catégorie (desincription) . Voici le texte :
l'intéressé fait l'objet d'un transfert de catégorie dans les cas suivants :

• arrêt maladiel supérieur à 15 jours

• congé maternité

• formation rémunérée ou non supérieure à 40 heures

• entrée en contrat aidé

• et, si le demandeur d'emploi déclare être toujours à la recherche d'un emploi : exercice d'une activité professionnelle d'une intensité supérieure à 78 heures par mois, absence du domicile habituel supérieure à 35 jours et création ou reprise d'entreprise, que l’intéressé bénéficie ou non de l'aide prévue par le code du travail.
avec incapacité totale de travailler
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...