Actu Chômage

jeudi
3 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Non, le chômage ne baisse pas !

Non, le chômage ne baisse pas !

Envoyer Imprimer
En mars, toutes catégories confondues, Pôle Emploi a enregistré 35.700 inscrits de plus, soit une hausse de 0,8% sur un mois et de 14,6% sur un an rien qu'en France métropolitaine.

Penchons-nous d'abord sur les chiffres les plus cités dans les médias...

Les catégories A, B et C

Si, dans le détail, la très officielle catégorie A a reculé de 0,2% par rapport à février (-6.600 personnes) bien que sa progression en glissement annuel atteigne 9,8%, les catégories B et C ont recueilli 24.700 chômeurs — "en activité réduite" hors contrats aidés — de plus. Signe que la multiplication des petits boulots est une tendance lourde.

Le total des demandeurs d'emploi tenus d'effectuer des "actes positifs de recherche" — catégories A, B et C — s'élève à 3,891 millions en France métropolitaine (+0,5% par rapport à février et +12,3% sur un an). Avec les DOM que l'on élude systématiquement, ils sont 4.130.800 millions, soit 239.800 personnes supplémentaires !

En six mois, le nombre des chômeurs inscrits en catégorie A n'a progressé "que" de 65.000 personnes, tandis que l'ensemble des chômeurs de catégories A, B et C augmentait de 136.000 personnes — soit plus du double — et que le nombre total des inscrits à Pôle Emploi (cat. A, B, C, D et E) gagnait 215.000 personnes… Autrement dit, l'évolution du nombre de chômeurs de catégorie A perd de plus en plus en signification.

Maintenant, penchons-nous sur les deux voies de garage dont personne ne parle.

Les catégories D et E

On le rappelle, la catégorie D englobe les chômeurs en maladie ou maternité, en CRP ou en CTP, en stage ou en formation, tandis que la catégorie E intègre ceux qui sont en contrats aidés.

Fin mars, la catégorie D comptait 6.200 personnes de plus et totalisait 259.900 inscrits, soit une hausse mensuelle de 2,4% et une augmentation annuelle de 30%. Le nombre de bénéficiaires de la Convention de reclassement personnalisée (CRP) atteignait 86.300 (+62,8% en un an) et celui des bénéficiaires du Contrat de transition professionnelle (CTP) s'est élevé à 14.900.

Fin mars, la catégorie E comptait 11.400 personnes de plus et totalisait 310.000 inscrits, soit une hausse mensuelle de 3,8% et une augmentation annuelle de 36,4%. Une forte progression qui ne devrait pas mollir puisque les employeurs, alléchés par les subventions de l'Etat, se ruent sur les contrats aidés.

On peut envisager sans mal qu'une partie des 17.600 inscrits supplémentaires de mars pour ces deux catégories, selon le principe des vases communicants, proviennent des catégories A, B et C tandis que l'autre, composée de salariés fraîchement licenciés ayant signé une CRP ou un CTP, n'a pas effleuré la catégorie A.

Ainsi, 570.000 chômeurs échappent à la communication gouvernementale rien qu'en France métropolitaine.

Les sorties de Pôle Emploi

Encore un sujet épineux sur lequel on ne s'étend pas...

En mars, 89.700 personnes sont sorties pour "reprise d'emploi déclarée". Mais, parallèlement, 198.900 autres sont sorties pour "défaut d'actualisation" (alors que, chaque fin de mois, les bugs du site www.pole-emploi.fr se multiplient) et 39.900 pour "radiation administrative", tandis que 73.800 sorties figuraient dans les mystérieux "autres cas" (+49,7% sur un an !!!) non élucidés. Selon Pôle Emploi, il s'agirait d'individus dont la situation «ne correspond à aucune autre ventilation»...

Les plus touchés

La hausse des inscriptions en catégorie A pour les seniors (50 ans ou +) a continué : +1,1% par rapport à février, et +21,2% sur un an. Ils sont 466.800, auxquels ils faut rajouter les 208.800 des catégories B et C.

Quand aux chômeurs inscrits depuis plus d'un an, ils sont 2,6% de plus par rapport à février et affichent une hausse annuelle de 31,4%. Ils sont désormais 1,374 millions répartis dans les catégories A, B et C, et représentent 35,3% du total des inscrits.
Plus généralement, l'ancienneté moyenne des demandeurs d'emplois toujours inscrits en catégories A, B et C à fin mars s'élève à 415 jours, soit presque 14 mois !

Enfin, Pôle Emploi compte 800.100 inscrits, toutes catégories confondues, qui sont au RSA.

Les offres collectées par Pôle Emploi

Si elles progressent (+15,8% sur un an), elles sont restées chiches. En mars, 120.000 concernaient des emplois de plus de 6 mois, 111.000 des emplois temporaires de un à six mois, et 38.200 des emplois de moins d'un mois. Pas de quoi satisfaire nos 2,661 millions de chômeurs de catégorie A...

Ne nous voilons pas la face !

Pôle Emploi compte au total près de 4,5 millions d'inscrits (4.469.900 pour être précis, toutes catégories confondues + les DOM). Et ça, aucun JT ne vous le dit.


Tous les chiffres de mars (Pôle Emploi/DARES) à télécharger en pdf…

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 25 Septembre 2010 11:23 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2010-04-28 14:39 Un autre point de vue, beaucoup plus élaboré :

Chiffres du chômage : 216.200 personnes dissimulées à fin mars 2010
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # patrickdu49 2010-04-28 18:15 salut

vous etes même pas capable de pirater les émetteurs, pour enfin dire la vérité, sur toutes les chaînes de télé aux heures de grande écoute, faut dire aussi …

on arrivera jamais à rien pour lutter contre la propagande dans ces cas là … ça prend trop de temps par internet, la vérité noyée dans des milliards de sujets lol ça porte pas assez !

qui c'est donc qui pourrait nous aider ? …
j'ose pas passer par pôle emploi, "recherche pirate, connaissance en ondes TNT, en contrat aidé, pour dire la vérité au peuple" …
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # sojelo 2010-04-29 12:22 c'est dur de comprendre les chiffres
serait il possible de faire une représentation en graphe
genre un "camembert"
-soit de toute la population et les catégories ABCDE
ou
-soit la population active et les catégories ABCDE
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-04-29 12:54 C'est pourtant pas si compliqué…

Téléchargez le document de la DARES : il y a des tableaux.

Nous sommes une association de chômeurs bénévoles qui décrypte la mauvaise soupe qu'on nous sert avec les moyens du bord, pas des journalistes et des infographistes, hélas.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # sojelo 2010-04-29 13:20 oups désolé
je vais voir la dares et merci pour l'info
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Terminatux 2010-04-30 15:42 La DARES fournit deux séries statistiques mensuelles : une brute et une corrigée des variations saisonnières et des jours ouvrables (ou CVS-CJO)
La première répertorie simplement les évolutions du nombre de chômeurs en telle ou telle catégorie, les causes des sorties…
La seconde corrige ses données pour compenser les variations saisonnières, par nature indépendantes de la conjoncture économique. (rentré de nombreux nouveaux chômeurs sur le marché de l'emploi en septembre, février plus court que janvier…)

Les données présentés dans cet article sont de type CVS-CJO et montrent une hausse du nombre de chômeurs toutes catégories confondues.

Ce n'est pas le cas des données brutes (http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/xls/ser_nat_BRUT-RT87bn.xls) qui montre un très léger tassement du nombre de chômeurs (de 4 537M à 4 535M) depuis un mois. Mais cela ne constitue pas une bonne nouvelle puisque les données CVS-CJO de l'article révèlent une tendance à la hausse du nombre de chômeurs.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...