Actu Chômage

jeudi
3 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Le chômage des informaticiens repart à la hausse

Le chômage des informaticiens repart à la hausse

Envoyer Imprimer
Pour la première fois depuis novembre 2004, le nombre des informaticiens au chômage a progressé par rapport au mois précédent, comme le signale le MUNCI.

L'association professionnelle et syndicale d'informaticiens s'est appuyée sur les tableaux mensuels nationaux publiés par la DARES (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail) pour dresser son analyse. En effet, en consultant l'onglet StocksFluxRome (sources STMT, Dares, ANPE), on s'aperçoit qu'en septembre 2008, il existait bien 19.508 demandeurs d'emplois supplémentaires de catégorie 1 en informatique, et environ 29.300 toutes catégories confondues, soit un taux de chômage compris entre 3,9% et 5,9%. Une proportion plus élevée qu'en juin 2008 notamment, où 17.476 demandes avaient été comptabilisées dans l'informatique.

Selon une estimation médiane obtenue après cumul des catégories 1, 4 et 6, le MUNCI arrive à un total de 24.400 demandeurs d'emplois en informatique, soit un taux de chômage moyen d'environ 4,9%. Le MUNCI note que si le chômage des informaticiens diminue depuis deux ans, il le fait dans des proportions de plus en plus faibles : moins 8.367 demandeurs d'emplois en 2006, moins 5.476 en 2007, et moins 2.646 au 1er semestre 2008.

Un chomage sous-estimé selon le MUNCI, surestimé selon Syntec Informatique

Ces demandes d'emploi concernent des contrats à durée indéterminée et à plein temps déposées par des personnes immédiatement disponibles et n'ayant pas exercé d'activité de plus de 78 heures au cours du mois précédent. Néanmoins, le MUNCI considère que ces données ne concernent pas la totalité des informaticiens, notamment les stagiaires de la formation professionnelle et ceux qui occupent provisoirement un travail à temps partiel. Ce qui laisse présager une sous-évaluation du nombre réel de demandeurs d'emplois dans le secteur.

Au contraire, le Syntec Informatique estime de son côté que le taux de chômage des informaticiens se situe à un niveau beaucoup moins élevé : le syndicat patronal a en effet évoqué un taux de 1,7% à l'occasion de sa conférence semestrielle bilan est perspectives.

(Source : Distributique.com)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 06 Novembre 2008 19:11 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...