Actu Chômage

vendredi
20 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Notre système de soins se dégrade

Notre système de soins se dégrade

Envoyer Imprimer
L'Indice européen 2008 des consommateurs de soins de santé a révélé, jeudi 13 novembre, la chute de la France dans le classement alors qu'elle détenait la première place en 2006. Les entraves à l'accès aux spécialistes induit par le "parcours de soins coordonnés" de Xavier Bertrand est mis en cause.

Montrée en exemple en Europe il y a encore deux ans, la France se retrouve aujourd'hui à la 10ème place parmi les systèmes nationaux des 31 pays examinés, soit "juste au-dessus de la moyenne".

Publié pour la première fois en 2005, cet indice est élaboré à partir de statistiques publiques et de recherches indépendantes. Le classement annuel évalue six domaines : les droits et l'information des patients, la santé électronique, les délais d'attente de traitements, les résultats, l'étendue et la portée des services fournis, les produits pharmaceutiques.

Dans les six catégories comportant 34 indicateurs de performance, la France affiche un score de 695 points sur 1000, loin derrière les 839 points attribués aux Pays-Bas, premier du classement 2008. La Lettonie est dernière avec 449 points.

Inefficacité du filtrage de l'accès aux spécialistes

"La France est en train de développer assez rapidement un problème de délais d'attente. La fonction de filtres, récemment introduite, devrait être abolie avant de créer de sérieux problèmes", a averti dans un communiqué le Docteur Arne Björnberg, directeur de recherche pour l'Indice. En règle générale, les patients français doivent être envoyés chez un spécialiste par leur médecin généraliste, faute de quoi ils ne seront pas remboursés. "Rien ne prouve que le filtrage de l'accès aux soins primaires permette de faire des économies. Restreindre l'accès aux soins des spécialistes est probablement une solution inappropriée", a-t-il estimé.

La France est par ailleurs dénoncée pour être "un des six Etats d'Europe dans lesquels se pose le problème des dessous-de-table versés aux médecins", souligne l'organisme d'analyse et d'information Health Consumer Powerhouse, qui réalise cet indice.

(Source : Le Nouvel Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 16 Novembre 2008 03:29 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...