Actu Chômage

vendredi
4 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Coût salarial et productivité

Coût salarial et productivité

Envoyer Imprimer
Une heure de travail salarié en France en 2004 coûtait "deux fois plus cher" qu'en 1975, mais était "deux fois plus productive", selon une étude publiée mercredi par l'INSEE.

Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques, une heure de travail dans les entreprises de plus de 10 salariés coûtait en 2004 précisément "2,2 fois plus cher qu'en 1975" : en euros constants de 2004, elle est passée de 13,10 à 28,70 €. Dans le même temps, la productivité horaire apparente (valeur ajoutée produite rapportée au volume des heures de travail) a été "multipliée par 2,3". En trente ans, "le coût salarial par unité de valeur ajoutée produite a donc diminué de 5,5%", conclut l'INSEE.

La croissance du coût horaire du travail a été très forte jusqu'au milieu des années 1980, puis plus modérée après. Elle s'explique en partie par "la croissance des salaires" (tout de même ralentie après les chocs pétroliers de 1978 et 82) mais aussi par la réduction du nombre d'heures travaillées" : la durée légale du travail est en effet passée à 39 heures hebdomadaires en 1982, puis à 35 heures en 2000. La hausse du coût du travail s'explique aussi par "l’éclosion de l'épargne salariale", la "hausse des charges pour les entreprises", celle des cotisations salariales et patronales, du fait de l'apparition du chômage dans les années 80 et enfin, par une meilleure qualification de la main-d'œuvre.

Toutefois, la hausse du coût horaire est compensée par des gains de productivité de même ampleur, selon l'INSEE. Par exemple, entre 1992 et 2004, la productivité horaire augmente dans le secteur marchand (industrie, construction, commerce, hôtellerie, transports, activités financières, immobilier, location et services au entreprises) de 2,1% par an. Elle croît notamment de 4,4% par an en moyenne dans le secteur des transports et communications, ou de 4,1% dans l'industrie (y compris l'énergie), davantage stimulés par la concurrence internationale.

(Source : Le Nouvel Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 19 Novembre 2008 15:58 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...