Actu Chômage

mercredi
11 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique La Carte famille nombreuse bientôt supprimée ?

La Carte famille nombreuse bientôt supprimée ?

Envoyer Imprimer
Nicolas Sarkozy l'a dit : les dépenses sociales (quel terme répugnant…) «ne peuvent continuer ainsi à alimenter le déficit et la dette» ! Parmi les restrictions envisagées dans ce vaste plan de rigueur (pardon… d'économies) visant à soulager de 10 milliards d'euros par an les finances publiques d'ici 2012, après le régime minceur des contrats aidés et du RSA, voici la disparition des tarifs réduits de la SNCF.

Curieusement passée inaperçue, l'info commence à se répandre comme une trainée de poudre : alors que 15 milliards d'euros sont actuellement consacrés à soulager la pression fiscale des Français les plus aisés, le gouvernement, qui estime que les plus démunis sont des parasites responsables de leur situation et ne manque pas d'idées pour les ponctionner davantage, a décidé de supprimer son aide compensatoire à la SNCF permettant d’équilibrer le manque-à-gagner occasionné par ses tarifs sociaux. De la sorte, l'Etat économisera mesquinement 70 petits millions d'euros dans le budget 2008, alors que la SNCF vient d'engranger un bénéfice net record de 1,042 milliard dont elle lui reversera 131 millions de dividende.

Parmi ces tarifs, le plus célèbre est la Carte famille nombreuse : accessible aux familles de plus de 3 enfants, elle leur accorde une réduction de 30 à 75%. Près de 4 millions de personnes en bénéficient. Sinon, existent aussi les abonnements "étudiant" ou "apprenti", sans oublier les billets populaires de congé annuel.

Bonne fille, la nouvelle secrétaire d'Etat à la famille Nadine Morano a demandé à la compagnie ferroviaire de «proposer des produits commerciaux à destination des familles» pour compenser la mesure. La SNCF obtempère et s'apprête à mettre au point «une nouvelle offre pour prendre le relais de ces tarifs dès 2009». Ainsi, «la logique de service public en faveur de l'usager [cède la place] à une logique purement marchande qui réduit l'usager au client et qui laisse à quai les moins bien lotis», déplorent les Verts qui se sont dits «consternés» par cette décision. Et ils ne sont pas les seuls, car la polémique ne fait que commencer.

Ce plan de rigueur, qui doit s'étendre des politiques de solidarité à l'assurance maladie, nous réserve d'autres surprises : les plus mauvaises sont à venir.
Français, vous avez voté, vous l'avez voulu… et vous l'aurez !

=> DERNIÈRE MINUTE : le gouvernement a reculé sur la Carte famille nombreuse mais n'a rien spécifié pour les autres tarifs sociaux, lire en commentaire.

=> DERNIÈRE MINUTE : dans le même esprit, le gouvernement s'apprête à réduire les allocations familiales pour les adolescents dès le 1er mai, lire en commentaire.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 10 Avril 2008 01:00 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2008-04-10 10:23 Le ministre de l'Ecologie et des Transports, Jean-Louis Borloo, a assuré jeudi que la carte Famille nombreuse sera maintenue "d'une manière ou d'une autre".

"Je vous affirme qu'il n'y aura pas de modification pour les familles nombreuses", a-t-il assuré sur RTL.
Selon le ministre d'Etat, il s'agit "d'un problème de réorganisation de clarté du budget. Mais rien n'est tranché pour le moment. C'est un débat mais je vous affirme qu'il n'y aura pas de modification pour les familles".
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # michael 2008-04-11 00:22 On ne parle que de "la famille", ou d'atteinte à la politique familiale. La SNCF va créer de nouvelles offres pour "la famille". Mais on oublie les abonnements "étudiant" ou "apprenti", et les "billets populaires de congé annuel"… Derrière "la famille" se cache toute une politique anti-sociale qui va être menée tambour battant les quatre années qui viennent. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-04-11 22:34 "La SNCF versera par les dividendes le budget qui est accordé pour financer la Carte famille nombreuse", a indiqué Nadine Morano. La subvention de l'Etat à la SNCF pour compenser ses tarifs sociaux est actuellement de 70 millions d'euros. Priée de dire si le dividende serait augmenté du même montant, la secrétaire d'Etat à la Famille a répondu : "C'est un peu comme ça que les choses vont fonctionner"…

Avec ce tour de passe-passe, le gouvernement tente ainsi de sortir d'une polémique qui a enflé, suite à l'annonce il y a huit jours de la suppression de la subvention de l'Etat à la SNCF et, en conséquence, de la suppression de la Carte famille nombreuse. Une annonce qui a provoqué la colère des syndicats et des associations familiales.

Face à la levée de boucliers suscitée par ce projet, le chef de l'Etat a reçu en catastrophe ce vendredi après-midi Guillaume Pepy, le président de la SNCF, et les associations familiales et des usagers des transports "pour évoquer la question des tarifs familiaux à la SNCF". Etaient également présents à cette rencontre Nadine Morano et son homologue aux Transports, Dominique Bussereau.

Le chef de l'Etat assure dans un communiqué que "l’Etat continuera de prendre en charge" les "tarifs sociaux, (qui) relèvent de la politique familiale" (pour les autres - abonnements "étudiant" ou "apprenti", billets annuels de congé payé - rien de spécifié, ndlr d'Actuchomage). Par ailleurs, Nicolas Sarkozy demande à Nadine Morano et Guillaume Pepy de préparer des "mesures susceptibles de rémédier" à la non prise en compte par les tarifs sociaux actuels de "situations familiales dignes d'intérêt", comme les familles monoparentales et les familles modestes de moins de trois enfants.

Les ministres ont multiplié ces derniers jours les interventions sur le sujet, parfois contradictoires , pour tenter de convaincre que, contrairement à ce que le gouvernement a annoncé il y a huit jours, la Carte famille nombreuse, ou à tout le moins les avantages tarifaires qu'elle présente, seraient maintenus. Nadine Morano assurait dans Le Parisien vendredi qu'il était "hors de question de supprimer la Carte famille nombreuse" et déclarait même vouloir "au contraire développer cette carte". Même assurance de la part du ministre du Travail, Xavier Bertrand, pour qui la Carte famille nombreuse "va rester, va durer".

Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé, ne s'est d'ailleurs pas gêné pour déplorer un "grand cafouillage gouvernemental" sur le site du Point vendredi. En déplacement au Japon, le premier ministre François Fillon a pour sa part affirmé que la SNCF doit financer sa propre "politique familiale" et présentera dans "les prochains jours" son "dispositif" en la matière. Selon le Premier ministre, la SNCF est "désormais une entreprise comme les autres".
L'UMP partage ce point de vue. Le parti de la majorité avait demandé vendredi à la SNCF de "confirmer publiquement" qu'elle "prendra à sa charge les droits liés à la Carte famille nombreuse". Pour le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, "il est normal que la SNCF, dorénavant bénéficiaire, ne perçoive plus de compensation financière par l'Etat".

(Source : La Tribune)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-04-16 18:10 Le décret qui doit lancer la majoration unique des allocations familiales à 14 ans, fortement contestée par les associations familiales parce qu'elle aboutit à une baisse des prestations, n'est pas encore paru alors que la mesure doit, en principe, entrer en vigueur le 1er mai.

Actuellement, les allocations familiales sont augmentées en deux temps : de 33,84 € dès qu'un enfant atteint l'âge de 11 ans, et de 60,16 € à 16 ans. Ces deux augmentations sont supprimées et remplacées par une seule augmentation, versée à 14 ans et d'un montant de 60,16 €.

Prévue par le gouvernement dans la loi de financement de la Sécurité sociale à l'automne 2007, cette disposition représente une économie de 138 millions d'euros par an, selon les calculs de la CNAF (caisse nationale des allocations familiales).

Son Conseil, consulté pour avis, s'était prononcé contre la mesure, à une très large majorité, le 5 février dernier. L'Union nationale des associations familiales (UNAF) avait, elle, exprimé son mécontentement dès l'automne, calculant que les économies engendrées par la mesure pour la branche famille s'élèveraient à long terme à 250 millions. Mais pour une famille, le déficit s'élèverait à près de 600 € (586,56 €) au total, selon l'UNAF.

Cette mesure "supprime le complément pour âge des enfants âgées de 11 à 13 ans, âge de l'entrée en collège et de la pré-adolescence avec les besoins qui l'accompagnent", avait écrit la CSF (Confédération syndicale des familles) au gouvernement lors de la discussion du projet de loi (PLFSS).

Après la polémique soulevée par l'annonce du désengagement de l'Etat dans le financement de la Carte familles nombreuses, auquel le gouvernement a renoncé finalement, cette diminution du montant global des prestations familiales pourrait réactiver les protestations.

Les dispositions actuelles restent applicables aux enfants qui en bénéficiaient avant le 1er mai, avait précisé la CNAF. Ils continueront à en bénéficier jusqu'à leurs 20 ans et ne seront donc pas concernés par la majoration unique. La règle consistant à ne pas verser de majoration pour l'enfant le plus âgé d'une famille de deux enfants est maintenue.

La CNAF avait demandé au gouvernement de retarder l'entrée en vigueur de la mesure au 1er mai, pour se préparer techniquement à l'appliquer. Son président Jean-Louis Deroussen a déclaré mercredi être "prêt" et n'attendre que le décret. Le secrétariat d'Etat à la Famille n'a pas été en mesure de préciser la date de parution.

(Source : 20 Minutes)
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...