Actu Chômage

lundi
27 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Discriminations en entreprise : bilan mitigé de la HALDE

Discriminations en entreprise : bilan mitigé de la HALDE

Envoyer Imprimer
La Haute autorité de lutte contre les discriminations, présidée par Louis Schweitzer, vient de rendre son rapport annuel sur l'égalité des chances au travail. Verdict : plus de diversité à l'embauche, mais encore peu de politique globale.

C'est mieux, mais encore loin d'être satisfaisant. La HALDE vient de rendre son rapport annuel sur les discriminations en entreprise. Le bilan est mitigé : «De la déclaration d'intention, [les sociétés] sont passées à l'action» mais «le chemin à parcourir est plus important que le chemin déjà parcouru», indiquent les auteurs.
Points positifs de cette étude menée auprès de 250 firmes françaises : les directions s'engagent de plus en plus pour la diversité, le nombre d'accords signés avec les partenaires sociaux sur ce thème augmente, la fréquence des «tests de discrimination» menés au sein des entreprises s'accroît et les actions de sensibilisation se généralisent.

Pour autant, bien qu'encouragée par ces résultats, la HALDE s'inquiète de nombreuses insuffisances dans la promotion de l'égalité. Problème de taille : si les sociétés commencent à lutter contre les discriminations à l'embauche, elles agissent peu en faveur de déroulements de carrière équitables. Un manque d'autant plus dommageable que deux tiers des réclamations reçues par la Haute autorité dans le domaine de l'emploi concernent les évolutions professionnelles et non les recrutements. Autre difficulté majeure : les entreprises initient des opérations, mais en ordre dispersé et sans suivi. A en croire la HALDE, peu de firmes mettent en place des politiques globales capables de promouvoir efficacement l'égalité.

L'institution s'est penchée sur les rares sociétés à le faire - Danone, PSA ou encore Casino - et ses conclusions sont claires : l'efficacité et l'apport de ces politiques sont indéniables, même si la démarche reste parfois compliquée à mettre en œœuvre. Leur succès nécessite un fort investissement des directions, la création d'une organisation dédiée, l'implication des partenaires sociaux et le recours à des outils d'évaluation. Mais une fois ces obstacles levés, les bénéfices sont réels. Ces actions répondent non seulement à des besoins éthiques mais également à des objectifs économiques et commerciaux. Le rapport de la HALDE le martèle : «La diversité est un atout». A tous les niveaux.

(Source : L'Usine Nouvelle)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 11 Octobre 2007 01:01 )  

Votre avis ?

Est-il nécessaire d'y revenir une fois encore ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...