Actu Chômage

dimanche
29 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Nouvelle victoire des «Recalculés»

Nouvelle victoire des «Recalculés»

Envoyer Imprimer
Dans l’Aude, soixante-quinze chômeurs ayant porté plainte toucheront des Assedic 1.000 euros chacun pour «grave préjudice moral et financier».

C’est un hasard plutôt heureux : au moment où la CFDT et la CFTC affirment officiellement, dans la négociation sur la nouvelle convention d’assurance chômage, ne plus vouloir toucher aux durées d’indemnisation des chômeurs, les «Recalculés» reviennent hanter le débat public.

On s’en souvient lors de la dernière négociation, fin 2002, les durées d’indemnisation avaient été amputées de plusieurs mois. Certains «Recalculés», avec l’appui des organisations de chômeurs, s’étaient alors lancés dans une bataille juridique et, après une première victoire éclatante à Marseille en avril 2004, le ministre de l’Emploi, Jean-Louis Borloo, avait été contraint de réintégrer près d’un million et demi de chômeurs dans leurs droits...

Au beau milieu de la discussion entre les «partenaires sociaux», soixante-quinze «privés d’emploi» de l’Aude, qui considéraient, avec l’appui de la CGT chômeurs du département, avoir subi un «grave préjudice moral et financier», viennent de remporter une nouvelle victoire en justice : le 9 novembre (notification oblige, l’information n’a filtré qu’hier), le tribunal de grande instance de Montpellier a condamné l’ASSEDIC Languedoc-Roussillon et l’UNEDIC à verser 1.000 euros à chaque «recalculé» ayant porté plainte et 4.000 euros au titre des frais engagés pour la procédure en justice (art. 700).
Pour François Desanti, secrétaire général de la CGT chômeurs, «cette victoire est celle de tous ceux qui n’ont jamais baissé les bras contre l’État, contre le patronat et contre les syndicats CFDT et CFTC, qui avaient lamentablement et injustement considéré que les demandeurs d’emploi étaient responsables de leur situation. Cette victoire est celle de la CGT tout entière, qui soutient depuis toujours un système d’indemnisation pour toutes les personnes privées d’emploi et qui se bat avec toutes ses organisations contre le chômage et la précarité».

Thomas Lemahieu pour L'Humanité.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 05 Décembre 2005 17:16 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...