Actu Chômage

mardi
12 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Renault : 6.000 emplois en moins et une nouvelle Mégane

Renault : 6.000 emplois en moins et une nouvelle Mégane

Envoyer Imprimer
Alors que Renault dévoile aujourd’hui son nouveau modèle en comité central d'entreprise (CCE), le constructeur automobile présente aussi son «projet de départs volontaires» dont l'objectif est fixé à 3.000 emplois en France, auxquels doivent s'ajouter un millier de départs à Sandouville (Seine Maritime) dans un contexte économique morose.

Une autre annonce portant sur «1.000 départs volontaires supplémentaires dont 800 en France, dans un certain nombre de filiales» devrait être également faite «le 18 septembre, lors d'une réunion du bureau du comité de groupe européen», a indiqué une source syndicale. «Concernant ce millier de départ en plus, la direction va convoquer un bureau restreint sur l'Europe de l'Ouest composé de Français, Slovènes, Espagnols, Portugais, Allemands, Anglais, et Belges», a ajouté cette source.

Les plans de départs volontaires seront présentés aux salariés de la Sovab à Batilly (Meurthe-et-Moselle), de Maubeuge Construction Automobile (Nord-Pas-de-Calais) qui produit la Kangoo, de la Société des Transmissions Automatiques (STA) à Ruitz (Pas-de-Calais), de la Française de Mécanique à Douvrin (Pas-de-Calais), de RCI Banque, la financière du groupe Renault (Boulogne Billancourt), ou encore de la Diac à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis).

Le 24 juillet, Renault avait annoncé un sévère plan d'économies comportant la suppression de 5.000 emplois en Europe, et présenté le même jour des résultats en hausse. Mais, touchée par la récession et les difficultés du marché européen automobile, l'entreprise a révisé sérieusement à la baisse ses prévisions de vente pour 2009.

La direction de Renault a aussi averti, le 1er septembre, que «si la conjoncture défavorable continuait, l'usine de Flins (Yvelines) pourrait connaître un plan similaire à celui de Sandouville».

Parallèlement au CCE de mardi, Renault dévoile aussi la troisième version de sa Mégane, lancée pour la première fois en 1995, une berline de gamme moyenne qui représente un important enjeu commercial pour le constructeur français, avec un tiers des ventes.

(Source : Libération)

Lire également => «Il est hors de question de laisser des grands groupes comme Renault, qui ont des moyens, détruire des emplois dans des territoires français sur lesquels on a du mal à recréer des emplois et, en plus de ça, aller les transférer dans des pays comme la Roumanie, la Turquie ou la Chine», a dit Laurent Wauquiez sur RTL...


DERNIÈRE MINUTE : Ce ne sont pas 4.000 mais 6.000 suppressions d’emplois en France d’ici au 30 avril 2009 que le groupe a dévoilés au cours de ce CCE. La CGT, premier syndicat représenté chez Renault, a appelé à une grève jeudi sur tous les sites français.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 09 Septembre 2008 10:55 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...