Actu Chômage

mardi
15 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Le Parti socialiste aux ordres du Medef

Le Parti socialiste aux ordres du Medef

Envoyer Imprimer
Laurence Parisot a demandé au Parlement de «respecter à la lettre» l'accord sur l'emploi signé vendredi. Et la direction «socialiste» de s'exécuter, exigeant de ses députés une discipline stricte sur ce vote.

A l'issue de l'accord régressif approuvé le 11 janvier au soir par trois syndicats collabos (CFDT, CFTC et CFE-CGC), bel et bien «historique» car particulièrement défavorable aux salariés et donnant un aval anticipé aux réformes structurelles du marché du travail demandées par la Troïka — baisse des salaires en cas de menace sur l'emploi, prédominance de l'accord d'entreprise sur l'accord de branche et sur la loi, facilitation des mobilités forcées et des licenciements… —, la patronne des patrons, qui se frotte les mains et prépare son troisième mandat à la tête du Medef en faisant modifier ses statuts, a redemandé, ce matin sur France Info, aux députés et sénateurs de «voter en l'état» et «respecter à la lettre» ce texte scélérat, «pour l'intérêt de notre économie». «Il faudra ensuite suivre les décrets d'application. Nous resterons vigilants», a-t-elle averti.

La direction du PS au garde-à-vous

Madame, vos désirs sont des ordres et la vraie présidente de la France, c'est vous ! Ni une ni deux, Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et fidèle de François Hollande, s'est porté garant d'une retranscription «précise, fidèle, loyale» de l'accord sur la sécurisation de l'emploi des employeurs, dont il «ne pense pas que ce soit un accord de renoncement social ou de précarisation»... Plus aveugle on ne fait pas. (Et on apprend au passage que le texte devrait être défendu par Jean-Marc Ayrault himself.) En conséquence, il a exhorté ses troupes à filer droit. Un verrouillage peu apprécié par des élus socialistes encore un peu lucides, indignés non seulement par ce texte de 24 pages «pas acceptable» qui contient «de nombreuses régressions sociales que les quelques avancées ne peuvent en aucun cas justifier», mais surtout par le rôle de députés godillots et de moutons de panurge qu'on veut régulièrement leur faire jouer.

L'arme du 49ter ?

Cet accord sera donc transcrit en terme législatif puis soumis aux partenaires sociaux signataires avant de passer au Conseil d'Etat, puis atterrir au Conseil des ministres fin février-début mars. Ensuite, le Parlement l'examinera en procédure accélérée pour une promulgation d'ici fin mai. Afin d'aller plus vite et éviter les discordes, oseront-ils recourir au 49ter (soit l'alinéa 3 de l'article 49 de la Constitution qui permet au gouvernement de faire passer un projet de loi sans le soumettre au vote, l'Assemblée ne pouvant s'opposer que par une motion de censure) ?

Jour après jour, les «socialistes» tombent le masque devant le patronat, la Troïka et la finance. Jour après jour, on se met à les détester autant que leurs prédécesseurs.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 16 Janvier 2013 15:57 )  

Commentaires 

 
0 # MartineG 2013-01-15 21:55 Le Front de gauche bien décidé à combattre «l’accord Medef-CFDT» sur l’emploi :
gauche.blog.lemonde.fr/2013/01/15/le-pcf-bien-decide-a-combattre-laccord-sur-lemploi/
Quant à Pierre Gattaz (fils de Yvon, ex président du CNPF), candidat à la présidence du Medef, il veut "évangéliser économiquement le pays" :
www.lepoint.fr/politique/gattaz-a-parisot-on-ne-doit-pas-s-enkyster-a-la-tete-du-medef-15-01-2013-1615252_20.php
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-15 22:12 Le Medef est tout sauf un mouvement d’entreprises. Les explications d'Eric Verhaeghe, ex du Medef qui estime qu'il faudrait recourir à la loi pour obliger le patronat français à adopter les usages du XXIe siècle :

www.eric-verhaeghe.fr/medef-le-necessaire-debat-sur-les-statuts/

A (re)lire => Éric Verhaeghe, «Pourquoi je claque la porte du Medef», lobby patronal non représentatif qui, selon lui, parle d'un monde qui n'existe pas :

www.humanite.fr/19_01_2011-%C3%A9ric-verhaeghe-%C2%AB-le-medef-parle-d%E2%80%99un-monde-qui-n%E2%80%99existe-pas-%C2%BB-462884
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # hervé85 2013-01-16 12:38 La France n'est pas une entreprise mais un ¨Pays. Les Français ont voté en majorité pour François Hollande et non pour le Medef .Ce même Medef qui ne représente que 2,6 % des entreprises dans notre Pays, qui sert plutôt les intérêts de la finance, des actionnaires, des grandes entreprises. Celles qui licencient en masse pour augmenter les dividendes de certains, en mettant à la porte des salariés du jour au lendemain . Qui va remettre à sa place ce Medef ? J'attends et je ne vois personne !!!! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-16 15:00 Un billet très éclairant sur les mutations idéologiques de la CFDT et du PS dans les années 80, où une «gauche de contrat» s'est opposée à une «gauche de combat» :

www.lecridupeuple.org/accords-sur-la-flexibilite-ni-la-cfdt-ni-le-ps-nont-trahi/
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-16 16:26 Matignon signe une circulaire pour contenir le dérapage des dépenses

Ceinture !!! "Aucune nouvelle dépense ne pourra être financée par une augmentation de recettes, qu'il s'agisse de l'augmentation de taxes existantes ou de nouvelles taxes", rapporte Jérôme Cahuzac.

www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/14/matignon-signe-une-circulaire-pour-contenir-le-derapage-des-depenses_1816965_823448.html

En route vers la récession !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2013-01-17 15:12 Le point de vue de la CGT sur cet accord scélérat:

www.equipement.cgt.fr/IMG/pdf/tract_accord_emploi.pdf
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2013-01-17 15:22 Pour rappel:

www.youtube.com/watch?v=k0h1VB_yxhk

interview d'avril 2012.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-18 03:14 A elles trois, la CFDT, la CFTC et la CGC n'ont récolté que 38% des voix aux dernières élections prud’homales de 2008. Autrement dit, cet accord «historique» est minoritaire :

www.monde-diplomatique.fr/carnet/2013-01-17-Droit-social
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2013-01-20 14:41 Le gouvernement a fait savoir son intention de «traduire avec fidélité», dans la loi, les dispositions de l’accord national interprofession nel du 11 janvier 2013, approuvé par le patronat et trois syndicats minoritaires : la CFDT, la CGC et la CFTC. Pour le Syndicat national des journalistes (SNJ), première organisation de la profession, cet «accord pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels des salariés» représente une régression sociale historique pour l’ensemble des salariés, et un danger particulier pour les journalistes : www.acrimed.org/article3978.html Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # liboue 2013-01-22 20:32 La CFDT se dit syndicat progressiste! Mais les récompenses sont là pour CHEREQUE qui est à l' IGAS 8000€ nets/mois! Il est le nouveau président de Terra Nova le "think tank" socio-libéral du PS. De plus, ce Monsieur est désigné pour superviser l'observatoire de la pauvreté! Remarquez, il saura de quoi il parle car à cause de lui notamment, nous allons avoir plus de précarité et de pauvreté! Michèle NOTTAT (ancienne présidente de la CFDT) est présidente du SIECLE un raout pour privilégier de tous bords (entreprises CAC 40, publiques, publicitaires, médias, etc.) qui réfléchissent à ce qui est bien pour notre vie!). Mais, chers compatriotes, réjouissez-vous, nos politiques imitent la politique de l' Allemagne sans les exportations qui vont avec! Quand on voit le marasme dans lequel descend l' Allemagne, ce soit disant exemple, on ne peut que s'inquiéter pour notre avenir. Mais, ne vous en faites pas il nous reste le troc et la solidarité du bas peuple! Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...