Actu Chômage

dimanche
21 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Allocation équivalent retraite : Jean-Marc Ayrault a (un peu) cédé

Allocation équivalent retraite : Jean-Marc Ayrault a (un peu) cédé

Envoyer Imprimer
Interpellé au Sénat par Martial Bourquin, le premier ministre a annoncé la création d'une prestation de complément pour les chômeurs âgés qui, bien qu'ayant tous leurs trimestres, croupissent aux minima sociaux du fait du recul de l'âge légal en 2010.

Enfin un geste ! Cela fait deux ans que les syndicats, associations de chômeurs et autres collectifs demandent à ce que soit rétablie l'AER, définitivement supprimée en janvier 2011 par l'UMP au nom de la rigueur, qui permettait aux chômeurs âgés ayant tous leurs trimestres mais pas encore l'âge de départ requis, de faire la jonction entre fin du chômage et liquidation de leur retraite avec 1.000 euros par mois, plutôt que de croupir à l'ASS (480 €/mois) ou au RSA (425 €, forfait logement déduit).

Interpellé, dans le cadre des questions d'actualité au gouvernement, par le sénateur socialiste du Doubs Martial Bourquin — ancien ouvrier de chez Peugeot qui n'a pas oublié ses origines et s'échine sur ce dossier depuis longtemps : nous saluons sa ténacité —, Jean-Marc Ayrault, après un vibrant plaidoyer contre cette injustice qui livre à la pauvreté des personnes ayant travaillé toute leur vie, victimes de l'intransigeance de l'UMP et de ses réformes passées, a annoncé la création, à titre dérogatoire, d'une allocation de remplacement qui entrera en vigueur par décret simple dès le 1er mars prochain :



Attention : contrairement à ce qui se dit un peu partout dans la presse, l'AER n'est pas rétablie. Si l'on écoute attentivement les propos de M. Ayrault, il s'agit d'une prestation — dont on ignore encore le nom — qui complètera le revenu — donc le minima social — des intéressés «âgés de 59 et 60 ans, inscrits à Pôle emploi avant le 31 décembre 2010» afin de leur garantir un revenu «de 1.030 euros par mois». La mesure concernera les personnes nées en 1952-53 ayant perdu leur emploi ou accepté un départ en 2009-2010, précise Matignon sur Twitter. Bien évidemment, elle s'appliquera à partir du 1er mars 2013 sans rétroactivité aucune.

Deux remarques. Si cette prestation de complément doit être mise en place alors que le montant de l'ASS s'élève en moyenne à 480 €/mois mais que le RSA, déduit du forfait logement (autre «injustice sociale» flagrante) ne s'élève, lui, qu'à 425 €/mois, comment vont-ils procéder pour corriger cette inégalité ? Et si Jean-Marc Ayrault a fustigé le caractère hyper restrictif de l'ATS, pourquoi lance-t-il alors une nouvelle prestation du même acabit ?

A suivre, donc...

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 29 Janvier 2013 15:12 )  

Votre avis ?

La France pourrait s’engager plus intensément contre la Russie. Qu’en pensez-vous ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...