Actu Chômage

dimanche
21 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Rétablissement de l'AER : Ayrault est un menteur

Rétablissement de l'AER : Ayrault est un menteur

Envoyer Imprimer

C'est confirmé : il ne s'agit pas d'une nouvelle AER mais d'une nouvelle ATS, très légèrement améliorée.

Souvenez-vous. Le 24 janvier au Sénat, le Premier sinistre avait annoncé avec verve, au nom de la justice sociale, le rétablissement de l'allocation équivalent retraite pour les chômeurs âgés, fustigeant au passage le gouvernement précédent qui l'avait supprimée et créé à la place un dispositif hyper restrictif (l'ATS, allocation transitoire de solidarité) ne concernant que 500 personnes sur les 11.000 prévues :

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Toute la presse s'était empressée de titrer «L'AER enfin rétablie», «Ayrault rétablit l'allocation équivalent retraite», suscitant l'espoir des quelque 40.000 personnes éligibles qui croupissent actuellement aux minima sociaux, ASS ou RSA.

Hélas, Jean-Marc Ayrault est un habile menteur. Voici ce que stipule le décret à paraître ces jours-ci :

«Le projet de décret, présenté ce mercredi en Conseil national de l'emploi, conserve finalement l'Allocation transitoire de solidarité (ATS), qui avait remplacé l'Allocation équivalent retrate (AER) en juillet 2011. Cependant, la population visée est élargie.

La nouvelle ATS devrait ainsi être octroyée aux demandeurs d'emploi nés entre le 1er janvier 1952 et le 31 décembre 1953 indemnisables au titre de l'allocation d'assurance chômage (ARE), de l'allocation spécifique de reclassement (ASR) ou de l'allocation de transition professionnelle (ATP) à la date du 31 décembre 2010. Selon le projet de décret, les intéressés ne devront pas avoir atteint l'âge légal d'ouverture des droits à la retraite (60 ans et 9 mois pour ceux nés en 1952, 61 ans et 2 mois pour ceux nés en 1953) mais devront justifier de la durée d'assurance nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein à l'extinction de leurs droits à l'assurance chômage (164 trimestres pour ceux nés en 1952 et 165 trimestres pour ceux nés en 1953).

Le versement de l'allocation sera soumis à une condition de ressources équivalente à celle exigée pour l'actuelle ATS. L'allocation sera différentielle en fonction des revenus perçus, son montant journalier à taux plein sera de 34,33 euros. Enfin, la demande de paiement devra être déposée au plus tard le 31 décembre 2015.» — SOURCE

Comme nous le craignions, il ne s'agit plus d'un rétablissement, même partiel, de l'AER, mais bien d'un remaniement cosmétique de l'ATS déjà existante, pourtant conspuée par Jean-Marc Ayrault. De 500 bénéficiaires, nous passerons peut-être à 4.000 : ça ne mange pas de pain !
Voilà qui sont ces "socialistes" pour qui vous, électeurs désirant le changement tant promis, avez voté l'année dernière.

SH


DERNIÈRE MINUTE : Un message de Jean-Marc Becquet…

Effectivement une réforme en trompe l’œil ou, plus exactement, une réforme en tromperie

Le décret n°2013-187 du 4 mars en pdf

«Une allocation transitoire de solidarité est attribuée aux demandeurs d'emploi nés entre le 1er janvier 1952 et le 31 décembre 1953 qui, cumulativement :
1° Soit sont indemnisés au titre de l'allocation d'assurance chômage à la date du 31 décembre 2010, soit remplissent, à cette même date, les conditions pour l'ouverture d'un droit à ces mêmes allocations mais ne sont pas indemnisés en raison, notamment, de la suspension ou de l'interruption de ce droit ou de l'application du délai d'attente et des différés d'indemnisation ;
2° N'ont pas atteint l'âge légal;
3° Justifient de la durée d'assurance pour l'ouverture du droit à une pension vieillesse à taux plein à l'extinction de leurs droits à l'allocation d'assurance chômage.»

En clair :
Vous n’êtes pas né en 52 et 53, vous n’êtes pas concerné.
Vous n’avez pas tous vos trimestres à la fin de vos droits, vous n’êtes pas concerné.
Vous n’étiez pas au chômage avec une allocation au 31/10/2010, vous n’êtes pas concerné.

Par contre, si :
Vous êtes chômeur en fin de droit aujourd’hui et possédez tous vos trimestres,
vous êtes chômeur et aurez tous vos trimestres avant de pouvoir prendre votre retraite,
vous devriez déjà être en retraite s’il n’y avait pas eu la réforme de 2010...
Vous ne retrouvez aucun travail à votre âge malgré toutes vos démarches.
Vous n’avez pas pu bénéficier de l’ATS en 2011.
Vous n’avez pas et ne pourrez jamais bénéficier de la loi sur les carrières longues.
Vous ne pouvez pas ou ne pourrez jamais bénéficier de ce nouveau décret ATS.
Vous continuerez à toucher des minimas sociaux et vous continuerez à vivre dans la misère.

Si vous voulez remercier le premier ministre pour sa générosité, n’hésitez pas, c’est sur le site suivant :
http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/ecrire


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 27 Février 2018 14:42 )  

Votre avis ?

La France pourrait s’engager plus intensément contre la Russie. Qu’en pensez-vous ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...