Actu Chômage

samedi
21 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Revalorisation ASS et RSA : +1,75%

Revalorisation ASS et RSA : +1,75%

Envoyer Imprimer
Comme d'habitude, la revalorisation annuelle des minima sociaux est très inférieure à l'explosion des dépenses contraintes.

+1,75% : telle est l'aumône accordée par nos dirigeants aux allocataires du RSA, de l'ASS, de l'AER/ATS et de l'ATA en 2013, bien que «l’évolution prévisible de l’inflation» en 2012 soit (sous)évaluée à 2%.

Ainsi, 27 centimes de plus par jour seront octroyés à l'ASS (allocation de solidarité spécifique) dont le montant journalier passe à 15,90 euros soit 477 €/mois en moyenne, tandis que le RSA (revenu de solidarité active) passe à 425,25 euros par mois, "forfait logement" déduit [1].

L'AER — allocation équivalent retraite, dont bénéficient encore quelques chômeurs âgés entrés dans le dispositif avant sa suppression définitive fin décembre 2010 — et l'ATS — allocation transitoire de solidarité, dispositif hyper restrictif et provisoire qui a succédé à l'AER en novembre 2011 — passent à 34,33 euros par jour (+59 centimes). L'ATA, allocation temporaire d'attente, passe à 11,20 euros par jour : une misère.

Nous signalons que cette pathétique revalorisation, qui concerne au total 2 millions de personnes, sera effective début février, puisque ces allocations sont versées à terme échu.

Egalement, nous rappelons que si les minima sociaux sont revalorisés chaque 1er janvier [2], les allocations chômage sont, elles, revalorisées le 1er juillet (+2% en 2012).

Bye-bye pouvoir d'achat… et adieu croissance !

Pendant ce temps, au 1er janvier et malgré un taux d'inflation officiel prévu à 2%, les tarifs du gaz augmenteront de 2,4% pour les ménages après une flambée de 12% en 2011; la contribution aux charges de service public de l’électricité (CSPE) sera relevée de 2,5% soit environ 15 €/an et par ménage en moyenne; les tarifs du courrier vont connaître une hausse de 2,8% en moyenne et le prix du timbre prioritaire passera de 60 à 63 centimes; sans oublier les compagnies d'assurances qui vont relever leurs tarifs de 2,5% en moyenne.

Alimentation, transports, tabac, impôts locaux… nous ne sommes pas au bout de nos peines. De la droite réactionnaire à la gauche caviar, l'austérité pour les plus pauvres demeure la panacée. Un décrochage volontaire dénoncé par Henri Sterdyniak, économiste à l'OFCE : «Depuis Jospin, la grande idée, c’est d’inciter à travailler, donc creuser l’écart entre le RMI, puis le RSA, et le Smic». En effet, en janvier 1998, le premier ministre "socialiste" avait déclaré : «Je préfère une société de travail à l’assistance», préparant ainsi le terrain idéologique à une stigmatisation continue des "assistés".

Dans ce contexte de crise systémique où l'emploi manque cruellement, nos gouvernements successifs s'entêtent à appauvrir la population, laissant stagner le Smic et dériver à la baisse les minima sociaux, négligeant l'importance de la demande intérieure dans l'activité économique du pays ainsi que l'importance du creusement des inégalités dans la fabrication des crises, quitte à nous plonger dans une spirale récessive.

SH

[1] On rappelle que le "forfait logement" concerne 95% des allocataires du RSA, systématiquement amputés de son montant lorsqu'ils bénéficient d'une APL ou dés lors qu'ils justifient d'un domicile fixe (propriétaires, personnes hébergées à titre gratuit). Les rares cas ou le "forfait logement" n'est pas déduit, c'est pour les SDF, ou bien les personnes logées gracieusement qui sont en mesure de prouver qu'elles participent aux charges d'hébergement (à condition d'en faire la demande particulière mais dans ce dernier cas de figure, il n'y a rien d'automatique : le versement intégral du RSA est laissé à l'appréciation de la CAF, qui trouve toujours de quoi le refuser).
En revanche, la déduction du "forfait logement" ne s'applique pas
aux bénéficiaires de l'ASS ou de l'AER/ATS, qu'ils perçoivent une APL ou non.

Sinon, Jean-Marc Ayrault a annoncé une pitoyable hausse du RSA de 10% sur cinq ans, dont les premiers 2% entreront en vigueur… le 1er septembre 2013.

[2] Rappel des revalorisations des minima sociaux depuis 8 ans :
+1,7% au 1er janvier 2012
+1,5% en 2011
+1,2% en 2010
+1,5% en 2009
+1% en 2008
+1,8% en 2007, en 2006 et en 2005.

A noter que la revalorisation des minima sociaux a échappé au gel de trois mois adopté par le gouvernement Fillon qui, pour réaliser quelques économies, a aligné l'année dernière celle des prestations familiales (qui tombait le 1er janvier) sur celle des pensions de retraite (qui s'effectue le 1er avril).



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 07 Août 2013 15:56 )  

Commentaires 

 
0 # lestymo 2013-01-01 19:14 ET BONNE ANNÉE !

BONNE SANTÉ aussi mais ça on n'est pas sûr de pouvoir continuer à se soigner alors j'hésite… :-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2013-01-02 16:28 Tous les ans à la même période c'est opérations pièces jaunes..dans ta face !
Tenez mon brave et qu'on ne t'y reprenne plus à te vautrer dans l'oisiveté !

Prends ton petit baluchon, abandonne famille et enfants et va gagner ta place au paradis en travaillant dans les usines en Roumanie, en Chine ou dans n'importe quel pays où les salaires sont des pourboires (ailleurs il n'y a plus d'emplois à prendre).

Sois méritant, ne ménage pas ta peine et ta santé, pour que l'oligarchie soit fière de toi ! Allez sac au dos, gauche, droite, gauche droite…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # camelia 2013-01-04 00:21 Une revalorisation où ça ???
Invisible tout comme la fameuse augmentation du smic !!!!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # patdu49 2013-01-04 11:16 26 ou 27 centimes par jour, il est important de signaler que ça ne peut être qu'une baisse encore du pouvoir d'achat, que ça ne compensera certainement pas les augmentations suivantes, souvent inévitables, pour la plupart, de 2013 :

- Loyers
- EDF - GDF, Fuel, bois de chauffage, autres énergies et combustibles
- Carburant, transports, entretien moyen de locomotion
- Assurances habitation, automobile
- Nourriture, boissons, hygiène
- Eau, assainissement
- Enlèvement ordures ménagères
- Impôts locaux ( tout le monde n'en est pas exonéré même 2 fois sous le seuil de pauvreté ) - Redevance audiovisuelle
- Frais bancaires, cartes bancaires
- Timbres, Tabac

Et même si la vie n'augmentait pas, 26 centimes, ça ne représenterait même pas UNE cigarette entière ( ou alors une roulée ), même pas 1 tiers de baguette … !!

Rappel : les minimas sociaux ne sont même pas à la moitié du seuil de pauvreté, en France, pays ou + grosse concentration de Millionnaires par habitant au monde!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Chaos 2013-01-06 17:32 Assez de mots, de palabres ou de discussions
Ils nous veulent notre mort, lente et la plus silencieuse possible
Aux armes telle est l'unique et froide alternative
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2013-01-11 05:02 Selon les critères tronqués de l'Insee, en 2012, l'inflation s'élève à seulement 1,2%. Mais selon l'association Familles Rurales, le panier moyen des consommateurs a augmenté de 3,5% en 2012, notamment en raison d'une flambée "historique" des "premiers prix" (+7,71%), c'est-à-dire les produits que s'achètent les plus pauvres :
www.lemonde.fr/vous/article/2013/01/09/record-de-prix-historique-pour-le-panier-des-consommateurs-en-2012_1814752_3238.html
On se fait vraiment entuber de partout !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Dj-NCF_WORLDWIDE 2013-01-11 14:22 Oui +1,75% : telle est l'aumône accordée par nos dirigeants aux allocataires du RSA, de l'ASS, de l'AER/ATS et de l'ATA en 2013

Ça ne nourrit pas une famille ! tout augmente de 10 a 15% donner 1,75% c'est ce foutre du peuple que l'état a mis au chômage !

honnêtement je peux dire que nos dirigeants peuvent baisser leurs salaire de - 50% dormir ne donne pas le droit à un salaire !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2013-01-11 18:49 L'idée est qu'ils ne peuvent pas supprimer le RSA et autres minima brutalement alors ils ont une alternative toute aussi efficace avec un peu de patience: il suffit de faire semblant de revaloriser et tout doucement ces minima vont se dévaloriser et rendre encore plus difficile la vie de leur "heureux bénéficiaires".

Ils nous veulent morts (mort de froid, de faim dans la rue etc) ou esclaves.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # rod 2013-02-21 13:08 Je profite de cette page qui parle de la CAF pour balancer sur un fait qui m'a choqué.
Hier mon frère a reçu le journal des famille envoyé par la CAF car en tant que bénéficiaire du RSA, nous recevons ce journal institutionnel. Quel ne fut pas notre stupeur de constater que ce magazine de la CAF était accompagné de prospectus publicitaire pour Yves Rocher (commande par correspondance) ,la quatrième de couverture consacrée à une pub pour France loisir et un feuillet publicitaire pour une complémentaire santé (Aria).La CAF nous prendrait elle pour des clients potentiels pour de telles enseignes? Avec 400€ par mois, sommes nous les cibles privilégiées pour des cosmétiques, des livres et des assurances? De qui se moque t on? Ces offres publicitaires sont elles destinées à subventionner ce magazine? Si ça leur revient trop cher de produire ce dernier, ils n'ont qu'à s'abstenir de le faire!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-02-21 13:44 Ah, la gangrène publicitaire… C'est marrant, ce que vous avez relevé (moi, je ne lis jamais ce truc et c'est un tort parce que visiblement, il y a de quoi rire). Vous avez parfaitement raison : des tas d'allocataires ne le lisent pas et le foutent direct à la poubelle. S'ils ont besoin de pubs à la con pour faire tourner une publication sans intérêt qui finit majoritairement à la benne sans être lue, alors autant qu'ils cessent de la produire, ça économisera du papier et bien d'autres choses. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # arkort 2013-09-30 15:57 moi je voudrais dire , le rsa est revalorisé de 2 pourcent au 1er sepptembre 2013, ca ca va se faire sur 5 ans ok,

donc 10 pourcent
+1.75 pourcent du cour de la vie au mois de janvier.

ca fait 3.75

par contre ceux qui touche l ass , et qui n on que ca pour vivre , eux ils ont pas droit au 2 pourcent , on ceux fait encore baiser.

de plus les contrats aidé c est que pour le rsa les ass rien demerde toi

j en conclu que les ass vont devenir plus pauvre que le rsa
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # arkort 2013-09-30 16:04 et ce qui touche l ass , c est mon cas , nous on compte pour du beurre pas normal ca , on touche pas plus que le rsa.

moi suis a l ass depuis 5 ans ,comme beaucoup d autre .

de plus je touche l ass commun de base
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...