Actu Chômage

vendredi
24 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Mise en condition des esprits pour un nouveau dépeçage de l'assurance chômage

Mise en condition des esprits pour un nouveau dépeçage de l'assurance chômage

Envoyer Imprimer
C'était à prévoir : alors que la convention Unedic doit être renégociée fin 2013 et que l'organisme affichera un déficit cumulé de 18 milliards, il faut bien préparer l'opinion aux restrictions à venir.

Après les attaques habituelles contre notre système d'indemnisation, «cadeau empoisonné» incitant à la paresse, sans oublier «ces chômeurs» à qui Le Figaro reproche de travailler «en toute légalité» — comme si c'était de leur faute si 90% des offres d'emplois proposées actuellement sont précaires et qu'il est effectivement possible d'alterner ou cumuler allocation et activité réduite —, le bourrage de crâne politico-médiatique commence !

Ainsi, dix mois à l'avance, se prépare la mise en condition des esprits devant une alarmante évidence : 18,6 milliards de déficit cumulé prévus fin 2013, qu'il faudra bien résorber par une réduction drastique des allocations chômage doublée d'un durcissement des conditions d'accès aux droits, sous couvert d'amélioration de l'accompagnement des chômeurs (pansement sur une jambe de bois tant que les destructions d'emplois resteront aussi massives. Car, plus que l'accompagnement, l'urgence aujourd'hui pour éviter la misère, c'est bien l'indemnisation)...

Il s'agit donc, progressivement, d'ouvrir un boulevard aux organisations syndicales patronales et aux organisations syndicales salariales collaboratrices (CFDT, CFTC, CFE-CGC) chargées de nous faire avaler la pilule en décembre prochain, avec le même succès que lors de la récente négociation sur l'emploi et pour la grande satisfaction du Medef.

La première offensive est venue de la finance via l'agence de notation Standard & Poor's, qui a dégradé jeudi la note de l'Unedic sans justification.

L'offensive suivante émane de la très sérieuse Cour des comptes, présidée par le "socialiste" Didier Migaud, dont on peut voir un peu partout des copiés-collés de résumé AFP. Pour les plus courageux, le rapport de 170 pages est consultable ici. Sinon, on peut lire l'article "original" de L'Expansion qui sonne la fin de la récré — eh oui : la généreuse convention actuellement en vigueur a été négociée avant la crise… — ou bien celui des Echos qui met l'accent sur une situation «insoutenable» — pourtant, il y a peu, La Tribune estimait que l'Unedic tiendrait le coup grâce, notamment, à l'explosion des chômeurs en fin de droits non indemnisés par le régime...

Toujours le même blah-blah : les intermittents du spectacle ont bon dos, les cadres supérieurs aussi — mais Dieu merci, la CFE-CGC veille sur eux —, sans oublier «ces chômeurs qui travaillent» et qu'on préfèrera spolier plutôt que de s'en prendre radicalement aux employeurs qui abusent de la précarité (rappelons que la taxation des contrats courts adoptée le 11 janvier dernier par les "partenaires sociaux" sera inopérante, puisqu'elle ne concernera que 30% d'entre eux)... Plus généralement, la France est trop protectrice, trop généreuse par rapport à ses voisins — une litanie fallacieuse qui, de surcroît, fait fi du rôle d'amortisseur que joue l'indemnisation du chômage sur la pauvreté, un paramètre qu'on passe volontiers à la trappe alors qu'il est primordial pour notre économie.

En revanche, la Cour des comptes a raison de dénoncer l'inefficacité des contrats aidés (effet d'aubaine) et nombre de dispositifs tout aussi onéreux qu'inopérants. Elle a raison de dénoncer l'inégalité de traitement entre chômeurs (accès à la formation ou au CSP) et la mauvaise répartion des aides (ce sont ceux qui en ont le moins besoin qui en bénéficient le plus aisément).

A part ça, on peut s'attendre au pire. Le matraquage est en route et ce n'est qu'un début. Avec l'accord sur l'emploi approuvé par le gouvernement, les salariés y ont eu droit il y a onze jours. D'ici décembre, ce sera le tour des chômeurs et tout sera fin prêt pour un nouveau dépeçage de leurs droits.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 27 Janvier 2013 16:30 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2013-01-22 21:04 Le PS assure qu'il est "impensable" de baisser les indemnités chômage :

www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/22/il-est-impensable-pour-le-ps-de-baisser-les-indemnites-chomage_1820825_823448.html

Souvent PS varie, bien fol s'y fie !
Rendez-vous dans dix mois…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-22 21:26 Les "droits rechargeables" pour les chômeurs, soi-disant "avancée" arrachée au patronat dans l'accord contre l'emploi du 11 janvier, c'est du pipeau ! Voici ce qu'en dit Maurad Rabhi, négociateur national de la CGT interviewé par Slovar :

«Les droits rechargeables pour les chômeurs devront être financés à coût constant par le budget de l’Unedic. Rien n’a été arrêté sur leur paramétrage. La prochaine convention d’assurance-chômage devra définir la durée des droits, le taux d’indemnisation et la période que l’on retient pour calculer les droits rechargeables. Ce qui est sûr, c’est que le Medef propose en contrepartie, pour ne pas grever le déficit de l'Unedic, de remettre en place la dégressivité de l’allocation pour tous les demandeurs d’emploi ou alors de baisser le niveau des allocations de 10 à 15% pour tous. Enfin, autre proposition, c’est de diminuer la durée des droits pour tous. Autrement dit, cela signifie qu’on déshabille Paul pour habiller Jacques.»

slovar.blogspot.fr/2013/01/maurad-rabhi-cgt-les-patrons-sont-les.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Chiz 2013-01-22 23:14 J'ai pas tout lu mais je ne trouve pas les félicitations pour ce système qui n'indemnise pas un chômeur sur 2. Peut-être la Cour des Comptes les adressera t'elle lorsque le ratio sera de 2 chômeurs sur 3 non indemnisés.

Recommandation "inciter à la diminution du salaire lorsque celle-ci est un paramètre clé de la reprise d'emploi "…

Et bien !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lechatbleu 2013-01-23 08:27 C'est toujours la même litanie, les chômeurs sont la cause de tout. La finance qui fait n'importe quoi, elle n'est cause de rien… Tellement peu responsable qu'on ne va pas la réguler, non, pourquoi faire? On préfère démolir les pauvres, c'est tellement plus utile. Tiens, je vais faire un badge: "Touche pas à mon riche!".
De toute façon parmi ceux qui ont du travail beaucoup répètent en coeur les mêmes arguments fallacieux que l'on leur sert sur un plateau doré (TV mon amour).
Je vais finir par croire qu'il a raison Bernays de dire que la masse est incapable de réfléchir. Il pense qu'il faut que d'autres (l'élite) le fasse à leur place en les orientant vers "ce qui est bon pour eux" (l'élite, supérieur à la populace mérite bien de vivre comme des nababs, même au détriment du peuple, donc de faire des lois en sa faveur). Il faut vraiment vivre le chômage pour comprendre à quel point on nous trompe. Eteignez votre TV et ouvrez des livres (non, pas des Harlequins…).
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lechatbleu 2013-01-23 08:47 Au fait, n'avez vous pas remarqué que les négociation sur la flexibilité sont au même temps que la polémique sur le mariage gay? J'étais choquée de voir comment les gens se mobilisaient pour ça. Alors que personne ne bouge pour éviter l'extrême pauvreté qui pend au nez de certains. Devoir d'un catholique: plus s'occuper des moeurs sexuels des uns que d'aider les autres à ne pas mourir de faim. Perpétuer les injustices.
Indignés ou êtes vous mes amis?
Bonne résolutions de 2013: changer de religion, ne plus voter PS.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nanard 2013-01-23 14:50 Citer:
Bonne résolutions de 2013: changer de religion,…


Vu ce qui s'est passé, ras la soutane !
Changer ? Échanger quoi ? Un borgne contre un aveugle ?

J'ai fait mieux. Fort de mon athéisme, je n'avais jamais éprouvé le besoin de renier mon baptême. C'est chose faite depuis le 14 janvier 2013 date à laquelle j'en ai fait la demande à l'archevêque du coin. J'attends la réponse

Pour en savoir plus, voir : Athéismel

"Dieu ne peut être ni bon, ni méchant, ni juste, ni injuste. Il ne peut rien vouloir, ni rien établir, car en réalité il n'est rien, et ne devient le tout que par crédulité religieuse."
(Mikhaïl Bakounine / 1814-1876 / Fédéralisme, socialisme et antithéologisme / 1867)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2013-01-23 13:36 Michel Sapin se défausse une fois de plus sur les "partenaires sociaux" :
www.20minutes.fr/economie/1085591-deficit-regime-chomage-il-faudra-prendre-mesures-affirme-michel-sapin
Pour Sapin, le "dialogue social" sert à ne prendre aucune décision lui-même.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2013-01-23 14:52 Une question se pose, Sapin va t-il survivre à l'hiver comme ministre? 8-) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-23 15:05 Oui, sans problème ! Sapin fait le roseau (il plie et ne rompt pas) : sa méthode est la bonne (elle marche aussi à Koh-Lanta, :lol:). Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Iletvilain 2013-01-23 15:23 Au passage, un billet sur deux dispositifs, avec un constat quant à leur utilisation dans certains cas :
Citer:
Cible Emploi, Trajectoire Emploi et abus

www.grincant.com/2013/01/21/cible-emploi-trajectoire-emploi-et-abus/
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nounourse 2013-01-25 16:48 Merci de votre commentaire car non seulement l'article est excellent… mais du coup j'ai aussi découvert le blog, intéressant. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-24 05:58 Peut-on faire de substantielles économies sur les indemnités des chômeurs, comme le suggère la Cour des comptes dans son dernier rapport ? Les comparaisons européennes montrent pourtant que la France n'est pas la plus généreuse dans ce domaine :

www.alternatives-economiques.fr/l-assurance-chomage-est-elle-trop-g_fr_art_633_62449.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-24 07:19 Mise en condition des esprits pour un nouveau dépeçage de notre système de retraite : selon un sondage LCI/OpinionWay, un français sur deux serait favorable à une hausse des cotisations ! Mais c'est bien sûr…

www.economiematin.fr/les-experts/item/3332-financement-retraites-sondage-france-2013
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # MartineG 2013-01-24 08:01 Didier Migaud, la taupe sarkozyste de la Cour des comptes :
www.marianne.net/Didier-Migaud-la-taupe-Sarkozyste-de-la-Cour-des-comptes_a225988.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # cybernew 2013-02-18 20:29 bjr

Je fait partie de ces chomeurs cumulard puisque en 2011 je percevait l'ARE au mois de mai 2011 j'ai accepter un CUI a 670€ j'ai donc pu cumuler l'ARE plus mon salaire de CUI pour un montant total d'un peut plus de 1500€ , en décembre 2011 je me suis retrouver en fin de droit ,
donc avec uniquement mon salaire de CUI de 670€ n'ayant pas droit a l'ASS en 2012 j'ai recue mon avis d'imposition sur le revenue je leur doit plus de 1000€ .

Donc je ne comprend pas trés bien ces attaques contre le cumul ARE et CUI puisque en fin de compte ils en récupere une partie sous forme d'impôts sur le revenue .
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Européennes : Pour quelle liste voterez-vous ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...