Actu Chômage

lundi
17 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique RSA : les titres mensongers de la presse

RSA : les titres mensongers de la presse

Envoyer Imprimer
«Le RSA a sorti 140.000 foyers de la pauvreté en 2010», lit-on ce matin. Or, franchir le seuil de pauvreté n'est pas en sortir !

C'est une diversion statistique on ne peut plus bête, à l'image de l'Insee qui estime notre taux d'inflation à +1,6% alors que les charges contraintes des ménages continuent d'exploser.

Les exemples d'entourloupes ne manquent pas. Quand Christine Lagarde se glorifie qu'au premier trimestre 2011 «la France a créé 60.000 emplois», elle ne vous précise pas que plus de 80% de ces postes sont des CDD, des missions d'intérim et/ou des jobs à temps partiel. Quand Xavier Bertrand se réjouit parce qu’«il y a eu 21.100 chômeurs en moins en mars», il ne vous dit pas qu'en réalité la baisse est dix fois moindre, que l’«activité réduite» tronque les chiffres et que les radiations — toujours en hausse mois après mois — contribuent discrètement à ces fausses "embellies". Quant au nombre de chômeurs en fin de droits qui, découragés et n'ayant plus droit à rien, cessent de pointer et sortent des statistiques officielles, sur eux le silence règne.

Une pauvreté toute relative

C'est pareil avec la pauvreté monétaire dont un seuil définit arbitrairement la limite. En dessous de 949 € par mois, vous faites partie des 13% de pauvres du pays (chiffres d'avant-crise pour une personne seule). A partir de 950 €, comme par miracle, vous en sortez !

Ainsi, «le RSA a sorti 140.000 foyers de la pauvreté en 2010», titrent Les Echos. Et d'insister sur le fait que ce dispositif «a réduit la pauvreté laborieuse» alors qu'il s'est juste contenté, à quelques euros près, d'extraire ces foyers du seuil statistique fixé. Sauf que le montant moyen du complément salarial prodigué par le RSA "activité" s'élève à 170 €/mois : franchement, ça ne pisse pas haut, cette aumône n'empêchant nullement la galère quotidienne et l'exclusion de ces travailleurs par rapport au mode de vie standard. La remarque est tout aussi valable pour les Smicards, hypocritement qualifiés de «modestes» alors qu'ils sont, eux aussi, pauvres.

Précarité un jour, précarité toujours ?

De plus, la CNAF note qu'un turn-over important touche ces allocataires : chaque mois, elle compte quelque 100.000 entrées et sorties dans le dispositif, qu'il soit "socle" ou "activité". «Au total, ce sont donc environ 200.000 allocataires dont l'éligibilité a varié d'un mois sur l'autre», et ces mouvements internes concernent surtout des personnes qui travaillent à temps très partiel, donc très précaires.

Dans cet autre article des Echos, il est dit qu'«avec l'amélioration du marché du travail, le phénomène de mobilité pourrait s'amplifier». Ainsi, par un tour de passe-passe sémantique, la précarisation structurelle de l'emploi devient une «amélioration du marché du travail», ce qui est tout de même un comble !

On rappelle en passant que les allocataires du RSA doivent déclarer leurs misérables ressources tous les trois mois : un véritable casse-tête pour ceux dont les changements de situation sont perpétuels. Le flux des dossiers à traiter, plus important que prévu du fait de ces changements, contribue à engorger les CAF dont certaines antennes doivent épisodiquement fermer leurs portes afin de résorber les dossiers en retard.

«Un accompagnement vers l'emploi déficient»

Telle est l'autre perle pondue par Les Echos. Ce n'est pas l'emploi qui serait déficient, mais l'accompagnement vers celui-ci alors qu'il est non seulement rare mais de piètre qualité. Or, si l'emploi est rare et de piètre qualité, il est évident de tout «accompagnement» (plus souvent teinté de coercition) est voué à jouer un rôle de pansement sur une jambe de bois !

Qu'à cela ne tienne : on fait comme si la "reprise" était là, comme si l'emploi était disponible en abondance et on préfère mettre en cause Pôle Emploi, ce boulanger qui n'a plus de pain à vendre, ou alors les CAF, qui sont débordées.

Même tromperie sémantique quand on dit que «les effets [du RSA sont] encore à démontrer sur le retour à l'emploi», comme si l'emploi existait à profusion ! Or, de la même façon que Pôle Emploi ne créé pas des emplois mais tente péniblement de mettre en relation des offres (fort peu nombreuses) avec des millions de chômeurs qui cherchent du boulot, le RSA "activité" ne créé pas des emplois et n'est qu'une allocation visant à pallier la faiblesse des salaires proposés par nombre d'employeurs esclavagistes.

Tout ce blah-blah idéologique n'est donc, une fois de plus, qu'une grossière escroquerie.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 20 Juin 2011 15:25 )  

Commentaires 

 
0 # willemijns2 2011-05-20 18:54 Le RSA ne sortira pas la majorité des gens de la précarité… c'est demontré… rare sont ceux qui ne l'ont pas pigé. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-05-21 11:28 oui ESCROQUERIE le mot est juste, rien à rajouter.

car tu à par exemple on va prendre la moyenne de 170€, en soit disant PLUS.
MAIS :
- Perte éxo taxe habitation
- Perte 7 € de moyenne tarif social énergie
- Perte éxo redevance audiovisuel
- tu rajoutes à cela, frais de route, de bouffe sur place

et t'es très souvent aussi FAUCHE, même + fauché encore pour la majorité des foyers qu'avec le mécanisme RMI qui était en place., ou une partie des droits connexes ne disparaissaient pas si rapidemment.
ou la prime de retour à l'emploi existait encore.
ou les incitations pouvaient se cumuler avec la PPE
ou les épargnes des livrets A eventuels n'étaient pas taxés
ou l'obligation alimentaire et les flicages des aides familiales etaient bien moins appliqués ce qui permetait de survivre un peu mieux.

etc etc ..
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-05-21 11:32 de + on a un décalage ENORME entre l'augmentation du cout de la vie, effectivement, et le soit disant taux du seuil de pauvreté, qui a toujours un à 2 ans de retard.
car 950€ il me semble que c'est même pas le taux de 2011, qu'on ne connait pas, c'est les TAUX DE 2008 en réalité.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # gromo 2011-05-21 18:04 Une pâle copie du Hartz allemand notre RSA à la Martin "Rhisch", celui qui a besoin d'ordinateurs puissants pour se rendre compte qu'à salaire inégale le plus pauvre s'en sort le moins bien…
Et puis il y a ceux qui parlent d'un truc qui n'ont pas l'air de bien connaitre, n'y d'en être : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/madame-bachelot-veut-ameliorer-le-94458
La droite en rêvait, "Risch" l'a organisé pour son prore honneur. Le RSA, c'est tout simplement la pire des couvertures sociales mise en place à ce jour via le flicage imposé aux plus fragiles. Le comble c'est qu'il dédouane des entreprises peu scrupuleuses de verser des salaires de m**d* malgré la pénibilité évidentes de certains postes.
2012 encore trop loin se rapproche, le ras le bol avec. Un vent de révolte va surgir de notre pays, imprévisible, tel notre voisin espagnol.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # laurent 2011-05-22 21:53 a peine 27.66€ qui te sont versé quand tu as la chace de travailler 1 mois sur 4, ce qu'ils n'ont pas vu "en Haut lieu", c'est que avec un salaire supérieur au SMIC tu pose plein de probléme à la CAF, et les problémes s'enchainent avec la perte de la gratuité trasport et autres prestation d'aides, en fait au lieu de t'aider ils t'enfoncent un peu plus chaque jour…

(je pense qu'ils avaient inventé le RSA au départ pour les populations sans qualification, or le systéme leur explose à la figure car il touche potentiellement tout le monde)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2011-05-22 22:09 > je pense qu'ils avaient inventé le RSA au départ pour les populations sans qualification, or le systéme leur explose à la figure car il touche potentiellement tout le monde…

c'est un peu ca on va dire…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-05-23 09:14 RSA : La traque aux fraudeurs s'intensifie

www.francesoir.fr/actualite/societe/rsa-traque-aux-fraudeurs-s-intensifie-103578.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-05-26 01:38 Eric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes, tiendra ce jeudi une conférence de presse pour annoncer une nouvelle mesure-phare : la création d'une «rigade antifraude» aux aides sociales qui interviendra en cas de «doutes» lors de l'ouverture d'un dossier. Celle-ci sera composée de seize personnes – agents du département – contrôlant le parcours des bénéficiaires d'allocations versées par le conseil général, qui relèvent de la compétence des Alpes-Maritimes.

En premier ligne, encore une fois, le revenu de solidarité active (RSA). Mais pas seulement :

www.rue89.com/2011/05/25/ciotti-innove-encore-avec-une-brigade-antifraude-aux-allocs-205856
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # camélia 2011-05-23 14:40 On ne voit jamais en Gros Titre "La Chasse aux Faux Emplois s' Intensifie"…comme c'est étrange !! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-05-23 17:29 qui paye pour laisser commentaire sur lemonde.fr ?

moi je peux pas, car là, ils viennent de titrer 2000 radiations par mois minimum à pôle emploi

alors qu'au mois de mars, 45 000 radiations administratives par exemple, faut arreter qu'ils nous prennent pour des cons :

www.lemonde.fr/societe/article/2011/05/23/pole-emploi-au-moins-2-000-chomeurs-radies-des-listes-chaque-mois_1526055_3224.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-05-23 19:15 j'ai fait un ARTICLE pour DENONCER la propagande, mais bon .. comme d'hab, comment lutter .. 1 article contre des CENTAINES .. et vous allez voir que même à la télé, ils vont sortir 2000 radiations …

www.lepost.fr/article/2011/05/23/2503697_pole-emploi-chiffres-radiations-christian-charpy-propagande-medias-incompetents-ou-complices.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Momie 2011-06-04 14:03 Tu trouves un petit emploi, par ex 4 mois en CDD, les 3 premiers mois tu as le RSA + ton petit emploi.
A la fin des 3 premiers mois, tu fait ton actualisation à la CAF, étant donné que tu as "gagné" de l'argent, ils t'enlèvent environ 40 %.
Tu termines ton CDD au 4ème mois, ça fait que durant ce laps de temps, avant la prochaine actualisation de trimestre, tu n'as plus qu'un tout petit RSA.
Tout ça pour dire qu'ils nous prennent pour des cons car ils nous disent que le "Revenu de Solidarité Active" est une aide. Ils nous reprennent ce qu'ils nous ont pris au début…
Après ça ils s'étonnent qu'on travaille au black…
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...