Actu Chômage

mercredi
25 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Chômage de mars : encore une fausse baisse

Chômage de mars : encore une fausse baisse

Envoyer Imprimer
On nous annonce 21.100 chômeurs en moins. En réalité, toutes catégories confondues, le recul est dix fois inférieur. L'activité réduite explose tandis que le chômage de longue durée et des seniors poursuit sa progression.

Si le nombre d'inscrits dans l'officielle catégorie A — demandeurs d'emploi sans activité aucune — en France métropolitaine a reculé de 0,8% soit 21.100 personnes, ce n'est pas le cas des catégories B (+10.400) et C (+15.400) comprenant les chômeurs qui, faute de mieux, acceptent des petits boulots. Cette poussée de l’"activité réduite" est le reflet exact de l'état actuel du marché de l'emploi, où l'on trouve essentiellement des offres pour des jobs saisonniers et/ou précaires.

Au total, le nombre des inscrits en catégories ABC — c'est-à-dire l'ensemble des demandeurs d'emploi "tenus d'accomplir des actes positifs de recherche" — a augmenté de 4.700 personnes.

Sans les DOM, on compte 2.680.000 inscrits en catégorie A. Avec les DOM, on atteint 2.910.000.

Sans les DOM, on compte 4.045.400 inscrits dans les catégorie ABC. Avec les DOM, on monte à 4.306.200.

Passons maintenant à ces voies de garage que sont les catégories D et E.

En catégorie D — demandeurs d'emploi non disponibles car en arrêt maladie ou en maternité, en stage, formation ou convention de reclassement —, on compte 6.500 inscrits en moins. Les chômeurs étaient peut-être moins souffrants... Ou alors le "plan emploi" de Nicolas Sarkozy, censé mettre le paquet sur les formations, est encore inopérant.

En catégorie E — demandeurs d'emploi non disponibles car en contrats aidés —, on compte 300 inscrits de moins. Moi qui croyais que ces fichus contrats, qui font aussi partie du "plan emploi" de Nicolas Sarkozy, démarraient sur les chapeaux de roue...

Bref ! Fin mars, toutes catégories confondues (ABCDE), on note en réalité un minuscule repli de 2.100 chômeurs, et le total des inscrits à Pôle Emploi s'élevait à 4.636.500 personnes en France métropolitaine. Avec les DOM, on arrive à 4.920.400. Chiffre auquel on peut rajouter les 259.200 seniors indemnisés mais "dispensés de recherche d'emploi" qui ne figurent dans aucune catégorie.

La note mensuelle de la Dares/Pôle Emploi en pdf


Comme d'habitude, le diable se cache dans les détails...

Sur le trimestre, les sorties de Pôle Emploi pour reprise d'activité sont en net recul (107.500 en janvier, 103.500 en février et 99.600 en mars; -7,3% sur un an). Le chômage est donc censé baisser avec de moins en moins de personnes qui retravaillent : allez comprendre !

Par contre, les cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation et les radiations administratives progressent tranquillement. Pour les premières, qui représentent 43,5% des sorties, on en compte 198.100 en janvier, 203.700 en février et 204.300 en mars (+3,1% sur un an). Pour les secondes : 40.800 en janvier, 44.000 en février et 45.000 en mars, soit +10,3% sur l'année.

Parmi les entrées, progressent également les fins de contrat à durée déterminée (+3,4% sur un an) et de mission d'intérim (+4,2% l'an) qui représentent à elles deux 30,8% des inscriptions (+0,6% sur le mois) alors que, pour tous les autres motifs, on constate une baisse.

Le nombre des offres collectées par Pôle Emploi a aussi reculé : -5,5% par rapport à février. Et sur les 280.500 recensées, moins de la moitié soit 118.600 sont qualifiées de "durables" (plus de 6 mois).

L'ancienneté moyenne des demandeurs d’emploi inscrits en catégories ABC est de 448 jours, soit quatre jours de plus qu'en février : du jamais vu depuis dix ans. Quant à la moyenne d'inscription des sortants, elle est de 234 jours (soit deux jours de plus qu'en février) et n'a pas reculé une seule fois depuis avril 2008.

En mars, 6.100 personnes ont rejoint le bataillon des chômeurs de longue durée qui sont désormais 1.531.500 en France métropolitaine, 1.656.600 avec les DOM, tous dans le même trou ! Ils représentent 38% des inscrits à Pôle Emploi et leur nombre a augmenté de 12,9% sur l'année. Mais ces chiffres ne concernent que les catégories ABC : il est donc plus exact de rajouter les quelque 350.000 inscrits en catégorie E — puisque les contrats aidés leur sont généralement réservés — pour parfaire le tableau. Enfin, le volume des victimes directes de la crise qui croupissent au chômage depuis 2 à 3 ans sans grand espoir d'en sortir accuse une hausse mensuelle de 2,2%, et annuelle de 36,2%.

En mars, 9.400 chômeurs de plus de 50 ans sont venus gonfler le bataillon des seniors — ils étaient déjà 7.700 en février ! —, ce qui porte leur nombre à 769.700 (+14,2% sur un an) dont 398.800 femmes. Là aussi, ce ne sont que les chiffres des catégories ABC de la France métropolitaine...


CONCLUSION : à ce rythme-là, il faudra bien 10 ans pour revenir au niveau d'avant crise… et 200 ans pour retrouver le "plein emploi" ?

SH

Post-scriptum : 35% des chômeurs vivent en dessous du seuil de pauvreté.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 04 Mai 2011 18:36 )  

Commentaires 

 
+1 # superuser 2011-04-28 01:54 Au lieu de "Chômage de mars : encore une fausse baisse", j'aurais du titrer "Chômage de masse : encore une vraie baise"… :lol: Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-28 02:20 Sur ces entrefaites, Xavier Bertrand joue encore les ravis de la crèche et estime désormais que l'objectif du gouvernement de faire reculer le chômage en 2011 allait "être atteint" (rien que ça !).

"C'est une très bonne nouvelle", a-t-il déclaré. "Trois mois de baisse, on n'avait pas connu cela depuis avant la crise, depuis le premier trimestre 2008. Ce sont des chiffres très clairs, qui montrent que la sortie de crise se dessine enfin", a-t-il ajouté, estimant néanmoins qu'il fallait aujourd'hui "intensifier les efforts" (comprenez : continuer à réduire le nombre de chômeurs par tous les moyens => voir la vidéo des Guignols en page d'accueil)… Donc, "l'engagement pour l'emploi du gouvernement qui commence à porter ses fruits ne faiblira pas afin que l'année 2011 soit celle de la décrue durable du chômage dans notre pays", et toc !

www.lejdd.fr/Economie/Depeches/Chomage-le-gouvernement-se-felicite-305283/

Avec Xavier Bertrand, pour sûr, on passe du rire aux larmes.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-04-28 07:50 salut,
comme d'hab ma ptiote analyse aussi :

www.lepost.fr/article/2011/04/27/2477976_vrais-chiffres-chomage-mars-2011.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # smique 2011-04-28 09:56 l'alerte info de TF1 sur mon mail a pondéré à la fin quand meme… ca baisse en A mais pas en A+B+C…

Maintenant seuls les irréalistes et les simples d'esprit ne savent pas que les chiffres du chomage sont orientés…

Combien encore de radiés ? ou sont les offres de contrat aidé chez popole ? ou sont les offres d'emploi decentes ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-04-28 14:03 Je vous prédis une baisse plus importante en catégorie A pour le mois d'avril.
La cause? la montée en puissance des contrats aidés, contrats ultra-précaires qui sont l'arme de destruction (provisoire) du chômage à la veille d'élections et qui permettent de faire tourner un grand nombre de gens dans les mêmes "emplois".
Temps moyen d'un contrat, sauf erreur, huit mois. Retour à la case départ à l'issue de ce contrat pourri.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2011-04-28 14:25 Multi-citer tristesir:
Temps moyen d'un contrat, sauf erreur, huit mois. Retour à la case départ à l'issue de ce contrat pourri.


Pendant 8 mois, t'es peinard de ne pas etre en face d'un conseiller popole chaque mois qui peut te virer pour un oui ou pour un non…
seul lot de consolation et non des moindres…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # math77 2011-04-28 14:51 Houlà, nounours tous gentil vient de trouver un goutte de miel, et attention "mesdames et messieurs dans un instant ca va commencer".

Ces crèves la faim médiatiques, sont prêt à ramasser le moindre grain qui traine dans la caniveau.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2011-04-28 15:45 ???????? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-28 15:43 Multi-citer willemijns2:
Pendant 8 mois, t'es peinard de ne pas etre en face d'un conseiller popole chaque mois qui peut te virer pour un oui ou pour un non…
seul lot de consolation et non des moindres…

A condition que l'emploi déjà mal payé que tu occupes soit un tant soit peu intéressant ou valorisant.

Si c'est un CUI forcé pour aller trier des ordures dans une usine de déchets, 7 heures debout devant un tapis roulant, je doute des bienfaits psychologiques de la chose :

www.actuchomage.org/2011032414882/Social-economie-et-politique/lplan-emploir-trier-des-ordures-en-cui.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2011-04-28 15:58 Je n'ai pas dit que les CUI sont souvent passionnants… Apres cela m'etonnerait qu'un BAC+2 soit dans ce type de poste…

A savoir que beaucoup redoutent les "entretiens mensuels popoliens"
car il faut se battre pour refuser les offres de formations bidons…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-28 16:09 Oui, je sais. Je voulais dire que pour certains sinon beaucoup, l'enfer se trouve des deux côtés.

Mais détrompe-toi : si tu es chômeur de longue durée et Bac+2, on peut t'obliger quand même, surtout si tu tombes sur un conseiller zélé qui doit remplir ses objectifs. Cela rentre dans le cadre de la loi sur l'ORE (offre raisonnable d'emploi)…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-04-28 17:33 perso ça fait 2 fois en 2 mois de suite que je reçois ( non pas une offre d'emploi valable,… ça faut pas rêver) mais un mail de :

- La prestation Stratégie de recherche d'emploi (STR)

ou en bas du doc, des cases pour répondre :
je suis OK
je suis OK, mais pour une autre date
je suis pas OK : motifs

j'ai déjà repondu le mois passé, pourquoi pas OK, … je vais pas recommencer tout les mois ??
c'est le genre de truc qui me bouffe les nerfs, ces genres de mails etc … je me sens agressé dans mon cerveau.

et toujours la trouille d'un genre de piège, pour radier si on répond pas, … en tout cas, je suis certains au moins, que pendant ces prestations, ils doivent systématiquemen t, nous faire disparaitre des statistiques, des catégories A B C, pour le mois concerné, même si ça dure que 3,5 jours …
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-28 17:49 Ça se fait par e-mail ? Alors, ils ne peuvent pas te radier si tu ne réponds pas. C'est comme pour les entretiens téléphoniques : ils n'ont aucune valeur, car le règlement de Pôle Emploi ne prévoit pas de radiation/sanction dans le cas de figure d’une convocation par téléphone.

Par e-mail, c'est pareil : ton ordinateur peut tomber en panne, ou ta connexion internet être coupée. Seuls restent valables les courriers ou les convocations sur un support papier.

Et si la sanction/radiation tombe quand même, alors il faut se bagarrer avec tous les désagréments inutiles que cela induit mais à la clé, on obtient toujours gain de cause.

Débordés, nombre de conseillers travaillent de plus en plus par téléphone ou par mail. Mais c'est un pis-aller.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-04-29 08:22 là de toutes façons, je vais pas répondre à nouveau, vu que déjà fait le mois dernier.

sinon perso je préfère encore des mails, que des courriers papiers, ça me stresserai encore + et m'obligerai à des frais suplémentaires.

et j'ai la chance d'avoir un référent humain.
j'ai pas les moyens d'aller a des convocs physiques, avec ma caisse pas en rêgle, depuis que je me suis pris une prune de 90€, je refuse de prendre des risques à ce niveau là.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2011-04-29 10:20 Multi-citer pat-du49:
j'ai pas les moyens d'aller a des convocs physiques, avec ma caisse pas en rêgle, depuis que je me suis pris une prune de 90€, je refuse de prendre des risques à ce niveau là.


ca ils s'en foutent ^^
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # willemijns2 2011-04-29 10:27 > En catégorie E — demandeurs d'emploi non disponibles car en contrats aidés —, on compte 300 inscrits de moins. Moi qui croyais que ces fichus contrats, qui font aussi partie du "plan emploi" de Nicolas Sarkozy, démarraient sur les chapeaux de roue…

le nouvel obs pas d'accord avec superuser ;)

http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/social/20110428.OBS2028/chomage-ce-que-cachent-les-chiffres.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-29 10:31 En fait, le Nouvel Obs a repris bêtement l'un des arguments… de François Chérèque :

tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110428.OBS1986/pour-chereque-la-baisse-du-chomage-est-due-aux-contrats-aides.html

MDR
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-04-29 11:07 t'as vu, Sophie, que ton article est passé sur le site de Marianne2 ?

www.marianne2.fr/La-baisse-du-chomage-existe-mais-dix-fois-moindre-_a205551.html

peut etre tu le sais déjà, je sais pas comment ça marche chez eux ..
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-29 11:55 Oui, j'ai vu. On les a autorisés à prendre ce qu'ils veulent, du moment qu'ils nous sourcent. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-05-04 17:44 Toujours moins de chômeurs indemnisés

Quelque 2,531 millions de demandeurs d'emploi ont été indemnisés en mars, soit 0,2% de moins qu'en février, même si le nombre d'indemnisés par l'Etat ou l'assurance chômage reste en hausse de 2,1% par rapport à mars 2010, a annoncé Pôle Emploi mercredi.

Depuis janvier, le nombre d'indemnisés baisse d'un mois sur l'autre.

Au 31 mars, le nombre de bénéficiaires de l'assurance chômage — 2.097.900 personnes — a décru de 0,2% en un mois, en données corrigées des variations saisonnières (+1,8% en glissement annuel).

Celui des bénéficiaires de la Solidarité d'Etat, comme l'allocation de solidarité spécifique (ASS) ou l'allocation équivalent retraite de remplacement (AER-R), a aussi perdu 0,1% par rapport à février (+3,1% sur un an) pour atteindre 433.900 personnes.

Au total, 2.727.000 personnes ont touché des indemnités en mars (-0,2% en un mois, +1,2% en un an) en ajoutant les 7.000 pré-retraites (-1,4% en un mois, -32,7% en un an) et les 188.200 personnes en formation ou conversion (+0,2% en un mois, -7,3% en un an).

Au sein des demandeurs d'emploi en formation, 61.400 ont bénéficié de la convention de reclassement personnalisée (CRP, -27,3% en glissement annuel) et 12.100 du contrat de transition professionnelle (CTP, -16% sur l'année).

Le nombre de bénéficiaires de la Rémunération Formation Pôle Emploi (RFPE) s'est établi à 9.600 (+104,3%).

www.challenges.fr/actualites/afp/20110504.AFP0942/nouvelle_baisse_du_nombre_de_demandeurs_demploi_indemni.html
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...