Actu Chômage

lundi
17 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique L’affaire DSK ouvre le Bal des Cocus

L’affaire DSK ouvre le Bal des Cocus

Envoyer Imprimer
On le craignait. On le redoutait. Nous n’y couperons pas ! À 10 mois des élections de 2012, la "pipolisation" de la vie politique s’accentue, dopée par l’éviction de Dominique Strauss-Kahn de la course présidentielle. Bienvenue au Bal des Cocus ! Bienvenue dans la Dictature du Bipartisme !

Que feront les socialistes si leur candidat remporte les élections 2012 ? Comment s’y prendront-ils pour faire refluer durablement le chômage et la précarité ? Comment extirperont-ils de la pauvreté et du mal logement les millions de Français qui y croupissent ? Comment réduiront-ils les inégalités salariales, les déficits budgétaires, le poids de la dette ?

De toutes ces interrogations il n’est pas question aujourd’hui. Depuis l’éviction de Dominique Strauss-Kahn, toutes les attentions se portent sur qui sera candidat aux primaires socialistes. Et on assiste à la valse des ambitions. Celles de Pierre Moscovici et de Manuel Valls (candidats possibles), celles de François Hollande qui bat déjà campagne à l’international (en Tunisie ces jours-ci), celles de Martine Aubry et Ségolène Royal (toutes deux en meeting en Poitou-Charentes hier), celles de Laurent Fabius (qui se rallie à Aubry)… N’en jetez plus, la coupe déborde !

En une demi-heure d’écoute de France Info, ce matin 25 mai, on frise l’overdose des déclarations, des intentions, des ralliements, des soutiens… Les grands médias se régalent de cette cacophonie annoncée, de ces déchirements prévisibles, de ce bordel attendu, de ce flou entretenu. Tout semble réuni pour une belle foire d’empoignes !

Sur la voie de droite, l’UMP roule à fond la caisse dans le brouillard. Guéant et Fillon se livrent une guerre de communiqués et d’annonces contradictoires, frisant l’absurde. "Radars pédagogiques", panneaux d’information supprimés (totalement ou partiellement, on n’en sait toujours rien !), députés inquiets pour leur réélection face à la fronde des automobilistes… C’est n’importe quoi !

Et Madame Lagarde d’en rajouter une couche histoire de brouiller un peu plus les cartes. Candidate ou pas à la succession de Strauss-Kahn à la tête du FMI, impliquée ou non dans l’affaire Tapie ? On nous saoule !

Femmes et hommes du PS et de l’UMP trustent les écrans, les micros et les colonnes des journaux. On ne voit que leurs gueules. On n’entend que leurs déclarations. Ce petit cercle d’apparatchiks nous tape sur le système que d’autres contestent massivement au Portugal, en Grèce, en Espagne et même en France, sans que cela intéresse outre mesure les médias focalisés sur ces "pipoles" qui cannibalisent notre sphère d’information…

Jusqu’à quand allons-nous supporter la dictature du bipartisme, cette mise en scène surfaite de l’actualité qui relègue au second plan les vraies préoccupations de millions d’entre nous et marginalise plus encore les voies alternatives et dissidentes des "petites" formations politiques.

Le Bal des Cocus est ouvert ! La partition est déjà écrite. Le rythme est donné. Nous sommes tous conviés à nous trémousser sur la piste… pendant encore 10 mois. Ça va être long !

Yves Barraud

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 25 Mai 2011 20:36 )  

Commentaires 

 
0 # gibi 2011-05-25 18:24 On dirait que les partis, les syndicats et la démocratie du XX° siècle sont moribonds et devenus plus des boulets qu'autre chose. Va falloir inventer du neuf.

En attendant inutile de voter indéfiniment pour se faire baiser un coup par la droite, un coup par la gauche, on aurait l'air d'aimer ça…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Tannhauser 2011-05-25 22:53 Le problème est que les Francais attendent un messie qui les conduirait loin du marasme dans lequel on les a mis. A chaque élection c'est le même scénario: on pense d'avoir élu un faiseur de pluie, un type qui va faire des miracles. Et à chaque fois on a droit au même scénario de déception.
Il ne faut pas se leurrer: le PS, en cas de victoire, poursuivra la politique de l'UMP; il n'en aura pas le choix.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-05-26 01:20 Ce "messie" a été fabriqué de toutes pièces par les médias, qui ont relayé depuis des mois la propagande de l'agence de communication Euro-RSCG, spin doctors de DSK :

owen-75.blogspot.com/2011/05/dsk-le-vrai-scandale-cest-celui-deuro.html

www.marianne2.fr/hervenathan/Affaire-DSK-ces-communicants-dont-on-ne-parle-pas_a108.html

Pour la petite histoire, Euro-RSCG fut chargée du changement d'identité visuelle de l'ANPE en 2003 : un logo plagié pour la modique somme de 2,4 millions d'euros.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-05-25 19:29 "Anne Sinclair recherche toujours un logement pour DSK", titre Le Figaro. Réaction de ma fille, maman solo qui, à 27 ans, habite toujours chez moi, faute de logement abordable disponible : "Moi, ça fait six ans que je cherche !" Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-05-27 14:17 Quand DSK estimait que louer un appartement 10 fois le SMIC était "inacceptable"…

En 2005, Dominique Strauss-Kahn s'en prenait à Hervé Gaymard, alors ministre des finances de Jean-Pierre Raffarin, pour avoir loué un appartement de fonction de 600 mètres carré à 14.000 euros aux frais de l'Etat. (…)

Six ans plus tard, le contraste est saisissant. Depuis jeudi, les images de la maison où Dominique Strauss-Kahn va préparer sa défense pour agression sexuelle tournent en boucle sur le web. Le loyer est estimé à 50.000 dollars par mois, soit l'équivalent de 35 SMIC en France. A la différence d'Hervé Gaymard, Dominique Strauss-Kahn pourra toujours répliquer qu'il s'agit de son propre argent (et de celui de sa femme)…

lexpansion.lexpress.fr/economie/quand-dsk-estimait-que-louer-un-appartement-10-fois-le-smic-etait-inacceptable_256241.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-05-26 19:30 S'il n'y avait pas la mise en scène des ambitions de tout ces gens il faudrait qu'ils nous avouent que leur programme (à tous de la droite à la gauche) consistera pour une bonne part à nous faire payer la dette illégitime en nous demandant de faire des sacrifices pendant que les riches encaisseront le fruit de ces sacrifices.

Les médias tentent parallèlement de faire la courte échelle à l'extrême-droite qui ne peut arriver au pouvoir avec son programme raciste pro petits patrons que s'ils pactisent avec la grande bourgeoisie (ils finissent toujours par le faire pour prendre le pouvoir) sous le couvert de vagues idées sociales qui ne sont qu'un appât pour tromper les petites gens qui sont en souffrance dans un monde ravagé par la ploutocratie.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2011-05-27 22:15 Appel au BOYCOOT DU VOTE !
Une sorte de grève générale au vote est la seule action sensée exprimant une révolte saine contre un Etat qui se fout ouvertement du peuple, et qui se sert à rien.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2011-05-27 22:35 DSK fini ? Tant mieux !
Le duel tant attendu (par les medias) n'aura pas lieu.
Ce flou des candidatures, cette bouillabaisse, est l'occasion de parler haut et fort du Revenu d'existence, et de solutions pratiques (et non finales) pour une société en santé.
Profitons de la débacle, entretenons là, elle nous servira !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # laurent 2011-05-31 20:45 le vote pour Saquer, j'attends cela avec impatience -) Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...