Actu Chômage

vendredi
3 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Suppression de l'aide à la reprise d’emploi en 2013 ? Les drôles de vœux de Pôle Emploi aux chômeurs

Suppression de l'aide à la reprise d’emploi en 2013 ? Les drôles de vœux de Pôle Emploi aux chômeurs

Envoyer Imprimer
Le communiqué indigné du Mouvement national des Chômeurs & Précaires. Mais il semble que l'annonce de cette suppression par Pôle Emploi soit une erreur...

L'aide personnalisée au retour à l'emploi
a été créée par la loi n°2008-1249 du 1er décembre 2008 généralisant le Revenu de solidarité active et réformant les politiques d'insertion (article 8).

Issus du Fonds national des solidarités actives (FNSA), et donc du budget de l'Etat, les crédits de l'APRE sont répartis entre l'APRE "nationale", versée à Pôle Emploi pour renforcer les aides et mesures de droit commun à la reprise d'activité, et l'APRE "déconcentrée" — la plus grande part — versée aux départements, sous l'autorité du préfet et en concertation avec les acteurs concernés, notamment les Conseils Généraux.

Le MNCP a appris avec colère et stupéfaction l'annonce par Pôle Emploi de la suppression de ce dispositif à destination des allocataires du RSA depuis 2008. Une circulaire interne de Pôle Emploi, datée du 28 décembre 2012, indique ainsi qu'«aucun budget n'ayant été attribué pour l'APRE», l'aide ne sera pas reconduite en 2013.

Victimes de la crise, les chômeurs font encore les frais de l'austérité. A partir de janvier, Pôle Emploi ne distribuera plus aux allocataires du RSA cette aide spécifique visant à couvrir les coûts divers qui peuvent freiner la reprise d'emploi : transport, habillement, logement, garde d'enfants... Les allocataires du RSA devront se contenter des aides de "droit commun".

Mal ou sous utilisé, le dispositif avait montré des limites de fonctionnement (mauvaise connaissance du dispositif par les personnes concernées et les acteurs sociaux, complexité administrative, longueur des délais…) mais son utilité n'en reste pas moins vitale pour ces chômeurs. Le système ne doit pas répondre aux lacunes d'un dispositif utile et nécessaire par sa suppression pure et simple, mais par des efforts d'amélioration.

Nous dénonçons la contradiction entre les discours alarmistes sur le chômage et la suppression de crédits budgétaires pour l'aide aux chômeurs.

Nous dénonçons également l'attitude de Pôle Emploi, qui, alors que nous essayons de maintenir un dialogue ouvert et constructif, notamment au travers des réunions fréquentes des comités de liaison, n'a pas jugé bon de consulter les premiers concernés, les chômeurs et leurs organisations.

Nous exigeons le rétablissement de l'APRE et demandons à être reçus sans délai par les acteurs concernés.

(Source : MNCP)


DERNIÈRE MINUTE : Selon Michel Abhervé, l'annonce de cette suppression par Pôle Emploi est une erreur. L'APRE est une aide d'Etat gérée par Pôle Emploi, méconnue et sous-utilisée. Son budget ayant été réajusté pour cause de "sous-consommation", l'APRE des allocataires du RSA est cependant maintenue => LIRE ICI...

DERNIÈRE MINUTE
: Le MNCP a saisi Jean Bassères, le DG de Pôle Emploi, sur cette affaire. A suivre...



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 10 Janvier 2013 17:28 )  

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, merci de le faire par mail en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le remplissant et en...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...