Actu Chômage

dimanche
29 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Sécheresse, hausse des prix : une situation explosive ?

Sécheresse, hausse des prix : une situation explosive ?

Envoyer Imprimer
Les conséquences de la crise sur le front du chômage ont, jusqu'à présent, été soigneusement minimisées. Mais surgissent d'autres phénomènes qu'il sera d'ici peu difficile de contenir.

La crise a laissé derrière elle des millions d'actifs condamnés au chômage, à la précarité et à la misère. Et pour ceux qui ont conservé leur emploi, les conditions de travail ne cessent de se dégrader, les rémunérations sont gelées, les acquis sociaux rognés, et les perspectives d'avenir ruinées.

Jusqu'à présent, nos dirigeants ont su escamoter l'ampleur du désastre avec la complicité des médias. Les faits divers et autres polémiques, agités comme autant d'écrans de fumée, se sont massivement substitués à l'actualité sociale qui, à l'image des personnes concernées, s'est considérablement appauvrie depuis trois ans. Sauf rares exceptions, les conflits en entreprise et autres mouvements de protestation sont ignorés. Le chômage n'est rapidement évoqué qu'en fin de mois, à l'occasion de la publication de chiffres officiels plus ou moins tronqués, tandis que l'on érige régulièrement les plus fragilisés en boucs émissaires — ainsi, les victimes de la crise sont qualifiées d'«assistés» — en agitant le marronnier de la fraude, ce qui permet de faire diversion.

Tout va très bien, Madame la Marquise, les vaches sont bien gardées : c'est grâce à ces silences et ces mensonges accumulés que le système s'auto-protège et perdure.

Tant que cette détresse ne touche qu'une partie encore "négligeable" de la population, bien que de moins en moins de Français soient dupes, un calme relatif est ainsi maintenu. Tant qu'il reste un bout de bifteck au fond de son assiette, on se dit que les choses ne vont pas si mal et on fait le dos rond. Mais cela ne va peut-être pas durer...

«S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche !»

En effet, selon L'Expansion, «jamais les dépenses contraintes des ménages n'ont autant augmenté. Et ce n'est qu'un début». Pour les années à venir, passant au crible logement, énergie, transports, télécoms, alimentation, santé, fiscalité… le journal économique dresse sur 3 pages un constat alarmant de l'évolution du «pouvoir d'achat» des Français de plus en plus miné par l'inflation, «si bien que la consommation ne sera plus un moteur, mais un frein à la croissance». Et qui dit frein à la croissance dit stagnation, voire aggravation du chômage : bref, sous nos yeux, un redoutable cercle vicieux est en train de se mettre en place.

A cela s'ajoute la sécheresse : qu'elle perdure ou pas, elle aura d'ores et déjà un impact supplémentaire sur les prix des denrées alimentaires et sur l'emploi. Le phénomène est peut-être exceptionnel, mais avec le réchauffement climatique dont les effets se confirment année après année, il ne faut jurer de rien.

C'est ainsi que, rejoignant la minorité de pouilleux jusqu'ici ostracisés, une majorité de Français des «classes moyennes» vont, à leur tour, en chier, et copieusement. Bienvenue au club !

D'un côté, nous avons la résurgence d'une «noblesse» de plus en plus décomplexée : une poignée de Français que la crise a épargnés, voire considérablement enrichis, et dont l'insolence devient insupportable. De l'autre, l'apparition d'un nouveau «Tiers-état» : des dizaines de millions de citoyens appauvris pour qui la vie quotidienne vire peu à peu à l'enfer. Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait-elle être que fortuite ?

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 07 Juin 2011 13:01 )  

Commentaires 

 
0 # hervé85 2011-06-02 12:38 La résurgence d'une noblesse de plus en plus décomplexée: Je dirais plutôt cynique et manipulatrice. Dans la plupart des cas , ceux qui parlent de la crise dans les médias ne la vivent pas! De plus parler de décomplexée leur donne raison par l'utilisation de ce mot. C'est se soumettre à leur vocabulaire qui ouvre à des pratiques telles que Laurent Wauquiez et ses sbires ! D'où l'importance des mots dans la manipulation des masses! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-06-02 19:06 La sécheresse pourrait avoir pour conséquences:

- La ruine de nombreux producteurs de viande (dans le Limousin notamment)
- L'effondrement du prix du kilo de viande pour cause de surproduction
-Un génocide animal accéléré (de nombreux éleveurs envoient à l'abattoir leur animaux, ne pouvant les nourrir)
-L'arrêt de réacteurs nucléaires pour cause de débit des fleuves et rivières trop bas
La liste reste à compléter.

S'il s'avère qu'on a de tels évènements climatiques (pour cause de réchauffement général) une année sur deux, on va droit vers la catastrophe !

Pour finir, on va droit vers la levée d'un impôt sècheresse si les prévisions les plus pessimistes se réalisent.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-06-02 19:11 A noter, que lorsqu'il s'agit d'arroser de millions d'euros le monde agricole, victime sans doute du réchauffement climatique, on n'utilise pas le mot assistanat dont l'usage est réservé seulement aux victimes de la crise (une de plus) engendrée par la rapacité des banques et des financiers, pour les fustiger. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # kokotsan 2011-06-03 17:21 Concernant le "réchauffement climatique", je vous invite à visionner ce documentaire fait par des scientifiques indépendants http://video.google.fr/videoplay?docid=-8217430236152148019# (il est en anglais mais sous-titré en français) : y a 25 ans on nous parlait de l'inverse, d'un possible "refroidissement de la planète", ce documentaire nous explique que ces changements sont naturels et perpétuels avec démonstrations à la clé… tout est fait pour nous taxer en fait, rien de plus. Ces événements climatiques ne pourront jamais être contrôlés, ils ne sont pas l'oeuvre de la population comme on tend à nous le faire croire. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-03 17:35 Vaste débat… (Claude Allègre, sors de ce corps !)

Le réchauffement de la planète est tout de même une tendance lourde, qui coïncide avec l'industrialisati on massive et son mépris pour l'environnement depuis plusieurs décennies.

Et ce réchauffement pourrait vite tourner au refroidissement dans nos contrées puisque le Gulf Stream, sous l'effet des inondations de plus en plus fréquentes dans le nord de l'Europe et la fonte des glaces, fait perdre de sa salinité à la mer où ce courant finit sa course et replonge, tel un tapis roulant, vers le sud. Si le Gulf Stream s'arrête, on est bons pour une vraie glaciation.

Si tout est fait pour nous taxer (ce qui n'est pas faut), ces bouleversements sont également liés à l'activité humaine et à sa surproduction/surconsommation compulsives.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pat-du49 2011-06-05 08:24 concernant la partie météo de cet article, perso il y a eu de l'orage depuis hier soir, et pas qu'un peu, et la flotte qui va avec.
la végétation est bien verte sinon, et là avec la flotte qui est tombée, je vais être bon pour mon 2eme taillage de haie.

sinon les effets de la sécheresse des revenus par rapport aux dépenses, pour les foyers les + modestes, pauvres, précaires, se fait déjà ressentir, et pas qu'un peu.

- prisons et tribunaux toujours + engorgés ( effets de la repression sur la pauvreté )
- meurtres et suicides, et rêglements de comptes, en augmentation ( pour une grande majorité, liés directement à la pauvreté et la précarité, à la base, qui engendre des économies parallèles etc )
- bracages, vols avec violences, armes etc en hausse

ce gouvernement à fait des morts, a du sang sur les mains.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # camélia 2011-06-06 10:46 Je partage entièrement votre point de vue, dans mon département la Côte-d'Or je constate de plus en plus de délits liés à la pauvreté et la seule réponse est la construction d'une nouvelle prison on ne sait où vu que le maire de la ville où elle doit être construite est contre. Les politiques se glorifient d'actions pour l'emploi mais oublient les personnes qui restent sur le carreau. Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...