Actu Chômage

lundi
24 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Travail forcé : Pierre Lang plagie David Cameron

Travail forcé : Pierre Lang plagie David Cameron

Envoyer Imprimer
Mercredi dernier, à l'Assemblée nationale, le député-maire UMP de Moselle a déposé une proposition de loi visant à obliger les chômeurs indemnisés depuis plus de six mois ainsi que les bénéficiaires du revenu de solidarité active à effectuer gratuitement des travaux d’intérêt général en contrepartie de leurs allocations.

Cette proposition de loi n°3281 est, pour l'instant, renvoyée à la Commission des affaires sociales, «à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement».

Dans l'exposé des motifs, Pierre Lang ne cache pas s'inspirer de l'initiative du gouvernement britannique de David Cameron (qu'il qualifie pudiquement de «centre-droit» alors qu'il est ultraconservateur). Peut-être encore par pudeur évite-t-il de fustiger ouvertement tous ces oisifs qui profitent de la solidarité nationale. Sous couvert d'humanisme, estimant que «l’absence de travail conduit à une désocialisation progressive et à une perte d’employabilité», il prétend vouloir apporter son aide : «Le but de cette mesure est d’éviter toute exclusion prolongée du monde du travail qui conduit à la perte des repères, des habitudes, et du contact professionnel avec autrui», justifie-t-il.

Il propose donc «de favoriser le retour à l’emploi en demandant aux chômeurs indemnisés depuis plus de six mois, et aux bénéficiaires du revenu de solidarité active, de réaliser 20 heures de travail par semaine au service des collectivités locales (mairies, intercommunalités…) mais aussi des hôpitaux, maisons de retraite, ou de grands établissements publics tels que l’Office national des forêts. Ces personnes pourraient ainsi apporter une contribution au service de la société, en contrepartie des allocations ou des aides perçues [nous y voilà !], afin d’aider à des tâches d’intérêt général : débroussaillage, entretien des forêts, chemins ou espaces publics…»

Le vernis d'humanisme s'effrite rapidement dans les articles 2 et 4 de sa proposition où des sanctions — couper les vivres — en cas de refus sont alors évoquées. L'empressement à réquisitionner cette main d'œuvre dès le sixième mois de chômage laisse pantois, comme si les allocations chômage relevaient de la charité publique et non d'un régime assuranciel pour lequel on a cotisé. On note également que le terme «travaux d’intérêt général» (ou TIG), usuellement employé pour définir une peine prononcée à titre de peine principale ou en complément d'une peine d'emprisonnement avec sursis, crée un amalgame entre chômeurs et délinquants. Quant aux 20 heures hebdomadaires de "bénévolat obligatoire" que ces esclaves d'un nouveau genre devront offrir à une société dite "moderne", mais totalement infichue de fournir à tous des emplois qui permettent de vivre et de se projeter, l'auteur ne précise même pas si elles seront permanentes ou périodiques.

Qui est Pierre Lang ?

A 63 ans, ce pharmacien-biologiste directeur d'un laboratoire d'analyses médicales et maire de la commune de Freyming-Merlebach (57) s'était illustré, au mois de janvier, dans un vaudeville ici relaté par Paris Match. Débouté, le "cocu le plus célèbre de France", qui siège à l'extrême droite de l'hémicycle, fut aussi partisan du rétablissement de la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes (proposition de loi n°1521 du 8 avril 2004 avec MM. Dassault, Vanneste, Auclair, Joissains, Raoult, Myard et Chassain… bref, le gratin des réacs). Cette fois-ci, en ce qui concerne le rétablissement du STO pour les chômeurs et les pauvres, il est seul à plaider.

De la «valeur travail» au travail gratuit

Le gouvernement de Nicolas Sarkozy a supprimé des centaines de milliers d'emplois publics et étranglé financièrement de nombreuses collectivités locales, qui à leur tour cherchent à faire des économies. Pour leur permettre de boucher les trous à moindre coût, le gouvernement a relancé les emplois aidés, que les chômeurs de longue durée sont souvent obligés d'accepter alors qu'ils y perdent. Même chose pour le secteur associatif, dont le rôle se substitue de plus en plus à celui d'un Etat qui non seulement se désengage, mais s'applique à réduire leurs subsides. Afin de maintenir leurs activités, outre le bénévolat, les associations font aussi appel à l'emploi subventionné : bon marché et jetables, contrats aidés et service civique filent bon train.

Du travail, il y en a, mais pas question de le payer à sa juste valeur !
Le dernier «plan emploi» de Nicolas Sarkozy envoie déjà des chômeurs trier des ordures ménagères en CUI. Nettement plus bucolique, Pierre Lang veut les faire débroussailler les forêts gratis. Sa proposition va dans le même sens que la politique d'austérité menée outre Manche par David Cameron, qui a décidé de supprimer 330.000 emplois publics en quatre ans : de quoi dégager des postes pour les chômeurs, désormais obligés de travailler à l'œil pour la collectivité sous couvert de «casser le cycle de la dépendance» et mettre fin à la «culture de l'assistanat» alors qu'il s'agit, tout bêtement, de remédier sans frais à une pénurie orchestrée, la coercition étant le nerf du dispositif.

A cette occasion, dans son article «Sarko en a rêvé, Cameron l'a fait…», le journaliste du Figaro Marc Landré rappelait avec pertinence que faire travailler gratuitement les allocataires de minima sociaux était inscrit dans le "projet pour la France" du chef de l'Etat, véritable torchon publié en 2006.

Le travail forcé est pourtant interdit

Pierre Lang et la plupart de ceux qui nous gouvernent méprisent déjà les articles 23 et 25 de la Déclaration universelle des Droits de l'homme, sans oublier l'article 11 du Préambule de notre Constitution. A force de coups de canif répétés dans notre contrat républicain, l'esprit d'une bonne partie de nos concitoyens a fini par s'accommoder de la trahison permanente de ces textes fondateurs.

Pierre Lang compte aller plus loin en s'asseyant non seulement sur l'article 4 de la Déclaration universelle des Droits de l'homme («Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude»), mais aussi sur l'article 1er de la Convention sur l'abolition du travail forcé de 1957 adoptée par les membres de l'Organisation internationale du travail — dont fait partie la France ainsi que la Grande-Bretagne et l'Allemagne, pays des jobs à 1 € — qui stipule que ses signataires ne doivent aucunement recourir au travail forcé ou obligatoire, que ce soit «en tant que méthode de mobilisation et d'utilisation de la main-d'oeuvre à des fins de développement économique» [valable pour les contrats aidés ou les jobs à 1 €] ou «en tant que mesure de discipline du travail» [valable pour les chômeurs britanniques].

Grâce à la crise, on n'est plus à une violation près. Ainsi, l'initiative du député Lang confirme la théorie du capitalisme du désastre, brillamment démontrée par Naomi Klein dans son livre «La stratégie du choc» dont nous vous recommandons vivement la lecture. 

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 31 Mars 2013 23:31 )  

Commentaires 

 
0 # romain23 2011-04-06 11:07 Meme gratuitement du travail, il n'y en a plus! Demandez aux stagiaires qui ne trouvent pas de stages, hormis quelques boites de conserves à installer dans des grandes surfaces, et encore?
On ira ou pas travailler gratuitement pendant 6 mois, mais OU?
Ici, ma mairie emploie dejà 2 ou 3 TIG pour nettoyer après le marché du dimanche, il y en a 2 qui travaillent et un qui regarde! Et à la poste, il y a quelqu'un qui t'aide à peser tes lettres sur la machine si tu ne sais pas t'en servir! ET APRES, on fait quoi!
Encore un qui cherche les EMEUTES! Qu'il essaie d'abord de vivre avec 450 €, après, il causera!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # hervé85 2011-04-06 12:09 David Cameron lui-même a déjà repris le concept de workfare aux USA qui date depuis plus de dix ans. Soit le tarif du travail mais d'un travail forcé qui culpabilise les chômeurs. En somme le retour de l'esclavagisme déguisé, le mépris et la violation des droits de l'Homme. Ce Monsieur Lang m'apparaît barbare dans ses idées. A 63ans il devrait penser à sa retraite dorée je présume ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fredo 2011-04-06 13:36 qu'ils aillent au diable toutes ces personnes qui vivent de notre denier et qu'il ne remettent pas en questions aux memes Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # le pecheur 2011-04-06 15:35 Ils pourront licencier 500 000 fonctionnaires dans les mairies, departement et regions + entreprises publiques, c'est comme ça qu'ils veulent réduire le déficit public. Car si on travail à leur place , eux ne servent plus à rien …
Et il faut parler aussi des retraités qui deviennent dangereux, un pote à moi qui est dans un quartier de vieux a entendu une commère entre les vieux retraités qui disaient que comme lui il n'a pas de travail qu'ils pourraient lui demander de venir tondre sa pelouse , tailler ses arbres et d'autres qui avait besoin de repeindre sa façade ect… parce que eux à son age bosser et donc lui serait un fainéant profiteur, il faudrait qu'il lui rendent des comptes à ses mrs les retraités. C'est du pain béni pour Mr Lang , car beaucoup de retraités seraient content d'avoir accés à cette main d'oeuvre gratuite civile pour embaumer leur vie de retraités farniente.
Les retraités c'est la plus grande force électorale … ce qui me dit que cette loi peut passer
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # le pecheur 2011-04-06 15:55 Vous allez voir , on sera bientot tous alignés en rang au centre-ville, avec une chaine, un boulet au pied et marqué au fer rouge "esclave" , comme au temps des Romains. Et là viendra un type qui dira , "je te prends toi , toi et toi" il ira voir le gars de Pole Emploi notre maitre, "c'est gratuit comme d'habitude, alors je prends ces 3 gars là pour la journée, ils viendront nettoyer le cul de mes vaches, je vous les rapporte à 18hr" et là on montera dans son camion à bétail …
On sera donc obligé pour rester libre et ne pas etre marqué au fer rouge "esclave" de prendre n'importe quel boulot à n'importe quel prix du style:
"Je recherche un cuisinier payé pour 50 centimes de l'heure non négociable", et forcément qu'on le prendra ce boulot, puisque outre le salaire c'est surtout qu'on pourra ensuite manger les restes des repas dans la poubelle, steak frites et rester libre …
Putain je suis optimiste , c'est le progrés qui arrive …
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # jesersarien2001 2011-04-06 20:34 je dois balayer ? ok , mais je suis maladroit et casserai tout les balai .
Je dois peindre , ok , mais y aura plus de peinture par terre que sur ce qui dois être peint .
Je dois coller le timbre sur l enveloppe , zut loupé, zut loupé et rezut encore loupé , mais j en veux et même si il me faut 50 essais avant d en coller un j y arriverai .
A chaque travail forcé (tant qu il n y aura pas un gardechiourme armé chargé d abattre les incapable) il doit être possible de coûter plus cher que si le travail était réellement payé convenablement.
Qu'ils viennent me proposer leur travail à gratuit , ils auront vite fait de me demander de rester chez moi :)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # filux 2011-04-06 23:55 Multi-citer jesersarien2001:
Qu'ils viennent me proposer leur travail à gratuit , ils auront vite fait de me demander de rester chez moi :)

Pour moi ce sera tout vu ; ils font semblant de me payer, je ferai semblant de travailler !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Bernard Camus 2011-04-06 21:39 "au service des collectivités locales (mairies, intercommunalit és…) mais aussi des hôpitaux, maisons de retraite, ou de grands établissements publics tels que l’Office national des forêts"

Dans tous ces service les personnels se taisent parce qu'ils ont un salaire et des avantages tendis que sans contrat nous connaîtrons enfin tout le linge sale … ça va être du propre et du beau déballage, j'en salive d'avance !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # filux 2011-04-06 23:49 Citer:
Meme gratuitement du travail, il n'y en a plus! Demandez aux stagiaires qui ne trouvent pas de stages,


Bientôt, ils en seront même rendus à filer de l'argent aux patrons pour accepter des stagiaires, un peu à l'image des EMT de pôle formation, ou l'employeur reçoit 2 euros de l'heure.

Citer:
Vous allez voir , on sera bientot tous alignés en rang au centre-ville, avec une chaine, un boulet au pied et marqué au fer rouge "esclave" , comme au temps des Romains.


Désolé de vous décevoir sur ce point mais même les Romains procédaient à des distributions gratuites de blé sans contreparties pour leurs pauvres. Car en dépit des atrocités qu'ils avaient commis, les Romains s'aimaient au moins entre eux. Notre belle droite de bourgeois rentiers, elle, n'aime que le fric !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-07 00:26 Multi-citer filux:
Bientôt, ils en seront même rendus à filer de l'argent aux patrons pour accepter des stagiaires, un peu à l'image des EMT de pôle formation, ou l'employeur reçoit 2 euros de l'heure.

Ça existe déjà ! Et ça n'a pas marché :

www.actuchomage.org/2011021114232/La-revue-de-presse/embaucher-un-stagiaire-pourquoi-faire.html

Qu'à cela ne tienne, ils remettent le couvert avec les "seniors" :

www.actuchomage.org/2011030114422/Social-economie-et-politique/une-prime-de-2000-pour-offerte-pour-lembauche-dun-plus-de-45-ans.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2011-04-07 00:57 S'ils nous rassemblent pour nous réduire en esclavage alors qu'ils commencent à embaucher des gardes armés. Quand on sera rassemblés on n'aura plus qu'à faire la même chose qu'en Tunisie.
Vive la révolution !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # antoine8759 2011-04-16 14:53 Multi-citer tristesir:
S'ils nous rassemblent pour nous réduire en esclavage alors qu'ils commencent à embaucher des gardes armés. Quand on sera rassemblés on n'aura plus qu'à faire la même chose qu'en Tunisie.
Vive la révolution !


Que font-ils en ce moment? "l'armée recrute", pas qu'une publicité.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Bernard Camus 2011-04-17 10:25 Multi-citer tristesir:
S'ils nous rassemblent pour nous réduire en esclavage alors qu'ils commencent à embaucher des gardes armés. Quand on sera rassemblés on n'aura plus qu'à faire la même chose qu'en Tunisie.
Vive la révolution !


10 000 Militaires sur le pied de guerre en France en cas de crise :

www.findutravail.com/les-militaires-preparent-tout-sauf-%E2%80%9Cla-fin-du-travail%E2%80%9D/
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # RaoulPiconBière 2011-04-17 13:10 Nous avons déjà des exemples récents d'un tel scénario.
Regardons au-delà de la méditerranée.

Les entraineurs de foot,
eux, ils se repassent les matchs en vidéo.
Ici c'est pareil :
"Au prochain match, il nous faut un direct du gauche au fond du panier (de crabes).
Validé par les arbitres et le service d'ordre;
vu qu'on est tous dans le même stade."


Car enfin :
"Pourquoi le service d'ordre aurait envie d'une journée de boulot éreintante quand tout le monde est là pour faire le con ?"
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-04-07 09:48 grand sondage populaire présidentielle 2012 :
à mettre dans vos favoris, pour suivre l'évolution jour par jour, ou minute par minute si ça vous inspire .. :

www.pixule.com/sondages/politique/13442180759_elections-2012-si-vous-aviez-choisir-entre-ces-partis-ou-rapprochements-lequel-prefereriez-vous.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # le pecheur 2011-04-07 12:42 Je suis désolé Filux , mais les Romains et Grecs faisaient bel et bien de l'esclavage entre européens. 30% des personnes dans l'Empire Romain était des esclaves.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_en_Rome_antique
C'était un peu comme des castes que l'on voit encore en Inde, ou il y a la caste des fonctionnaires, la caste des militaires, la caste des commercant et la caste des esclaves, qui represente 22% de la population indienne, ils seront obligés toute leur vie d'etre les esclaves des autres, ce qui fait qu'il y a 250 millions d'esclaves légaux en Inde, mais en Afrique et en Chine c'est pareil on en parle moins. La mondialisation nous apporte ses nouveaux droit sociaux, le droit à l'esclavage , il existe partout dans le monde en ce moment sauf dans les pays occidentaux, désormais ils vont l'appliquer pour etre en regle avec les autres pays du monde.
Certains avaient dit qu'avec la mondialisation on mettrait les autres pays à notre NORME, et bien c'est le contraire qui arrive.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # filux 2011-04-07 17:31 @lepecheur
Ce que votre fiche Wiki ne dit pas, c'est que ces esclaves avaient un sort souvent plus enviable que nombre de pauvres de la cité et n'a du reste pas grand chose à voir non plus, avec la traite négrière. Les esclaves les plus méritants, se voyaient même parfois promus aux tâches administratives de la cité, un peu à l'image de nos fonctionnaires.

Je sais que comparaison n'est pas raison mais on retrouve bien cette même séparation entre le " salarié esclave " d'aujourd'hui et le démuni. Sur ce, je réitère que les Romains procédaient à des distributions gratuites de nourriture envers ces derniers. 2000 ans avant nos situationnistes , certains pauvres de la Rome antique, avaient même pour philosophie de ne jamais travailler et de vivre uniquement de cette aumône. Imaginez à quel point celà devait irriter notre Pierre Lang en toge à l'époque …
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-04-11 19:25 Xavier Bertrand, ministre du travail, est contre le travail obligatoire pour les chômeurs de longue durée :

blog.lefigaro.fr/social/2011/04/un-travail-obligatoire-pour-le.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # RaoulPiconBière 2011-04-12 20:54 Laurent WAUQIEZ est pour le travail forcé en contrepartie de la solidarité.
www.lemonde.fr/societe/article/2011/04/12/laurent-wauquiez-plaide-pour-un-rsa-avec-contrepartie_1506579_3224.html

Il ne dit pas ce que deviennent ceux qui ne travailleront pas.

Il dit qu'il veut un cordon de chômeurs autour des écoles pour les surveiller, des chômeurs pour fgaire de l'accueil de service public et du nettoyage de rivière.

D'ici pas logntemps, il va se réver en commandeur du canal Seine/Nord.
Y doit se croire encore du temps de Suez.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Bac+5auchomage 2011-04-13 14:31 J'ai été choqué de voir à quel point ce genre de connerie a pu être médiatisé: obliger les personnes sans emploi à effectuer des TIG !!! quelle honte, à peine 2 siècles après l'abolition de l'esclavage, ce présumé député se permet à son bon gré de remettre en question la liberté des chômeurs déjà privés d'une certaine liberté sociale. M. Lang, pour info, la commune définition d'un esclave: personne qui n'est pas de condition libre, qui appartient à un maître exerçant sur elle un pouvoir absolu. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # ELVIRA10 2011-04-19 13:54 Je reviens du CIDFF où après 4 entretiens, l'accompagnatrice me dirige de manière autoritaire vers la création en auo-entreprise…
Or, après avoir contrôlé les informations, je constate qu'elle a gentiment sélectionné que les informations allant dans un sens positif… omettant les points sombres qui pèsent lourdement… notamment le RSI… et les ennuis qui en découlent !

J'ai refusé de m'inscrire en 10 cliques dans son bureau…

Alors qu'elle venait juste de critiquer que je n'avais pu qu'obtenir un marché qui ne me rapporterait rien… et juste un seul…

Elle est salariée, à temps plein et rabat les gens vers d'autres asso du "réseau", ce qui permet à ces gens de bien vivre…

Franchement désolant… Cela me rappelle cruellement les histoires que me rappelait mon grand-père sur les camps… Certains pour avoir un peu plus à manger, jouaient les collabo ! Sombre histoires de l"Histoire" ou retour d'une autre "sombre Histoire" ?

Le gouvernement ne veut rien voir…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # DLH 2011-05-10 10:50 Vivant en Allemagne, je connais les aléas du job à 1 Euro. Ceux du corvéable et tailléable à merci. Vu la menace de se faire couper les indemnités permettant de payer le loyer et le couvert, certains employeurs se servent de cette épée de Damoclès pour laisser traîner l'envoi des justificatifs et demander plus de temps de travail à ceux qui ne peuvent se défendre. Outre que l'on détruit ainsi toute confiance dans le système censé intégrer, les postes de travail peu qualifiés le sont aussi. Les clichés sur les assistés justifient l'amoralité cynique du système de job à 1 euro. Par exemple : "si tu en es là c'est que tu n'as pas compris comme la société fonctionne. " Après un job à un euro, je suis fixé, merci.
C'est déjà dur de chercher du travail sans pour en plus perdre du temps avec de la réeducation par le travail forcé, inutile à mon endroit : je suis propre, rasé, ponctuel et même poli, je sais même lire, écrire, compter. Intégration, Escalavage, Dignité. Cherchez l'intrus
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...