Actu Chômage

mardi
16 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse De moins en moins heureux au boulot

De moins en moins heureux au boulot

Envoyer Imprimer
Deux salariés sur trois ne sont pas heureux au travail, révèle le baromètre Ipsos/Edenred. Le salaire serait l'une des premières causes d'insatisfaction, pour ne pas dire de «rupture»...

Les employés français n'ont pas le moral. Selon le dernier baromètre Ipsos/Edenred réalisé auprès de 4.000 salariés, moins d'un sur trois se déclare «souvent heureux» au travail.

L'indicateur, créé juste avant la crise économique, n'avait jamais affiché de résultats aussi bas. «Le fait que cet indicateur soit en baisse pour la première fois depuis 2007, c'est un signal d'alerte, commente Antoine Solom, directeur général adjoint d'Ipsos Loyalty sur le site de La Tribune. Pendant la crise, nous avons été surpris de voir que la dimension bien-être au travail était peu affectée. Or, aujourd'hui, on voit que ce n'est plus le cas. Le bien-être au travail s'érode.»

Parmi les principales causes d'insatisfaction figure le salaire

Pendant la crise, les salariés avaient accepté de faire de nombreuses concessions sur leur qualité de travail mais souhaitent aujourd'hui recevoir le fruit de leurs efforts. «Si on ne réagit pas sur le pouvoir d'achat, on diminue leur motivation... Les salariés insatisfaits estiment qu'il leur faudrait 815 euros en plus par mois. Un demi-Smic, c'est inatteignable ! Mais cela donne une idée de l'ampleur du malaise et du besoin de pouvoir d'achat des salariés», poursuit Antoine Solom.

A cela s'ajoute la baisse de confiance dans le management et ses pratiques, ainsi que le manque de perspectives d'évolution professionnelle : de plus en plus de salariés ont le sentiment que leurs compétences ne sont pas valorisées au sein de l'entreprise et qu'ils vivent dans une perpétuelle instabilité.

(Source : L'Expansion)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 25 Mai 2011 03:35 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...