Actu Chômage

jeudi
14 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Détester son travail est plus nocif pour la santé qu'être au chômage

Détester son travail est plus nocif pour la santé qu'être au chômage

Envoyer Imprimer
Amis chômeurs, consolez-vous ! Mieux vaut pas de travail qu'un mauvais travail, dit une étude australienne. La précarité, le déclassement, un salaire insuffisant et un environnement stressant sont pires pour la santé mentale que l'absence d'activité.

Avis à tous les feignants : voici une nouvelle bonne raison de ne pas chercher de boulot en cette période de crise, ou de refuser les jobs merdiques qui pullulent. Et si vous allez bosser en traînant des pieds, la mine fade et le ton aigri, il est peut-être temps pour vous de claquer la porte. Détester son travail serait aussi mauvais pour la santé mentale qu’être au chômage, à en croire un article du Daily Mail.

Des chercheurs de l’Australian National University ont constaté que les actifs qui n’aimaient par leur travail présentaient les mêmes degrés d’anxiété et les mêmes épisodes de dépression que les sans-emploi !

Trois raisons sont évoquées par le site web britannique pour expliquer ce phénomène : un boulot exigeant mais dépourvu de sens, un patron/manager désagréable, ou encore la faible sécurité de l’emploi dans la conjoncture économique actuelle. L’ensemble des salariés seraient concernés par ces résultats, car l’étude révèle que seuls les employeurs se portent mieux...

Des recherches antérieures de l’Australian National University montraient que les personnes malheureuses au travail avaient une tension artérielle plus élevée que les autres, même quand ils n’étaient pas au boulot. Les gens qui n’obtiennent jamais de promotion auraient aussi un risque plus élevé de maladie cardiaque.

Conclusion : la santé mentale des personnes sans emploi peut donc être aussi bonne, voire meilleure, que celle des personnes qui occupent un emploi de piètre qualité. (M
ais ce qui améliore grandement la santé mentale de l'individu, c'est passer du chômage à un emploi de qualité.)

(Source : Menly)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 31 Mars 2013 23:43 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...