Actu Chômage

samedi
21 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Convention Unedic : début des négociations le 15 octobre

Convention Unedic : début des négociations le 15 octobre

Envoyer Imprimer
Les partenaires sociaux de l'assurance-chômage, sous la présidence de Geoffroy Roux de Bézieux, ouvriront les pourparlers mercredi 15 octobre à 16h30 au siège du Medef.

Après le «passage à vide» traversé par l'organisation patronale suite au scandale des financements occultes de l'UIMM impliquant ses négociateurs Denis Gautier-Sauvagnac et Michel de Virville, le Medef vient enfin de nommer Patrick Bernasconi, 53 ans, président de la FNTP (Fédération nationale des travaux publics), comme chef de file de la délégation patronale dans le cadre du renouvellement de la convention Unedic 2009-2011, qui fixera pour trois ans le montant des cotisations (6,4% actuellement) et de l'indemnisation des demandeurs d'emploi ainsi que leurs conditions d'accès au régime.

Malgré le retard accumulé, cette première séance ne devrait pas démarrer sur les chapeaux de roue, bien au contraire : l'échéance clé des élections prud'homales (3 décembre) pour les syndicats et la dégradation du marché du travail, avec un taux de chômage qui risque de remonter d'ici la fin de l'année, augurent de travaux menés à pas de tortue, assortis de discussions très serrées dans un climat tendu (voir articles ci-dessous). D'autant plus que, non content de ponctionner l'Unedic pour le fonctionnement de la future «France Emploi», le gouvernement a réduit la marge de manœuvre des partenaires sociaux, dessaisis de nombreux sujets, en imposant notamment de relever les cotisations vieillesse contre une baisse parallèle des cotisations chômage de 0,3% en 2009, 0,4% en 2010 et 0,3% en 2011 : décisions que tous, sauf peut-être le Medef, voient d'un très mauvais œil.

A (re)lire :

Baisse des cotisations chômage : Roux de Bézieux toujours réticent

Fusion ANPE-Assedic : l'Unedic se rebiffe

C'est la grande purge à l'Unedic

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 22 Septembre 2008 18:15 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2008-09-22 18:03
C'est toujours sous le toit patronal, avenue Bosquet à Paris, que les choses se passent, comme si les locaux des syndicats de salariés n'étaient pas assez dignes (Montreuil pour la CGT ou Belleville pour la CFDT, ce n'est pas assez "classe" pour les patrons des patrons).

De la même façon qu'en France, toutes les négociations s'effectuent sur la base de textes/propositions émanant du patronat et jamais l'inverse : en matière de démocratie sociale, déjà sur ces points on se demande où sont la neutralité et l'équité…

Quant à la représentativit é, c'est pire : à l'Unedic, les chômeurs ne sont toujours pas représentés et leurs organisations n'ont qu'à bien se tenir… dehors.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...