Actu Chômage

vendredi
22 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Le MNCP occupe le bureau de Martin Hirsch

Le MNCP occupe le bureau de Martin Hirsch

Envoyer Imprimer
Soixante-dix membres du Mouvement national des chômeurs & précaires ont investi ce matin vers 11 heures le Haut commissariat aux solidarités actives contre la pauvreté.

Estimant que le "Grenelle de l'insertion" n'a toujours pas porté ses fruits - LIRE ICI -, ils occupent les locaux du 59 avenue de Ségur et réclament un entretien avec Martin Hirsch.

«Le gouvernement n'est pas cohérent avec les préconisations du Grenelle de l'insertion, qui recommande de reconnaître les associations de défense des usagers», explique Jean-Pierre Guenanten, délégué national du mouvement. Le MNCP attend «depuis juillet 2007» le renouvellement de sa convention auprès du ministère de l'Economie et des Finances, a-t-il précisé. «Nous lui demandons de passer de la parole aux actes. Cette année, quatre de nos antennes locales ont été fermées. On en a marre de disparaître les uns après les autres.»

Le MNCP demande que l'Etat respecte ses engagements de soutien financier aux associations qu'il souhaiterait voir représentées au sein de la future entité issue de la fusion ANPE-Assedic, citant Martin Hirsch qui écrivait dans un livre publié récemment : «Il faut montrer que les chômeurs sont aussi des électeurs et les aider à s'organiser en force de représentation collective». Or, «nous ne sommes toujours pas admis à siéger dans les instances, telles que le nouvel opérateur ANPE/Unedic. Nous pourrions pourtant y défendre l'intérêt des usagers des services publics de l'emploi, de la formation et de l'indemnisation que sont les chômeurs et précaires.»

Averti de la situation à sa sortie du Conseil des ministres où il présentait, justement, les conclusions du "Grenelle de l'insertion", Martin Hirsch a proposé aux manifestants de les rencontrer une demi-heure, à la condition qu'ils s'engagent à quitter les lieux après. Nous attendons le communiqué du MNCP sur le résultat de cette entrevue.

En attendant, UNE VIDÉO À REGARDER ICI + l'article de Libération à lire en commentaire…

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 06 Décembre 2011 15:03 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...