Actu Chômage

mardi
16 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Représentation des chômeurs à l'Unedic : le MNCP se tourne vers l'OIT

Représentation des chômeurs à l'Unedic : le MNCP se tourne vers l'OIT

Envoyer Imprimer
Des représentants des associations de défense des chômeurs se sont rendus ce jour au siège parisien de l'Organisation Internationale du Travail afin de la saisir. Elles demandent à l'OIT de jouer son rôle de défense de la liberté d'organisation et de promotion de négociations collectives démocratiques, conformément aux principes de sa Charte, qui sont bafoués en France. Une lettre avec demande de rendez-vous a été remise. La voici :

Bureau International du Travail (OIT)
M. Juan Somavia
98 rue de Sèvres
75007 PARIS
Paris, le mercredi 23 mars 2011

Monsieur le Directeur Général,

Les partenaires sociaux français ont ouvert, lundi 24 janvier 2011, des négociations pour renouveler la convention d'assurance chômage (Unedic). Les associations de chômeurs sont exclues des débats. Ceci est inacceptable alors que la France compte plus de 4 millions de sans emploi dont un grand nombre sont désormais en fin de droits, c'est-à-dire sans aucune indemnité ou titulaires de certains minima sociaux.

Les syndicats français ont la particularité de ne pas avoir de section chômeurs dans leur rang — à l'exception de la CGT, qui n'est que l'une des cinq centrales admises aux négociations de la convention d'assurance chômage. C'est notamment ce qui explique la création, il y a vingt-cinq ans, du Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP), puis d'autres associations.

Cette non-représentation des chômeurs est en contradiction avec toutes les chartes et textes des organisations internationales et européennes qui revendiquent la libre organisation des salarié(e)s, actifs ou non, et l'organisation de négociations collectives représentatives. A notre connaissance, l'Organisation Internationale du Travail s'est préoccupée de cette situation dans de nombreux pays dans le monde, mais pas en France. Les chômeurs français subissent pourtant une discrimination qui est contraire à tous les principes démocratiques, et notamment à la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (article 23).

L'OIT elle-même proclame à juste titre la "liberté d'association et le droit de négociation collective" :

«Le droit pour les travailleurs de constituer des organisations de leur choix et de s’y affilier fait partie intégrante d’une société libre et ouverte. Dans bien des cas, ces organisations ont joué un rôle de poids dans la démocratisation de leur pays. Que ce soit en donnant des conseils aux gouvernements sur la législation du travail ou en formant les syndicats et les groupements d’employeurs, l’OIT œuvre constamment en faveur de la liberté d’association. Le Comité de la liberté syndicale a été créé en 1951 pour examiner les atteintes au droit d’organisation des travailleurs et des employeurs. Ce comité est tripartite et se saisit des plaintes concernant les États Membres de l’OIT, que ceux-ci aient ou non ratifié les conventions relatives à la liberté d’association. Par l’intermédiaire du Comité de la liberté syndicale et d’autres mécanismes de contrôle, l’OIT a souvent défendu les droits des organisations syndicales et patronales.»

Le MNCP demande à l'Organisation Internationale du Travail :

• de prendre en compte nos revendications et nos demandes;

• de mettre à l'ordre du jour de son agenda la question de la liberté de représentation des chômeurs et précaires en France;

• de recevoir une délégation du MNCP afin de nous aider à saisir les instances internationales compétentes.

Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur Général, nos salutations les plus sincères.

Marc Desplats, Président du Mouvement national des Chômeurs et Précaires
MNCP — 17, rue de Lancry - 75010 Paris
Tél : 01 40 03 90 66 – Fax : 01 40 03 90 67
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
www.mncp.fr

.../...

RAPPEL PÉTITION => Négociations Unedic, pas sans les chômeurs !
Pour que la parole des chômeurs et précaires soit enfin entendue, vous aussi, signez-la.

PREMIERS SIGNATAIRES (plus de 2.000 signatures)

Marc DESPLATS - Président du MNCP
Hubert CONSTANCIAS, Robert CRÉMIEUX, Jean-François YON - anciens Présidents du MNCP
Daniel COUY – Porte parole de l'APEIS
Serge HAVET – Président d'AC!
Yves BARRAUD, Sophie HANCART – Président d'APNÉE et Rédactrice d'Actuchomage.org
Robert SCALESE – ancien président d'ACDR (Association des chômeurs pour le droit à la retraite)
Etienne PINTE – Président du Conseil National de Lutte Contre les Exclusions (CNLE)
Annick COUPÉ - Secrétaire générale du syndicat Solidaires
Bernadette GROISON - Secrétaire générale de la FSU
François SOULAGE - Président du Secours Catholique
Jean DESESSARD – Sénateur Europe Écologie Les Verts de Paris
Pierre LARROUTUROU - Responsable emploi Europe Écologie Les Verts
Cécile DUFLOT - Secrétaire générale d'Europe Écologie Les Verts
Eva JOLY – Eurodéputée Europe Écologie Les Verts
Christophe ROSSIGNOL – Conseiller régional Europe Écologie Les Verts
Richard DETHYRE – Président du Forum des associations de saisonniers
Michel ROUSSEAU - Marches Européennes contre le Chômage, la Précarité et les Exclusions
Jean-Baptiste EYRAUD – Président du Droit au Logement (DAL)
Colette PRONOST – Secrétaire générale du SNU-Pôle Emploi
Syndicat SUD Pôle Emploi
Thomas COUTROT – Président d'ATTAC
Nicole MAESTRACCHI - Présidente de la FNARS
Olivier BESANCENOT – Porte parole du NPA
Roland MÉRIEUX, Jean-Jacques BOISLAROUSSI – Porte parole des Alternatifs
Martine BILLARD – Co-présidente du Parti de Gauche
Francine BAVAY – Vice présidente du Conseil régional Ile de France (2004-2009)
Clémentine AUTIN, Pierre COURS-SALIES – Porte parole de la FASE
Caroline MECARY, Pierre KHALFA - Co-Présidents de la Fondation Copernic
Jean-François CARON - Président de la FEVE (fédération des Elus verts et écologistes)
Nicole BORVO COHEN SEAT - Sénatrice de Paris et Présidente du Groupe CRC-SPG
Isabelle PASQUET - Sénatrice des Bouches du Rhône (groupe Communiste Républicain Citoyen et du Parti de Gauche CRC-SPG)
Guy FISCHER - Sénateur du Rhône et Vice Président du Sénat (CRC-SPG).

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 06 Décembre 2011 15:01 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...