Actu Chômage

mardi
20 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Le chômeur plaquiste qui a refusé 67 offres en un an

Le chômeur plaquiste qui a refusé 67 offres en un an

Envoyer Imprimer
La dernière visite de Nicolas Sarkozy à Melun était consacrée au thème de l'emploi. Au milieu de l'autosatisfaction qui sied au personnage, une petite phrase a retenu mon attention : celle sur le fameux chômeur qui aurait refusé 67 offres d'emploi en un an.

Le Parisien narre l'historique de cette anecdote qu'on apprécie en Sarkozie (car plus c'est gros, plus ça marche) => LIRE ICI…

Un agent de l'ANPE rapporte au chef de l'Etat le cas d'un plaquiste qui aurait refusé 67 offres d'emploi depuis un an. Puis, comme il se doit une demi-heure plus tard, le Président reprend cet exemple dans son propre discours sur la politique de l'emploi : «Est-il normal, dans un secteur en tension comme le bâtiment, qu'un citoyen français puisse refuser 67 fois des offres en un an, sans aucune sanction ? Il vit avec des indemnisations issues de vos cotisations.»

Il est certain que si vous citiez l'exemple d'une personne qui envoie 400 CV + lettres de motivation en réponse à des annonces et ne reçoit qu'une poignée de réponses, négatives de surcroît, il ne serait pas repris avec autant de délectation présidentielle.

Encore une histoire de faux-chômeur à dormir debout !

Un cas quand même pour le moins étrange que ce plaquiste : 67 emplois en moins d'un an, cela lui fait plus d'une proposition par semaine. Voila donc un monsieur qui passe son temps à envoyer des candidatures, à se rendre à des entretiens - au moins 67 - et au final, ne signe pas. Si l'on tient compte des délais d'envoi, de réception en entretien, des vacances et autres, ce méchant plaquiste passe son temps en entretien. Bizarre pour un "chômeur fainéant"...

Surtout, les sanctions pour refus d'emploi caractérisé existent déjà. On radie même pour un rendez-vous raté. Nul besoin d'attendre les réformes sarkozistes pour sanctionner de tels comportements. Pourquoi ne pas l'avoir fait pour ce plaquiste ? Je n'ai bien sûr pas l'intelligence d'un président, mais j'aurai quand même cherché à savoir le pourquoi du comment avant de me jeter sur le thème du chômeur qui ne veut pas travailler...

La deuxième chose qui m'énerve au plus haut point, c'est le traditionnel «Il vit avec des indemnisations issues de vos cotisations.» Si je faisais remarquer que tous les politiques vivent aussi de nos "cotisations", que les frais démesurés de sa ministre Dati en réceptions sont aussi à notre charge, que les chauffeurs réservés aux enfants de la famille Sarkozy le sont également, comme le fameux majordome du petit Louis, comme cette conseillère payée 3.000 € par mois pour s'occuper des plantes vertes mais AMIE de la fille de St Nicolas, je me ferais taxer du poujadisme le plus honteux, préparant le terrain à la pensée anti-démocratique et pire encore... Tandis que le plaquiste...

Il exerce un métier qui devrait pourtant être cher à notre président anti-chômeurs. Se faire plaquer, c'est courant de nos jours.

Olivier Davoust - Mon petit Observatoire du Recrutement


=> DERNIÈRE MINUTE : la direction départementale de l’ANPE de Seine-et-Marne réfute les propos de son agent et s'étonne de la crédulité du président de la République... Quand Sarkozy utilise les propos d’un déséquilibré

Sur ce coup-là, hormis Libération, la presse officielle est bien plus discrète sur le démenti que pour diffuser le mensonge !

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 21 Mars 2013 12:22 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...