Actu Chômage

lundi
22 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique La prison, une alternative au chômage ?

La prison, une alternative au chômage ?

Envoyer Imprimer
C'est apparemment ce qu'on trouvé les Etats-Unis, où le taux de chômage reste bas.

En France, on accorde des minima sociaux et on bidouille les statistiques. Au Royaume-Uni, on est plus malin et on verse à 2,5 millions de personnes considérées comme «invalides», ainsi escamotées du chiffre officiel, une «allocation d'incapacité» au travail... Mais aux Etats-Unis, pays viril par excellence, on raisonne à la dure : outre ses légions de working poors qui marchent ou crèvent, avec un total de 2,3 millions de personnes mises à l'ombre (+ 25.000 en 2007) il se trouve qu'aujourd'hui 1% de la population adulte américaine est derrière les barreaux ! Dont - comme par hasard… - 90% de Noirs et d'Hispaniques (leurs "racailles" à eux). Ça en fait, de la main d'œuvre pas chère !

D'ailleurs, il paraît que c'est non seulement un record dans l'histoire des Etats-Unis mais aussi dans le monde : la Chine, pour une population cinq fois supérieure à celle des USA, arrive en deuxième posture avec 1,5 million de taulards, suivie de la Russie avec 890.000 détenus pour 142 millions d'habitants. A noter que le point commun de ces charmantes nations est la scrupuleuse application de la peine de mort.

En vingt ans, le budget pénitenciaire des USA a quadruplé (mais pas celui de la protection sociale !). Et il ne faut pas croire que l'augmentation de la criminalité y est pour quelque chose, bien au contraire : c'est le durcissement des lois et l'allongement des peines qui est responsable de ce phénomène, selon le rapport du Pew Center, à l'origine de toutes ces affligeantes infos.

C'est là qu'on se souvient de notre bon vieux Victor Hugo (qui disait : «Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison») et qu'on préfère finalement être Français, même si on se coltine la «politique de civilisation» de Rachida Dati, Brice Hortefeux et Nicolas Sarkozy.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 29 Février 2008 21:17 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...