Actu Chômage

dimanche
18 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Une caissière vole de la nourriture dans son hyper

Une caissière vole de la nourriture dans son hyper

Envoyer Imprimer
A l'heure où l'on parle de «pouvoir d'achat», de salaires trop bas, d'inflation et de grande distribution, le geste de Cathy est aussi regrettable qu'emblématique.

Cette femme de 40 ans, seule à élever son fils et employée de l'hypermarché Carrefour de Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), a dérobé pour 30 € de produits dans les rayons du magasin où elle gagnait à peine plus du Smic. On peut écouter son témoignage, celui de sa DRH et d'un délégué syndical Carrefour sur France Info.

Le pire, c'est qu'on comprend bien qu'une mère célibataire qui travaille dur et n'arrive pas à s'en sortir n'a pas le droit de convoiter du déodorant, du gel douche ou du colorant pour cheveux. Les pauvres doivent rester honnêtes, laids, et manger du bas de gamme.

On se souvient de cette autre caissière de chez Carrefour, filmée dans un reportage du Complément d'enquête diffusé le 18 février dernier sur France 2, trop mal payée pour acheter les denrées que vend son employeur et obligée d'aller faire ses courses… chez Aldi, avec ses trois gosses. On se souvient des grévistes du Carrefour Grand Littoral de Marseille : 16 jours de bras de fer avec la direction pour obtenir 0,50 € de revalorisation de leurs tickets restaurant. L'enseigne Carrefour, qui a été la plus épinglée par l'enquête de 60 millions de consommateurs pour ses hausses de prix abusives. Le groupe Carrefour, qui a dégagé en 2007 un chiffre d'affaires de 92 milliards d'euros, en progression de 7%.

La grande distribution, outre le fait qu'elle impose sa loi partout en France avec la bénédiction de nos politiques, plume ses fournisseurs. Et, au final, les grands perdants de cet immonde chantage commercial sont non seulement les petits producteurs et les consommateurs, mais surtout ses salariés qu'elle exploite sans état d'âme. La grande distribution est bien le nouveau modèle totalitaire et esclavagiste de nos sociétés dites «modernes».

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 12 Mars 2008 12:41 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...