Actu Chômage

mercredi
19 février
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Stages pour les jeunes : Villepin veut "aller plus loin"

Stages pour les jeunes : Villepin veut "aller plus loin"

Envoyer Imprimer
Le gouvernement va mettre en place un système pour offrir des stages aux jeunes chômeurs n'ayant aucune expérience professionnelle, a promis mercredi Dominique de Villepin lors d'une table ronde dans une Agence nationale pour l'emploi du 19e arrondissement de Paris.

Accompagné du ministre de l'Emploi Jean-Louis Borloo, Dominique de Villepin a rencontré pendant une heure douze jeunes de 19 à 29 ans afin de préparer la conférence emploi-salaires du 14 décembre prochain. L'occasion pour le chef du gouvernement, requinqué par sa prochaine audition comme simple témoin dans l'affaire Clearstream, autorisée mercredi matin par le conseil des ministres, de tenter de redorer son blason auprès des jeunes après son échec cinglant sur le contrat première embauche (CPE) au début de l'année. Le taux de chômage des jeunes reste le double de la moyenne nationale.

Les jeunes présents, tous issus de l'immigration, lui ont exposé leurs difficultés. "Sans expérience, il y a vraiment une barrière", a expliqué Emir, 29 ans, titulaire d'un DESS en biomédical et en recherche d'emploi depuis fin 2003. "Ce sont surtout les a priori qui jouent en notre défaveur. C'est un problème de mentalités qu'il faut faire évoluer". "J'envoie CV sur CV, ça n'aboutit pas", a renchéri Lydie Tomalala, 24 ans, titulaire d'un MBA commerce international.

"Il faut qu'on ait un système qui permette de façon beaucoup plus volontariste de créer des opportunités", a répondu Dominique de Villepin. Afin de "casser cette barrière de la première expérience", le Premier ministre a évoqué la possibilité d'une "base" de "stages de longue durée, rémunérés, identifiés" mis à la disposition des jeunes par les entreprises signataires de la charte de la diversité, l'Etat les collectivités territoriales. "Il faut un volant de plusieurs dizaines de milliers de stages disponibles en permanence", a-t-il estimé.
Il a suggéré la mise en place d'une "cellule nationale en charge du traitement de ces situations" et précisé qu'il réunirait sur ce point les entreprises signataires de la charte de la diversité. Le Premier ministre a également évoqué le programme Pacte pour l'accès à la fonction publique des jeunes issus des banlieues. Sur les 50.000 emplois proposés, seulement 11.500 sont occupés en raison d'un manque d'information des jeunes sur ce programme, a précisé M. Borloo. Dominique de Villepin a promis la mise en place de cellules d'information dans les grandes villes ainsi qu'une journée de communication sur le Pacte.

"Je ne me fais plus d'illusion. On nous a promis tout et n'importe quoi", a répondu Maïnouma Traoré qui enchaîne les CDD depuis deux ans après un BTS d'assistante de direction.

Le Premier ministre doit présenter le 14 décembre des propositions aux partenaires sociaux sur l'emploi et le pouvoir d'achat. Pour les préparer, il a déjà tenu une table-ronde avec des femmes en situation précaire lundi à Matignon. Il réunira mardi prochain des seniors au chômage, autre catégorie qui rencontre le plus de difficultés sur le marché du travail.

(Source : Le Nouvel Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 07 Décembre 2006 09:51 )  

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...