Actu Chômage

mercredi
18 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Après François Bayrou, Ségolène Royal nous ignore !

Après François Bayrou, Ségolène Royal nous ignore !

Envoyer Imprimer
Pas l’ombre d’une réponse ! Voilà le bilan pitoyable de deux mois et demi de démarches en vue d’obtenir un entretien avec Ségolène Royal.

Comme la plupart de ses concurrents de gauche et de droite, Madame Royal affiche sa volonté de faire de la politique autrement, en étant plus à l’écoute de ses concitoyens. Et la candidate à l’investiture PS à l’élection présidentielle de 2007 a bien raison ! Depuis 5 ans, la fracture ne fait que se creuser entre nos concitoyens et leurs représentants politiques. Et ces derniers l’ont payé cher.
En 2002, le vote protestataire plaçait au second tour des présidentielles Jean-Marie Le Pen qui devança alors tous les candidats de l’establishment, excepté Jacques Chirac.
En 2004, la droite au pouvoir fut balayée à l’occasion des élections régionales, alors que la bataille des «Recalculés de l’Assedic» faisait rage (près d’un million de personnes étaient touchées par l’amputation de leurs droits à l’assurance-chômage ce qui, indiscutablement, pesa dans les résultats). En 2005, on assista à une fronde populaire sans précédent lors du Référendum portant sur le projet de Constitution européenne, quand l’establishment appelait, dans sa très grande majorité, à voter OUI. Sans oublier, l’embrasement des banlieues de novembre 2005 qui déstabilisa toute la classe politique et la crise du CPE au printemps 2006.

Après la fracture sociale, la fracture politique ?

À l’évocation de cet enchaînement d’événements qui, tous, à des degrés divers, traduisent cette fracture entre le Peuple et ses représentants, on comprend mieux pourquoi certains politiques affichent leur intention de changer leur façon de faire. Et nous les avons pris au mot.
Qui mieux que le tissu associatif peut contribuer à resserrer des liens distendus par des années de pratiques contestables et aujourd’hui contestées ? Pour ce qui nous concerne, qui mieux qu’une association représentative des chômeurs et des précaires peut renouer le dialogue entre un establishment politique qui apparaît déconnecté des réalités quotidiennes aux yeux de millions de personnes soumises à la précarité professionnelle et financière ?

Un black-out incompréhensible… et révélateur

En la matière, nous pensions avoir acquis une certaine légitimité pour nous exprimer au nom des milliers de personnes qui consultent nos sites, adhérent à nos vues et participent à nos engagements.
Malheureusement, nous devons convenir que – sur le fond – les choses ne sont pas prêtes de changer en France. Et on peut s’en inquiéter à l’approche des élections de 2007. Si les candidats de l’extrême gauche et de l’extrême droite n’ont pas hésité à nous rencontrer et à répondre à nos questions, nous nous heurtons à un black-out du côté des candidats (déclarés ou envisagés) des partis représentés à l’Assemblée nationale.
Alors que François Bayrou fustige les grands médias, en leur reprochant de privilégier l’UMP et le PS (et leurs deux éventuels représentants : Sarkozy et Royal), celui-ci a décliné notre invitation à s’exprimer dans les colonnes de Rénovation-démocratique et d’Actuchomage. Et il n’y a même pas mis la forme : nous n’avons jamais reçu de réponse claire, alors qu’un de ses proches (Francis Vercamer, porte-parole de l’UDF sur les questions sociales) a, semble-t-il, soutenu notre requête.

Pas un mail, pas un coup de fil…

Quelques mois après cette mésaventure, nous la revivons avec Ségolène Royal. Nous avons engagé nos démarches le 5 juillet dernier et n’avons, à aucun moment, reçu de réponse de la part de son secrétariat. Là aussi, nous avons sollicité un de ses proches, Arnaud Montebourg (son nouveau porte-parole), afin qu’il appuie notre demande (ce qui aurait été fait, à en croire l’attachée parlementaire de Montebourg). Eh bien, deux mois et demi plus tard, nous n’avons pas reçu le moindre mail et le moindre coup de fil du secrétariat de Ségolène Royal. Voilà ce qu’on appelle une autre façon de faire de la politique : le black-out !

Qui est le plus représentatif de l’opinion publique ?

Ces réactions sont d’autant plus incompréhensibles que nous garantissons aux personnes que nous interviewons sur les thèmes du chômage, de l’emploi, de la cohésion sociale et de la rénovation démocratique, une retranscription fidèle de leurs propos (qu’elles peuvent amender à leur convenance).
Nous déplorons ces comportements car ils sont révélateurs d’un malaise démocratique qui sera de nouveau sanctionné (comme il l’est depuis 5 ans). À l’heure où les analystes et les conseillers politiques s’inspirent de sondages «représentatifs» menés auprès de 900 personnes, pour élaborer leurs stratégies, nous, à notre petit niveau, nous accueillons chaque jour plus de 4.000 personnes sur nos sites, des centaines de témoignages sur nos forums, des dizaines de mails, chaque jour, 365 jours par an. Qui, des sondages d’opinion ou d’une activité comme la nôtre, est le plus représentatif de l’état de l’opinion publique sur les questions qui nous intéressent ?

Une lourde erreur d’appréciation !

Actuchomage et Rénovation-démocratique seraient-ils à ce point des repères de dangereux gauchistes pour qu’on s’en détourne ? Malheureusement pour celles et ceux qui le pensent, nos lecteurs sont issus de toutes les sensibilités politiques. Ainsi avons-nous reçu une grande quantité de mails rédigés par des sympathisants de François Bayrou. Le sujet a même été débattu sur le forum du site de l’UDF (avant d’être supprimé).
Ségolène Royal n’est pas à l’abri d’une déconvenue. Quand on brigue la plus haute responsabilité, il convient de mettre ses actes en accord avec ses principes. Nous n’exigions pas d’être reçus par elle. Nous n’attendions de sa part (enfin, de son secrétariat, bien évidemment) qu’une réponse. Négative ou positive, mais une réponse !

Actuchomage – Rénovation-démocratique

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 22 Septembre 2006 15:31 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...