Actu Chômage

vendredi
18 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Attention, de dangereux «royalistes» menacent de manifester

Attention, de dangereux «royalistes» menacent de manifester

Envoyer Imprimer
Qu'arrive-t-il à la «branche rénovatrice» du PS ? Est-ce la croix, la bannière pour les sustenter ? Leur faut-il du saumon, du caviar, de la brioche ? Mais non, pas besoin : ils en ont déjà !

Figurez-vous que les fans de Dame Royal ont lancé un ultimatum au «camp Aubry» : Oh non, c'est pas normal toutes ces tricheries, ce s’ra aujourd'hui avant 14 heures, «faute de quoi nous saisirons la justice / et appellerons à une manif’ / devant le siège du Parti socialiste».
YO! YO! mon frère…

Y en a marre des Sylvie, des Mylène
Ségolène, Gwendoline, Eglantine,
Marie-Chantal...... Martine ?

Ben dis donc, Charles-Henri... As-tu vu — pour une fois — comment qu’il était rouge, le petit Manuel : il a pas perdu l’Nord et il va porter plainte. Cher Hubert, crois-moi : ça va valser !
(Mais au fait, pourquoi n'est-il pas à l'UMP ?)

As-tu saisi mon pote leur envie de révolte ? Les «royalistes» vont enfin ma-ni-fes-ter !!! Les bourgeois de l'ENA ne traînent pas dans la rue — ou alors, à la rigueur, dans les quartier mal paumés — mais ils vont oser sortir de leur ghetto (enfin… jusqu'au trottoir de la rue Solférino). Pas question d’s’éloigner d’notre hôtel particulier : Que voulez-vous, nous, on est des «royalistes».
Venez donc les Chantal et les Marie-Sophie,
Amenez vot’ Chanel et vos sacs Gucci.
Nous sommes tous les produits
D'une société économique dépendante
Des fluctuations boursières
Qui déstabilisent le marché.
(Oui mec !) Et pour sortir de ce carcan
Educatif, capitaliste,
Il faut savoir dire non, non, non, mec ! C'est Ségo c'est Ségo c'est Ségo qu'il nous faut... YO! YO!

.... STOOOOOP !!!

Assez rigolé. Merci aux Inconnus pour l'inspiration, mais force est d'avouer que la colère persiste. Certes, on a pu rire tout le week-end des pathétiques tribulations d'un soi-disant parti de gauche (d'ailleurs vous avez certainement remarqué que, quand la droite ou les journalistes disent «la gauche», ils parlent du PS et ignorent la gauche, la vraie…) noyé dans une «crise» qui n'est ni financière, ni économique ni sociale, mais idéologique. Qui osera reconnaître que le spectacle pitoyable que «l'opposition» nous offre provient, pour l'essentiel, du clivage gauche/droite qui se creuse en son sein depuis un moment, à l'instar d'une «grande coalition» allemande… qui n'est jamais arrivée à grand chose ?

CON-SEN-SUS / CON-SEN-SUS / CON-SEN-SUS / CON-SEN-SUS

Sans oublier la crise identitaire (pardon : les conflits d'égo qui riment avec… qui vous savez). En appelant à manifester demain devant le siège du PS pour peser sur les dissensions internes, l'œil bêtement tourné vers les sondages d'opinion, les partisans de la candidate déclarée perdante et soi-disant «rénovatrice» font de la politique-spectacle et prouvent que leur courant est une branche pourrie : alors qu'on ne les voit jamais soutenir les catégories de Français les plus menacés (sauf pour faire un peu de figuration aux JT) ou les plus défavorisés, que ses parlementaires s'abstiennent au lieu de voter "non" sur des projets de loi particulièrement régressifs, alors que la crise prend de l'ampleur, que des gens souffrent, que ce n'est que le début et qu'on ne parle que de sauver les banques, le Parti socialiste «pro-Royal» appelle, lui, à une grande manifestation 100% nombriliste autour de querelles intestines. Quelle honte !

FRA-TER-NI-TÉ / FRA-TER-NI-TÉ / FRA-TER-NI-TÉ / FRA-TER-NI-TÉ

Où est le PS dans les cortèges d'ouvriers, d'enseignants (seuls Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon — qui a rendu sa carte — étaient présents jeudi dernier en faveur de l'école), de chômeurs, de retraités etc... Où sont donc les «socialistes» ? Jaurès, qu'on cite sans se mouiller pour prouver qu'on l'a lu, ne loupait jamais une occasion d'être au côté des travailleurs en lutte. A l'époque, il n'y avait ni télévision ni culte de l'image ni storytelling : Jaurès y allait par pure conviction. Aujourd'hui, dans les manifestations, seuls quelques militants du MJS ou de feu le NPS sont régulièrement présents : les autres ne se mêlent jamais à la plèbe.

Ils ont déjà perdu en 2002. A part pratiquer la masturbation verbale, jouer les imposteurs, lorgner sur 2012 en cultivant leurs égos, qu'ont-ils à voir avec le «peuple de gauche» et l'électorat populaire ? Allez, chiche : Combien de «royalistes» oseront se déplacer pour acclamer Ségolène à son balcon alors qu'ils ne sont même pas fichus de descendre dans la rue pour défendre des acquis sociaux ? Bon sang, ce parti, mais quelle honte !!!

S.H.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 25 Novembre 2008 05:01 )  

Commentaires 

 
0 # Ongles_noirs 2008-11-25 06:26 Ben c'est un parti, justement…
Et en tant que tel son seul objectif est d'usurper la parole de la « plèbe » (par le biais de la mascarade électorale) et de causer en son nom.

Qu'ils continuent donc à bouffer leur caviar dans les salons huppés (puissent-ils l'avaler de travers) et qu'ils laissent le peuple s'autogérer !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2008-11-25 10:32 Meeting de lancement du Parti de Gauche le 29 Novembre à 15h à l'Ile St Denis

Création du Parti de Gauche (PG) par Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez

"Nous nous réjouissons du mouvement de soutien qui s’exprime déjà envers notre démarche, aussi bien depuis les rangs socialistes que l’ensemble de la gauche, en à peine 3 jours. Nous avons déjà enregistré plus de 3 500 soutiens sur le modeste site www.casuffitcommeca.fr que nous avions ouvert vendredi 7 novembre.

Ces soutiens montrent l’immense énergie disponible dans notre pays pour changer la gauche, affronter la droite et ouvrir une alternative au capitalisme de notre époque. C’est pourquoi nous annonçons la fondation du « Parti de Gauche » avec tous ceux qui partagent ces orientations.

D’ores et déjà Claude Debons, cheville ouvrière des collectifs contre la Constitution européenne participe à notre démarche. Eric Coquerel est également en train de la rejoindre avec ses amis du MARS - Gauche républicaine. Ce n’est qu’un début. D’autres noms seront annoncés dans les jours qui viennent.

Nous voulons que le « Parti de Gauche » soit un parti unitaire à gauche. Nous voulons en faire un trait d’union au service de la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes, sur une ligne claire de refus du Traité de Lisbonne et de construction d’une autre Europe. Dans ce but nous avons d’ores demandé à rencontrer notamment le PCF et le NPA."

Le parti de Gauche
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2008-11-25 15:51 Les deux pétroleuses (Aubry et Royale) font de la politique comme les tontons flingueurs du PS

Nous aurions pu nous réjouir de constater qu’une femme allait mener le parti socialiste, en se disant que cela allait changer et rénover les pratiques politiques trop empreintes de violences phallocratiques !

Et non, nous constatons que les femmes font de la politique comme les hommes, où tous les coup sont permis, des jouxtes verbales assassines et insultantes, des coups de poignards, filtres de poison, où conspiration et trahison dominent!

Et oui, nous pouvons constater dans ce déplorable spectacle que ces femmes publiques ont bien intégré le code de conduite des hommes politiques !

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-11-25 16:30 Franchement, Aubry est restée la plus digne, elle n'a pas riposté bêtement aux agressions de celle qui se croit présidentiable et de ses toutous. D'ailleurs, elle manifeste aujourd'hui pour la défense de l'audiovisuel public.

Non : c'est Royal qui fout la merde. So égo est aussi surdimensionné que son incompétence.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2008-11-25 16:59 Je cite l'introduction faite par Yves sur un papier de Renovation-démocratique.org…

"Royal/Aubry : Deux murènes dans un panier de crabes

Après le temps des éléphants, voici venu celui des murènes, ces créatures mi-poisson mi-serpent d’une voracité redoutable. Aubry/Royal, Royal/Aubry, c’est le combat de l’année, dans ce grand panier de crabes qu’est aujourd’hui le PS. "

Aubry / Royale, c'est pareil.
Voir comment Aubry, plus sournoisement car se méfiant des feux de la rampe des caméras, a évincé Hamon et Délanoê au congrés de Reims.

Le PS est définitivement à l'agonie, et l'épave est laissée aux "murènes".
C''est lamentablement triste et sexiste ce que j'écris, mais je pense que cela est révélateur d'un temps.

Sans doute est-ce le prix à payer pour qu'émerge une nouvelle génération d'hommes et de femmes plus respectueux d'eu même et du combat démocratique.

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-11-25 18:02 Yves n'a pas toujours raison.

Que ce soit pour ses idées politiques ou pour son ambition démesurée, Royal est la pire.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2008-11-25 19:37 Sophie, Yves n'a rien à voir…je citais mes sources tout simplement (car je partage la métaphore bien trouvée pour qualifier ce qui se passe au PS , et que ce n''est pas moi l'auteur véritable de cette trouvaille verbale). Je me suis certainement mal exprimée.

Mon point de vue porte que sur le rapport de force qui se joue sur la place publique, chacune d'elles utilisant à bon escient les médias.

Le Socialisme agonise au PS pour les raisons notamment que tu évoques dans ton excellent papier, trop de militants bien trop caviar et coupés de la base populaire.

Mais bon, tout est relatif…

Il va de soit que chacun pense ce qu'il veut

Nous ne sommes pas toutes les deux des "murénes" :-)

Je t'embrasse

Pili
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # michael 2008-11-25 21:21 Alors qu'il se passe des choses graves dans notre pays et que Nicolas Sarkozy poursuit sa politique de casse sociale au pas de charge, que fait le Parti socialiste, seul parti "d'opposition" ? Il pollue la sphère médiatique : pendant qu'ils déballent leurs ennuis partout et sans pudeur, on ne parle pas du reste !!!

Qu'a fait le PS depuis plusieurs mois ? Il n'a pas pris ouvertement position contre des projets scélérats, et il vient même de "s'abstenir" sur le vote du RSA !

En consacrant plus de temps à s'étaler devant des caméras de télévision, le PS ne défend plus les Français et joue le même jeu que Nicolas Sarkozy : il produit des écrans de fumée qui masquent tout ce que le président nous prépare.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...