Actu Chômage

mardi
1 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Grève des transports à New York

Grève des transports à New York

Envoyer Imprimer
Fait rarissime : plus de 7 millions d'usagers new-yorkais sont privés de bus et de métro. Depuis 1967 où la loi Taylor interdit aux services publics de faire grève, c'est le troisième conflit dans les transports en commun de la Grosse Pomme : le précédent, en 1980, avait duré 11 jours.

Quelque 34.000 employés des lignes de bus et de métro de New York se sont mis en grève mardi matin après la rupture des négociations avec la compagnie locale des transports, la Metropolitan Transit Authority (MTA), sur la défense des salaires et les retraites. Les cheminots demandent une augmentation et protestent contre le projet de la MTA d'élever l'âge de la retraite de 55 ans à 62 ans, alors que la compagnie affiche un excédent de 1 milliard de dollars (850 millions d'euros).

La législation de l'Etat de New York interdisant la grève dans le secteur public, le syndicat Transport Workers Union (TWU), qui est à l'origine du mouvement, a été condamné à une amende d'1 million de dollars par jour de grève. La justice a demandé aux avocats du TWU de se présenter aujourd'hui au tribunal, avec son dirigeant local Roger Toussaint et d'autres responsables : elle envisage de condamner trois d'entre eux à des peines de prison, et de prononcer des amendes individuelles dans certains cas à l'encontre des grévistes.
Le maire de New York Michael Bloomberg a fustigé ce qu'il juge être une grève "illégale et égoïste", tout en estimant qu'emprisonner des dirigeants syndicaux risquerait d'en faire des martyrs : il s'est donc prononcé en faveur d'un alourdissement des sanctions financières. Selon les autorités municipales, la grève a déjà coûté à la ville 400 millions de dollars pour la journée de mardi, et lui en coûtera en suite 300 millions de plus par jour jusqu'à vendredi. Quant à l'opinion publique, entre colère et philosophie, elle se montre divisée. Par un froid piquant le covoiturage est de mise, et les taxis pratiquent un tarif unique à 10 dollars.

Malgré les sanctions encourues, la grève a été reconduite pour la troisième journée consécutive.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 22 Décembre 2005 10:53 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...