Actu Chômage

mardi
4 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse La CGC dénonce les enchères inversées

La CGC dénonce les enchères inversées

Envoyer Imprimer
La CFE-CGC dénonce les sites internet d'offres d'emploi par enchères inversées, et appelle à boycotter les entreprises qui les utilisent.

La CFE-CGC dénonce, dans un communiqué du vendredi 18 novembre, le développement sur internet des sites proposant des emplois par enchères inversées. Elle appelle d'ailleurs à boycotter les entreprises qui les utilisent. Pour elle, cela illustre que "le système du travail réservé à celui qui accepte le salaire le plus faible s'installe en France".
Selon Michel Lamy, secrétaire national de la CFE-CGC, un site d'offres d'emploi par enchères inversées (www.jobdealer.net) fonctionne déjà et "2 autres sites du même type sont en train de s'installer".

"Socialement odieux"

Dans le système des enchères inversées, un employeur propose un travail, le plus souvent des petits boulots (jardinage, réparations, aide ménagère), en fixant un salaire maximum pour la tâche à effectuer. Puis les demandeurs d'emplois font des enchères à la baisse. "Comment admettre que des sites sur internet offrent du travail sous condition que les salariés acceptent des salaires toujours plus faibles ?", s'interroge la CFE-CGC dans son communiqué, s'insurgeant contre cette pratique "socialement odieuse" et "économiquement stupide".

La faute des entreprises ?

Mais la CFE-CGC dénonce également les entreprises qui les utilisent et les font donc exister : "Si ces sites peuvent exister, et c'est désormais une réalité, c'est parce que les entreprises leur confient leurs annonces d'offres d'emploi". Ainsi, Michel Lamy s'interroge sur la légalité de telles pratiques en France, tout en ajoutant qu'il n'est pas évident de s'y opposer car au sein de l'Union européenne le marché (des offres d'emploi) est libre". En mai 2005, une société allemande d'offres d'emploi par enchères inversées (www.jobdumping.de) avait provoqué un tollé en annonçant son intention de s'implanter en France.

(Source : Le Nouvel Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 18 Novembre 2005 18:33 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...