Actu Chômage

samedi
17 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte

Le vote honteux

Envoyer Imprimer
Dédiabolisée par les médias, la fille de Jean-Marie est devenue plus fréquentable que son père mais la majorité de son électorat, s'il se veut "protestataire", reste au fond de lui toujours un peu honteux... Il y a de quoi.

En cette période de crise, on aurait espéré voir un peu plus d'intelligence, de lucidité et de fraternité émerger d'un électorat populaire attaqué par la finance, le grand patronat et leurs politiques d'austérité. Mais non. «La misère est mauvaise conseillère», rappelait cet été l'historien Dominique Vidal. Et ce n'est pas un hasard si cette misère, qu'elle soit financière ou intellectuelle, est savamment entretenue par ceux qui nous gouvernent.

Dix ans après son père qui avait balayé le candidat socialiste au premier tour avec 17% des suffrages, bien qu'arrivant troisième cette fois-ci, la candidate du Front national a réalisé un score «historique» [1] de 17,9% alors qu'elle remplit tout juste un Zénith (capacité : 6.300 places). «Il est plus facile de remplir une place ou une salle que les urnes», prétend Elie Arié, "chroniqueur associé" de Marianne2. Il faut croire que c'est vrai, de la même façon que l'économie virtuelle — l'économie financière ou "économie casino" — a supplanté l'économie réelle qui ne représente plus que 2% des richesses produites.

Désormais ce qui se voit, ce qui est concret ne pèse rien en comparaison de ce qui se cache. Et la grande majorité de l'électorat de Marine Le Pen ne se dévoile pas, ne se montre pas, soit parce qu'il est casanier ou replié sur lui-même, soit parce qu'il a honte de ce qu'il est (in)capable de faire. Non, la grande majorité des électeurs du FN n'est pas franchement "décomplexée". Plutôt passifs, ils préfèrent vomir leur rancœur entre les quatre murs de leur salon puis derrière l'isoloir, en catimini : ça nécessite moins de courage que de se battre ouvertement pour défendre ses acquis et ses droits.

Le même Elie Arié dénonçait dans son dernier livre un système «sans doute le plus inégalitaire et le plus révoltant que le monde ait jamais connu», désormais «protégé de ce qui, jusqu'à présent, avait toujours mis fin à l'intolérable : les révolutions». Et c'est là où Marine Le Pen trouve sa place, bichonnée en tant que "diable de confort" de l'oligarchie triomphante.

Car Marine Le Pen et le Front national se moquent des ouvriers. Peut-être les classes populaires ne le savent-elles pas. Et si elles s'en doutent, elles votent tout de même F-Haine parce qu'elles "ne se sentent plus chez elles" et "en ont marre des Arabes et des Noirs", point. Au lieu de lever la tête, on regarde ses chaussures : protester contre ces boucs émissaires-là, quoi de plus facile. Pendant qu'on fustige les exilés de la misère, on épargne les exilés fiscaux. Sauf que la France n'est pas aussi "malade de l'immigration" qu'on nous le serine. De la même façon que les politiques d'austérité que veulent nous infliger Bruxelles et le grand patronat sont totalement suicidaires et inopérantes, vouloir chasser les "étrangers" de la France est tout aussi voué à l'échec. Alors, pourquoi persister dans cet aveuglement mesquin ?

Pourquoi, en Seine-Saint-Denis et dans les quartiers populaires de Paris où la population vit mélangée avec "les immigrés", Marine Le Pen n'a pas cassé trois pattes à un canard alors que dans les campagnes et les régions où elle a cartonné, les Noirs et les Arabes sont nettement moins nombreux, voire absents ? N'est-ce pas révélateur d'un fantasme construit de toutes pièces ?

Enfin, l'électorat de Marine Le Pen ignore-t-il que, tout au long de cette campagne, sa favorite est restée à la deuxième place du podium des menteurs, entre le super-champion Nicolas Sarkozy (qui trouve encore le moyen d'obtenir 27% des voix après ce qu'il a fait subir aux Français) et François Hollande, médaille de bronze du flou approximatif ? Pourquoi les scores des candidats sont-ils inversement proportionnels à leur intégrité ? Pourquoi, en France, exige-t-on de l'honnêteté tout en préférant de loin les bateleurs ? Pourquoi les pauvres votent-ils contre leurs intérêts ?

Autant de questions sans réponse... Pire qu'en 2002, ce lundi 23 avril 2012, la France républicaine a la gueule de bois. Ce matin, j'ai mal à ma France et ça me donne la nausée.

SH

[1] A relativiser fortement : 10 ans auparavant, en 2002, son père avait totalisé 16,9% des voix au premier tour… sans oublier les 2,3% de Bruno Mégret. Donc, proportionnellement et en paraphrasant avec ironie certains commentaires sur le chômage, on peut dire que le niveau de l'extrême-droite en France reste "stable à un niveau élevé".



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 24 Avril 2012 23:37 )  

Commentaires 

 
0 # Trinita 2012-04-23 11:36 "la candidate du Front national a réalisé un score inédit de 18% alors qu'elle remplit tout juste un Zénith (capacité : 6.300 places). «Il est plus facile de remplir une place ou une salle que les urnes», prétend Elie Arié, "chroniqueur associé" de Marianne2."
Je n'arrive pas à saisir la logique… Si c'est un vote "honteux", il est plus simple de voter pour ce parti que d'aller s'afficher à un meeting. La première phrase confirme plutôt cela, mais la citation d'Elie Arié la contredit.
Le vote Le Pen, à la limite, les gens ne savent pas, espèrent, râlent, mais le vote Sarkozy… Un suicide ? Une manière d'enfoncer la pédale de droite - sans mauvais jeu de mots - quand on se retrouve face au mur..? Beurk.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2012-04-23 13:38 Multi-citer Trinita:
"…Je n'arrive pas à saisir la logique… Si c'est un vote "honteux", il est plus simple de voter pour ce parti que d'aller s'afficher à un meeting. La première phrase confirme plutôt cela, mais la citation d'Elie Arié la contredit.

Effectivement, la logique c'est que si vote honteux il y a chez les électeurs du FN, ceux-ci ne s'exposent pas au meeting et peuvent même changer d'avis peu avant le vote !…d'où le phénomène de balance dans l'isoloir entre deux bulletins de vote FN/FdG dont parlait Yves dans le forum…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Blèriot 2012-04-23 12:28 "dédiabolisé par les médias" dommage que actuchomage reprenne mot pour mot les arguments de mélenchon. Je suis d'accord avec le reste de l'article. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-04-23 16:27 Ce terme n'est pas l'apanage de Mélenchon ! Tout le monde l'utilise : tapez sur Google et vous verrez. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fafapreker 2012-04-23 13:13 Je condamne votre article irrespectueux et méprisant pour 20% des français.
On voit tout de suite que vous etes un site pro-melanchon, melanchon qui utilise les syndicats pour faire la censure du FN dans les entreprises, mais les ouvrirers ne se laissent pas faire , ils votent FN.
Je vous signale que Marine Le Pen est numero 1 chez les ouvriers, chez les chomeurs , pauvres et rsaistes français …
Ceux qui votent pour le Front National , garde la tete haute , ils ne regardent pas leurs chaussures , ils ne rasent pas les murs et ils ne sont pas recroquevillés dans leurs 4 murs comme vous dites, quel mépris elle va loin la république avec vous .
Le peuple français vous a mis à votre place à 10%.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # caramba 2012-04-23 14:07 A vrai dire on se fout un peu de mépriser les 20% des votants (et non des français) qui se sont déclarés en faveur de madame.
La réalité c'est qu'il y a une méconnaissance du monde politique qui ne fait pas honneur au monde ouvrier… qui, je le conçois, n'a pas vraiment le temps de s'informer correctement après une dure journée de labeur (et ce n'est pas du tout ironique)
www.bastamag.net/article2320.html?id_mot=30
Je ne pense pas qu'il soit très judicieux de garder la tête haute quand on est ouvrier ou chômeur, et que nos votes aillent à un parti de friqués, d'opportunistes qui utilisent le fascisme comme devise d'état…
Mais chacun son point de vue.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-04-23 19:35 Citer:
Je vous signale que Marine Le Pen est numero 1 chez les ouvriers, chez les chomeurs , pauvres et rsaistes français


Prouvez le moi.

Je pense que beaucoup de gens dont vous essayez de faire croire qu'ils votent pour eux, en fait, ne votent pas ou votent blanc.

Dans mon coin, l'extrême-droite (hors UMP) a fait un peu plus de 10% et pourtant je n'ai vu qu'une seule fois des militants distribuer des tracts et ils ne sont pas restés longtemps quand j'ai sorti mes tracts.

L'extrême-droite est le chien de garde du patronat.
Ils n'appellent jamais à faire grève et à s'opposer aux patrons.
La peste brune, soit tu l'éradiques soit elle te tue.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fafapreker 2012-04-23 14:14 Les pauvres peuvent compter sur le FN qui leur donnera 200 euros nets tout de suite , le retour de la retraite à 60 ans , la sortie de l'euro tant attendu, la fin de la financiarisatio n de l'etre humain par la spéculation, la protection du travail des travailleurs par les taxes douanieres contre les produits Chinetoks, et la fin de l'immigration du continent africain qui envoie des centaines de milliers de familles françaises à la rue pour leur faire la place et qui leurs volent les emplois les plus accessibles car moins qualifiés par une concurrence déloyale par les salaires au rabais et travail non-déclarés.
Le Front National est un parti démocrate et républicain, le parti du peuple d'en bas, il n'y a qu'a voir le score qu'il fait en province +22% au contraire de celui fait à Paris la ville des riches -8%.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # RaoulPiconBière 2012-04-23 16:28 En même temps, faut penser qu'ils sont à un peu plus 1,4Mrd.
C'est peut-être pas inutile de les respecter aussi … et moins les mépriser …
…les Chinois.
?
Ne serait-ce pour pour un intérêt purement mercantile ?
Qu'en pense Marine ?
C'est nous qu'on fabriquera les jouets et les écrans plats ?
tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120127.OBS0009/iphone-et-ipad-ces-chinois-qui-se-tuent-a-la-tache.html ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-04-23 17:14 Si à Paris, et surtout dans les quartiers populaires, le vote FN ne fait pas florès, c'est parce que les gens se côtoient et finissent par se connaître. Ils n'ont plus peur les uns des autres et vivent en bonne intelligence. Dans le 93, où l'on pourrait croire que la prolifération des "étrangers" suscite de l'hostilité, le FN n'a pas fait de miracle non plus.

Paradoxalement, là où le FN fait des scores, c'est surtout dans des zones où il n'y a presque pas de Noirs et d'Arabes et où les gens bâtissent des fantasmes sur ces populations. C'est le principe de la xénophobie = la peur de ce qui est étranger. C'est assez pathétique.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-04-23 19:43 Citer:
qui envoie des centaines de milliers de familles françaises à la rue pour leur faire la place et qui leurs volent les emplois les plus accessibles car moins qualifiés par une concurrence déloyale par les salaires au rabais et travail non-déclarés.


Un salarié ne vole jamais un emploi.
Ce sont les patrons qui décident, en dernier ressort, qui travaille, qui ne travaille pas.
Dans le programme du FN, y-a-t-il une proposition de mettre en prison (à perpétuité) un patron qui emploie un clandestin?
Bien entendu que non.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-04-23 15:23 Décidément, certains croient au père Noël encore.
Et avis à Fafaprekere : on peut habiter Paris et ne pas être riche.

Cette femme prêche la haine de l'autre et j'ai vraiment honte pour ces 18% d'électeurs.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lestymo 2012-04-23 15:26 Oui, beau programme pour un parti qui historiquement, dans d'autres époques et dans d'autres lieux, a quand même mené un peuple en souffrance à la guerre, la censure, la misère et les camps d'extermination avec ces idées…

Et je voudrais quand même signaler mais c'est "un point de détail " que sur Actuchômage il y a très peu de riches…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2012-04-23 15:31 Non, FN ne défendra pas les plus pauvres !
www.dailymotion.com/video/xpem8u_le-fn-vu-par-les-invisibles_news

==> Un petit aperçu de la critique des « invisibles » ceux que l'on ne voit et n'entend jamais, sur le FN et son programme

La banalisation de Marine Lepen y est soulignée, et ses mensonges relevés !

Le FN ment au peuple ! Il faut qu'il le sache !

++++

Il n'y a pas de fatalité !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2012-04-23 18:16 L'erreur de Mélenchon (et des autres) est de se focaliser sur le FN qui existe depuis… - je ne compte plus les années - et qui réunit - dans le meilleur des cas - entre 14 et 18% de l'électorat.

La "peste brune" comme la surnomment certains n'a pas encore gangréné la société française. On peut même dire que le phénomène est plutôt stable.

Il y a 10 ans, Le Pen était au second tour des Présidentielles , faudrait pas l'oublier.

Donc, de ce côté, pas grand-chose de nouveau.

En revanche, quand on ambitionne ouvertement de "remettre à sa place le FN", de "l'envoyer aux oubliettes", comme l'a fanfaronné Mélenchon, le retour de boomerang peut faire très mal à la tête.

Et je pense que c'est ce qui fait le plus mal aux électeurs de Mélenchon.

Car la grosse défaite de ce premier tour se situe là. Pas dans le score finalement très honorable du Front de Gauche (parti de 4 ou 5%), mais dans le pied au cul qu'il s'est pris de la part d'un FN qui le surclasse de 6 ou 7 points, ce qui est énorme.

Donc Monsieur Mélenchon et tous les sympathisants et militants du Front de Gauche seraient bien inspirés de s'occuper de leurs affaires, d'assurer l'enracinement de leur mouvement et de leurs idées, et d'avoir bien en tête quelques fondamentaux de la politique "à la française".

Oublier le FN c'est :

• Ne pas lui faire de publicité.
• Ne pas conforter ses positions.
• Ne pas renforcer la détermination de son électorat.
• Ne pas annoncer sa défaite qui - le plus souvent - se transforme alors en "victoire".

C'est-à-dire, faire exactement le contraire de ce qu'a fait Mélenchon.

Il s'agit-là d'une erreur politique majeure. Et si François Hollande la répète avant le second tour, Sarkozy peut être réélu.

Le vote FN nous apprend bcp de choses sur les tensions (réelles ou fantasmées) de la société française.

Il ne suffit pas de dire : "Madame Le Pen vous ment", "le FN n'apporte aucune réponse valable"… pour éradiquer le vote frontiste.

Il faut le prendre en compte car il a une signification profonde. Comme à Florange (dernier bastion ouvrier de la métallurgie lorraine) où Marine Le Pen est à 26% derrière Hollande à 32%, mais devant Sarkozy à 19%… et loin devant Mélenchon !

Ce résultat a un sens ! (pas seulement à Florange).
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # did 2012-04-28 13:19 Bravo Yves, c'est tres juste.
J'ai rencontré le comité PG de mon quartier et l'aveuglement ou le sur-enthousiasme sont de mise.

Bon article SH, bravo, oui le vote FN doit etre "honteux"
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2012-04-23 18:45 Il me semblait que l'incitation à la haine raciale tombait sous le coup de la loi ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # faribole 2012-04-23 20:00 6 millions des gens qui habitent dans mon pays sont prêts à refuser l'avortement, à réhabiliter la peine de mort, à se passer totalement de culture (hormis Wagner et la bourrée auvergnate, que j'aime certes mais qui ne me suffiront pas), à incriminer les plus pauvres qu'eux, du pays d'à côté, à voter pour une avocate fille de milliardaire qui leur promet la haine de l'autre pour tout programme…

putain j'enrage, j'en pleurerais, c'est abominable.
merci Sophie.
je partage ta peur.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-04-24 18:22 Nicolas Sarkozy et Pascale Clark : le FN leur doit beaucoup !

Le candidat de l'UMP et la caste médiatique ont leur part de responsabilité dans la «banalisation» du vote d'extrême droite. Ce n'est pas le Front de Gauche qui le dit mais l'avocat général Philippe Bilger :

www.marianne2.fr/Nicolas-Sarkozy-et-Pascale-Clark-le-FN-leur-doit-beaucoup-_a217124.html

Et pendant que tous les médias lui déroulaient le tapis rouge, c'était à Jean-Luc Mélenchon de subir une violente opération de diabolisation, dans la lignée de «Plutôt Le Pen que le Front de gauche»…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fafapreker 2012-04-28 14:37 Le Front de Gauche est un mirage , car il ne se nourrit que de l'extreme gauche , il a fait 11% comment ?
En prenant les voix de Lutte Ouvriere qui n'a fait que 0,6% au lieu de 5,7% en 2002.
En prenant les voix du NPA qui n'a fait que 1,2% au lieu de 4,2% en 2002.
En prenant les voix des Verts qui n'ont fait que 2,3% au lieu des 5,2% en 2002.
Le Front de Gauche n'a rien révolutionné , c'est le FN qui a fait la révolution cette anée car en additionnant les voix de Dupont-Aignant qui est un FN-gentil , le FN arrive à 20% et ceci avec une abstention ridicule de 20% , rien à voir avec les 33% d'abstention de 2002. Le FN a gagné 3 millions de nouveaux électeurs par rapport à 2002. L'extreme gauche recule car elle a fait 15,2% en 2012 au lieu des 19% de 2002 …
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # RaoulPiconBière 2012-04-28 15:25 On ajoute Dupont-Aignant pour 2012 et on retire Mégret pour 2002,
Hop, le tour est joué …
:-)))))

Démonstration :
Après les faux sondages, la fausse percée électorale du Front National !
mobile.agoravox.fr/actualites/politique/article/apres-les-faux-sondages-la-fausse-115377
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-04-28 18:28 30% des électeurs de Hollande ont succombé à sa litanie du "vote utile" alors qu'ils avaient, au fond d'eux-mêmes, envie de voter Mélenchon. Cela représente 9 points. S'ils avaient osé voter selon leur désir, le Front de gauche aurait alors totalisé 20% et serait passé devant Marion Perrine.

Quant à Dupont-Aignan, il ne partage absolument pas les valeurs du F-Haine.

Il est clair qu'en temps de crise, la peur irraisonnée et surtout la haine de l'autre sont des valeurs montantes.

Cette "France qui souffre" et qui vote F-Haine, c'est surtout une "France qui veut faire souffrir" en se trompant d'ennemis.

Les vrais ennemis du peuple, ce sont les oligarques (grand patronat, banquiers, super-riches, rentiers, exilés fiscaux…) et ceux qui gravitent autour, chantres du système (politiciens, éditocrates…). C'est contre eux qu'il faut lutter.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fafapreker 2012-04-29 14:54 Dupont Aignant est un souverainiste , son programme est le meme que celui de Marine Le Pen , lisez encore son programme et vous verrez , fin de l'immigration du continent africain , civilisation européenne en danger. Le nom de son parti France Libre !
Ensuite je ne parle pas des millions de personnes qui ont voté UMP pour réduire l'immigration et en finir avec l'islamisation de la france , on pourrait prendre combien d'electeurs UMP qui sont 100% d'accord avec le FN ???? 5% 10% 15% ????
Pour moi le nombre d'electeurs en france pouvant rallier le FN sur les idées FN si Sarkozy s'en va, pourrait atteindre les 30% de suite
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-04-29 15:12 Citer:
Le nom de son parti France Libre !

Tu es mal informé, je ne veux pas faire la retape pour ce type (qui est de droite avec ses solutions de droite qui ne conviennent pas)
mais le nom de son parti est "debout la République".
Les trucs nationalistes transportent toujours dans leur bagage le chauvinisme, la guerre et des sacrifices pour notre classe.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fafapreker 2012-04-29 15:24 Avec De Gaulles ça marchait bien pourtant, personne ne s'en est plaint, à part les fumeurs de cannabis de 68 , et on connait le résultat puisque c'est eux qui ont mis en place Mitterand Chirac et Sarkozy … qui ont créé la dette de 1700 milliards d'euros et qui sont retraités aujourd'hui … comme par hasard au chaud et qui ne votent pas pour les jeunes et les travailleurs, non ils ne votent que pour les rentiers UMP et PS, les retraités sont intouchables dans ce pays , ils ne font aucun sacrifices Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-04-30 04:56 L'endettement de la France est la conséquences de décisions politiques et fiscales. D'abord, la loi Rothschild de Valéry Giscard d’Estaing votée en 1973. Ensuite les diverses réductions et niches fiscales accordées aux plus riches depuis les années 90.

75% de la dette actuelle a été creusée sous des gouvernements de droite :
• sous le gouvernement Balladur (1993-1995, avec Nicolas Sarkozy comme ministre du Budget), elle est passée de 47% à 57% en 2 ans;
• sous le gouvernement Raffarin (2002-2005, avec notamment Nicolas Sarkozy comme ministre des Finances), elle est passée de 57% à 68% en 3 ans;
• et depuis 2007, sous la présidence du même Nicolas Sarkozy, la dette a encore progressé de 22%, soit environ 700 milliards en plus sur une dette totale d'environ 1.640 milliards.

On ne peut pas dire que ces gens qui ont le plus contribué à la ruine de la France soient des soixante-huitards…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # herve_64 2012-05-10 00:54 La France est tellement endettée que je ne vois pas Hollande pouvoir changer la tendance

Malheureusement la croissance sera toujours pas au rendez-vous
je lui souhaite bonne chance à Hollande
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...