Actu Chômage

dimanche
15 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Mercredi, la CGT-Chômeurs interpelle Laurent Wauquiez

Mercredi, la CGT-Chômeurs interpelle Laurent Wauquiez

Envoyer Imprimer
Le 23 novembre, la «caravane» du Comité national CGT des Privés d’emploi et précaires fait étape au Puy en Velay. Une délégation doit rencontrer son célèbre maire à 14h30.

Dès 10 heures, des privés d’emploi de divers départements (Ile-de-France, Rhône, Bouches-du-Rhône, Bretagne, Gard, Var, Ardèche…) seront place du Breuil et devant le Pôle Emploi, rue des Chevaliers St Jean, afin de rencontrer les chômeurs et les précaires et leur proposer de remplir un «budget mensuel de vie» leur permettant de mentionner le revenu dont ils auraient besoin pour vivre dignement.

A midi, un point presse sera tenu place du Breuil.

Vers 14 heures, une délégation se rendra à la Mairie où elle a demandée à être reçue par Monsieur Laurent Wauquiez, qui a assimilé le RSA à «de l’assistanat» et parlé de «cancer de la société» avant de récidiver ces dernières semaines, proposant que les logements sociaux soient attribués principalement «à ceux qui ont un travail». Monsieur Wauquiez, qui a également appuyé l’ajout d’un jour de carence supplémentaire sur les arrêts de travail, suspectant encore une fois les malades de frauder...

Voici la lettre que le CNPE-CGT lui a adressée :

Montreuil, le 16 novembre 2011

A Monsieur le Maire du Puy en Velay et Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Monsieur le Maire,

Le 23 novembre 2011, la «caravane» du Comité National CGT des Privés d’emploi et précaires, qui s’inscrit dans la campagne CGT sur les salaires, fait étape dans votre ville.

Cette campagne, nous la menons à l’attention des chômeurs, des précaires, des salariés pauvres et des retraités, auxquels nous proposons de remplir un «budget mensuel de vie» leur permettant de mentionner le revenu dont ils auraient besoin pour vivre dignement.

Pour la majorité des salariés pauvres ou privés d’emploi et précaires, il n’est plus question de POUVOIR D’ACHAT mais bien de SURVIE, et ces «budgets de vie» parlent d’eux-mêmes : Reste pour vivre 50 € pour les uns, 100 € pour les autres et bien sûr, sans se soigner, se vêtir correctement et de surcroît, sans budget suffisant pour la recherche d’un emploi.

C’est dans le cadre de cette initiative au Puy en Velay que nous souhaitons vous rencontrer afin de vous déposer nos revendications.

Recevez, Monsieur le Maire, nos respectueuses salutations.

Jean François KIEFER, Secrétaire général CNPE
http://chomeurs-cgt.fr


Nettement plus provocateur, le billet de la CGT-Chômeurs Rebelles du Morbihan :

Nous, "le cancer de la société", allons rendre une visite à M. Wauquiez le 23 novembre, chez lui

Pour notre dignité, contre la politique de l'exclusion et de la stigmatisation :

• 9h30 : Rendez-vous devant Pôle Emploi, 5 rue des Chevaliers St Jean (à 400 m environ de la place du Breuil). Table, barnum «Budget de vie».

• Midi : Point presse. Casse-croûte, rencontre militante sur la place.

• 13h30 : Rassemblement interprofessionnel sur la place du Breuil.

• 14h : Déplacement en direction de l’Hôtel de Ville, place du Clauzel, pour la rencontre avec Wauquiez.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 21 Novembre 2011 12:10 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...