Actu Chômage

mardi
20 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Les Indignés de La Défense continuent de résister

Les Indignés de La Défense continuent de résister

Envoyer Imprimer
Délogés par les forces de l'ordre dans la nuit de mardi à mercredi, les Indignés ont vu leur campement détruit, leurs pancartes et bâches saisies. Ils ont aussitôt reconstitué le camp à l'aide de palettes. Voici leur communiqué.

Nous avons visité Occupy Amsterdam, nous leur avons raconté notre quotidien à La Défense, les violences policières tous les jours, la précarité du camp, l'interdiction de poser ne serait-ce qu'une tente... Ils n'y croyaient pas, nous demandant même si La Défense était bien en Europe.

Nous avons suivi de près Occupy Wall Street et leur expulsion ce matin, puis le revirement de situation après une décision de justice contre l'action de la police new-yorkaise. Nous avons regardé Occupy LSX (Londres), nous avons vu Occupy Berlin ou Francfort... Partout des tentes, des camions, des espaces multimédias, des livestreams avec les autres lieux occupés.

Les CRS chargent et chargent encore !

Mais aujourd'hui, en France, nous voyons des occupations stratégiques totalement précarisées, que les interventions policières cherchent à montrer désorganisées et gérées par des squatteurs. La réalité est bien différente : depuis le premier jour de Occupons La Défense, à chaque fois que l'occupation se structure, qu'une tente est montée, qu'une bâche est tendue pour se protéger de la pluie… les brigades chargent et chargent encore ! Tous les jours nous subissons des intimidations policières, nous constatons des vols de biens privés par les forces de l'ordre, nous encaissons des coups de matraque et des gaz lacrymo...

Que se passe-t-il en France ? Dans quelle démocratie moderne sommes-nous pour que de tels ordres soient donnés par des représentants de l'État élus par les Français pour les représenter ? Et pour qu'ils puissent être exécutés par des êtres humains ?

50 CRS gardent un tas de carton

Ce soir, un niveau supérieur a été franchi. Les "Gardiens de la Paix" sont sortis déchaînés et caparaçonnés comme pour se préparer à une guerre civile. Ils ont détruit à nouveau le camp, tapé sur des citoyens non-violents, volé des couvertures et des duvets, détruit une cuisine collective. C'est ici la dignité humaine qui a été clairement visée. Le seul tort des Indignés ? Sans doute celui d'avoir la pertinence de viser clairement l'oligarchie financière qui tient les rennes du pouvoir aujourd'hui partout dans le monde, et en France en particulier.

Ce sont des parents en transit vers chez eux, des retraités de passage, des consommateurs du centre commercial voisin qui sont venus apporter leur soutien physique contre les brigades d'intervention. Ce sont aussi des centaines d'inconnus qui, tous les jours, apportent un peu de riz, du sucre, du café chaud, des légumes, etc (dommage que nous n'ayons toujours pas la possibilité d'avoir un réchaud sur place). Merci à eux.

Un message d'espoir, un cri d'alerte

Ce communiqué est d'urgence est autant un message d'espoir qu'un cri d'alerte. Beaucoup de médias demandent aux Indignés de La Défense et d'ailleurs de réagir sur les violences qui ont eu lieu contre Occupy Wall Street ce matin. Mais combien diffusent au journal télévisé de 20H ou dans les premières pages de leurs journaux la réalité de ce qui se passe en bas de leur tour ?

Nous ne lâchons rien : le camp de La Défense est ruiné mais nous y dormirons ce soir, comme à Nantes, Lyon et ailleurs.

À vous.

www.occuponsladefense.net


Notre reportage du vendredi 11 novembre :



Les Indignés PAS RÉSIGNÉS dansent le sirtaki à La Défense :





Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 17 Novembre 2011 11:35 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...