Actu Chômage

jeudi
12 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités La grève du 14/11 à Pôle Emploi sera-t-elle suivie ?

La grève du 14/11 à Pôle Emploi sera-t-elle suivie ?

Envoyer Imprimer
Nous parions que non. Mais par solidarité avec la poignée de valeureux militants qui se battent, nous relayons leurs communiqués, notamment celui de la CNT Santé Social et celui de la CGT-Chômeurs Rebelles du Morbihan.

Le SNU-FSU, syndicat majoritaire au Pôle Emploi, a appelé les agents à une grève nationale ce lundi. Dans certaines régions, la CGT, la CFDT, la CFTC et le SNAP vont se joindre au mouvement.

En région parisienne, la CNT Santé Social appelle l'ensemble des professionnels de l'emploi et des usagers des structures d’insertion à se mobiliser aux côtés des salariés grévistes du Pôle Emploi. Voici leur appel :

« La logique infernale en cours au Pôle emploi nous concerne tous. Le contrôle social et le flicage qui sévissent dans le secteur de l’insertion professionnelle fragilise les rapports entre salariés et usagers. Que ce soit dans les projets ville, les associations, les missions locales, les opérateurs privés et le Pôle Emploi, les chômeurs se retrouvent systématiquement suspectés d’être des profiteurs, dans la lignée de la rengaine «anti-assistés» régulièrement ressortie par l’UMP.

La chasse aux mauvais chômeurs est ouverte. Les allocataires du RSA sont stigmatisés, prochainement fichés, et l'envie de les faire travailler gratuitement refait surface. Les radiations et les humiliations pleuvent, l'accompagnement dans nos structures se dégrade par manque de moyens. En effet, les impacts d’une crise économique qui n’en finit plus de durer nous affectent. Les coupes budgétaires, les économies, et les diminutions de moyens touchent l’ensemble des structures de l’insertion économique et sociale. Les statuts des salariés se voient alors menacés par une l’explosion des contrats précaires ou la remise en cause des conventions collectives.

Face à ce constat, la CNT, qui se bat contre tout corporatisme et pour les convergences des luttes, invitent les professionnels de l’emploi à se mettre en grève le 14 novembre contre le contrôle social qui transforme nos métiers, et pour des moyens à hauteur de la crise que le monde de la finance entend nous faire payer.

Pôle Emploi s’apprête à souffler sa 3e bougie sur fond de crise économique aiguë. Nul doute que le directeur général et le gouvernement auront une pensée pour toutes les victimes collatérales de cette arme de destruction massive. Ils pourront trinquer pour les 1,5 millions de chômeurs radiés ces 3 dernières années, pour les 6.000 précaires bossant dans l’organisme et pour tous les autres qui ont vu leurs conditions se dégrader, leurs métiers se transformer pour revêtir lentement mais surement l’uniforme du contrôleur des chômeurs. Aujourd’hui, rien ne va plus, les salariés et les usagers pètent des câbles, l’usine à gaz est en phase d’implosion...

LA DIVISION DES SALARIÉS & DES CHOMEURS, ÇA SUFFIT !
Les derniers faits divers de séquestration, tentative de suicide, violences physiques ou verbales à l’encontre des agents révèlent le degré de tension qui règne actuellement dans les agences. Le fossé qui se creuse chaque jour entre les salariés du Pôle Emploi et les usagers du service public nécessite une réflexion sur la fonction du Pôle Emploi, une remise en cause du contrôle social et l’élaboration de pratiques de solidarités avec les chômeurs et leurs organisations.

LES MÉTHODES DU PRIVÉ, ÇA SUFFIT !
La privatisation rampante du service public de l'emploi progresse. Des boîtes privées remportent des marchés pour des ateliers ou des prestations bidons et s'engraissent sur le dos des chômeurs et des précaires. La mise en place d’un management inspiré des pires méthodes du privé est destiné à briser les collectifs, à individualiser les rapports sociaux, à instaurer de la concurrence entre agents… Les chiffres, toujours les chiffres, sont là pour tuer nos solidarités et nous transformer en bons petits soldats prêt à radier le moindre «client» non conforme !

MÉTIERS HYBRIDES, MANQUE DE MOYENS, ÇA SUFFIT !
En suivant plus de 250 chômeurs, les conseillers sont dépassés par une crise qui n’en finit pas de durer… La transformation forcée des métiers à l’image de l’EID et la course aux économies provoquent des dysfonctionnements grave ne permettant plus d’assurer un service de qualité. Les agents sont débordés, et souvent incapables par manque de formation et de temps de répondre à toutes les sollicitations des usagers. Le recours aux emplois précaires se normalise : nous dénombrons 6.000 salariés en CDD et en CAE, un comble pour «une boîte» sensée lutter contre le chômage et la précarité.

POLICE EMPLOI, ÇA SUFFIT !
Pôle Emploi est une arme efficace pour imposer le contrôle et le flicage de ses salariés et des chômeurs. La chasse aux mauvais chômeurs est ouverte. Les allocataires du RSA sont stigmatisés, fichés, et l'envie de les faire travailler gratuitement refait surface. Les radiations et les humiliations pleuvent, l'accompagnement est devenu inexistant et se résume à un contrôle mensuel…

Les violences qui explosent, la déprime qui s’instaure, les divisions qui apparaissent ne sont pas une fatalité. Pour en finir avec cette logique infernale, la CNT appelle tous les professionnels de l’insertion, les chômeurs et les précaires à se rencontrer, à s’organiser ensemble et à se mobiliser !!!


MAIS QU’EST-CE QU’ON VEUT ?

LA SUPPRESSION DU SUIVI MENSUEL OBLIGATOIRE
Pour en finir avec les logiques de flicage, laissons le choix aux usagers de définir le niveau de service approprié. La fin du SMP permettrait également de libérer du temps, des moyens et de concentrer l’action du service public de l’emploi en direction des chômeurs volontaires.

LA TITULARISATION DE TOUS LES PRÉCAIRES
Les salariés embauchés en CDD et CAE sont indispensables au fonctionnement du service public de l’emploi : sans eux les agences auraient encore plus de mal à tourner…

L’ARRÊT DES MÉTIERS HYBRIDES
Pour rendre un service de qualité, le saupoudrage de formations ici et là ne remplacera jamais les spécificités professionnelles des ex-ANPE et ex-ASSEDIC.

• L’ARRÊT DES 500.000 RADIATIONS ANNUELLES
Couper les indemnités aux chômeurs est une double peine. Déjà privé d’emploi en période de crise où la vie devient chaque jour plus chère, la radiation est un crime social et motif de tensions entre les usagers et les salariés.

UN APPEL A LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE
Salariés du Pôle Emploi, la fonction de contrôle social est de plus en plus prenante et source de conflit avec les usagers. Pour résister, nous vous invitons à refuser l’application de vos missions de flicage de manière officielle ou officieuse.

La Confédération Nationale du Travail »




De son côté, la CGT-Chômeurs Rebelles du Morbihan déplore que le SNU-Pôle Emploi appelle à la grève en négligeant de dénoncer le flicage des chômeurs : Lire ici son communiqué.

En effet, le syndicat majoritaire insiste sur les agressions que subissent les agents sans évoquer la violence permanente infligée aux privés d'emploi, cause essentielle de ce cercle vicieux. Si la direction du SNU a choisi cette fois-ci de négliger ce détail, sur le terrain, heureusement que les syndicalistes de Pôle Emploi que nous connaissons et qui participent solidairement aux luttes des associations de chômeurs, eux, ne le perdent pas de vue...


Comme on peut le constater en parcourant l'excellent site La Fusion pour les Nuls, les luttes au sein de Pôle Emploi sont atomisées et, comme partout, la résignation et l'abattement sont patentes. Il est donc à attendre que cette grève soit peu suivie, hélas... Mais gardons espoir. Et, surtout, rendons hommage à tous ces militants infatigables qui continuent à se battre en faveur de l'intérêt général.

SH


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 15 Novembre 2011 08:12 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...