Actu Chômage

lundi
24 février
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités 15 Octobre : Le mouvement anti-Wall Street gagne la Suisse

15 Octobre : Le mouvement anti-Wall Street gagne la Suisse

Envoyer Imprimer
Le mouvement “Occupy Wall Street”, qui manifeste depuis plusieurs semaines dans le quartier financier de New York, fait des émules. Des Indignés vont en effet se rassembler samedi à Zurich, Genève et Bâle pour protester contre le pouvoir, selon eux trop important, du secteur bancaire.

Un millier de manifestants sont attendus samedi à partir de 10 heures sur la Paradeplatz de Zurich, place emblématique de la finance suisse où se trouvent les sièges d'UBS et du Crédit suisse. «Notre objectif est d'être pacifique, tout autre comportement serait contre-productif», a expliqué Fabian Fuhrer, un militant de la branche helvétique de “We Are Change” (Nous sommes le changement), association aux objectifs hétéroclites rassemblant des opposants au système financier.

Sur le groupe Facebook “Occupy Paradeplatz” (Occupez Paradeplatz), qui comptabilisait lundi près de 800 participants, les organisateurs expliquent que les manifestations suisses seront organisées dans le cadre d'une journée de rassemblement mondial. «Les banques ont plus à dire que les citoyens. Cela ne doit pas se passer ainsi. Il faut corriger cette situation», a estimé M. Fuhrer.

«Nous irons jusqu'au bout»

Pour ce dernier, «les banques ne doivent pas être sauvées avec l'argent du contribuable et puis se plaindre deux ans plus tard d'une régulation plus stricte. (…) Mais les banques semblent plus intéressées par l'accumulation de capital, afin de pouvoir spéculer en Bourse», a-t-il lancé. «Nous espérons que beaucoup de gens vont se mobiliser» samedi pour la manifestation, dont l'autorisation est en cours de négociation auprès des autorités locales. «Mais nous irons jusqu'au bout, quoi qu'il arrive», a-t-il dit.

Les organisateurs suisses ont pris modèle sur le mouvement initié aux Etats-Unis où des militants anti-Wall Street entament leur quatrième semaine d'occupation d'une place au cœur du quartier financier de New York. Selon le site “Occupy Together” (Occupons ensemble), qui se présente comme un site informel recensant aux Etats-Unis les actions similaires à celles lancées à New York, des occupations ont eu lieu dans quelque 68 villes du pays samedi dont Washington, Los Angeles, Chicago, Miami ou Dallas.

Le mouvement “Occupy Wall Street” est soutenu par des syndicats, des politiques et des personnalités de gauche comme Michael Moore, Susan Sarandon, Naomi Klein ou Noam Chomsky… et même le milliardaire George Soros.

(Source : Le Monde)


SAMEDI 15 OCTOBRE, Journée mondiale des Indignés
Étudiants, retraités, chômeurs, jeunes diplômés, salariés ou fonctionnaires... les manifestations du 15 octobre devraient réunir tous ceux qui se sentent touchés par la crise économique et les mesures d’austérité. Une journée de mobilisation citoyenne face à une crise globale.
Pour en savoir plus :
www.demosphere.eu
Les Indignés de France sur Facebook



De Madrid à Tel Aviv, de Zurich à Wall Street, un tour du monde des Indignés à découvrir dans Basta!


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 13 Octobre 2011 15:53 )  

Votre avis ?

Réforme des retraites : Qui va remporter le bras de fer engagé le 5 décembre ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'a...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...