Actu Chômage

lundi
17 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Le Smic n'augmentera pas au 1er juillet

Le Smic n'augmentera pas au 1er juillet

Envoyer Imprimer
Parce que la hausse des prix n'a — paraît-il — atteint que 1,89% sur un an au lieu des 2% requis, il n'y aura donc pas de revalorisation automatique.

Chaque année, au 1er janvier, le montant du Smic est revalorisé. Début 2011, il a été augmenté de 1,6%, passant de 8,86 € à 9 € brut de l'heure pour atteindre 1.365 € brut (soit 1.073 € nets) pour 35 heures hebdomadaires. Faut-il rappeler que, depuis l'élection de notre soi-disant Président du pouvoir d'achat, aucun "coup de pouce" ne lui a été accordé ?

Heureusement, l'article L. 3231-5 du Code du travail prévoit une revalorisation automatique du salaire minimal interprofessionnel de croissance lorsque l'indice des prix à la consommation (IPC) augmente d'au moins 2% par rapport à l'indice ayant servi de base à sa dernière revalorisation. Le Smic doit alors être augmenté dans la même proportion, à compter du premier jour du mois suivant la publication de l'IPC par l'Insee.

Pour 0,1%, tu peux aller te rhabiller

La forte augmentation des prix à la consommation relevée au début de l'année laissait envisager une revalorisation du Smic au 1er juillet, conséquence mécanique de leur flambée. Or, celle-ci n'aura pas lieu. Pour l'Insee, une moindre inflation en avril et la quasi-stabilité des prix au mois de mai n'ont pas permis de confirmer ces prévisions et, fin mai 2011, l'indice des prix à la consommation n'aurait augmenté que de 1,89%, le seuil fatidique des 2% pouvant cependant être franchi d'ici novembre.

C'est le FMI qui va être content ! Lui qui préconise une modération accrue en matière de salaire minimum «pour empêcher le Smic d'augmenter davantage que le salaire médian» et «favoriser la création d'emplois peu qualifiés».

Et la Commission européenne aussi ! Elle qui, via le «pacte pour l'euro», souhaite la fin de l'indexation des salaires sur les prix.

Mais certainement pas nos 20% de Smicards qui en chient...

Tous ces oligarques grassement payés estiment que le Smic serait un frein à notre "compétitivité" alors que les énormes dividendes (qui équivalent à 6 millions de Smic, selon la CGT) versés chaque année à nos actionnaires (qui ne produisent rien) au lieu d'être réinvestis dans la production, seraient, eux, compétitifs ? Pour certains, le Smic serait même un "créateur de chômage" : or, que dire des entreprises qui licencient et/ou délocalisent alors qu'elles font des bénéfices ? Cela ne peut plus durer.

On peut également remettre en cause les méthologies de l'Insee, organisme piloté par Bercy et dont l'indépendance n'est pas garantie, qui, dans ses calculs, fait fi de l'explosion de toutes les charges contraintes pour les ménages.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 30 Juin 2011 20:25 )  

Commentaires 

 
0 # pat-du49 2011-06-17 18:11 de toutes façons, un français moyen comme moi, on se fait entuber comme on veut, avec leur IPC

Déjà qu'on en chie à déchiffrer les chiffres du chômage bidouillés, mais là c'est encore pire, voilà leur tableau (dernier connu du mois de mai ) :

www.insee.fr/fr/indicateurs/ind29/20110615/Indices%20detailles%20mai%202011.pdf

suffit de bidouiller pas grand chose, pour faire varier de 0,1% au final ..
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-06-17 18:31 j'ai compris leur tableau il me semble, si jamais j'ai raison, on voit bien le foutage de gueule.
voilà comment je comprend leur tableau :
la pondération de 10000, en gros ça correspond au salaire de l'ouvrier au SMIC célibataire et dépenses, ( ils font une moyenne fourre tout ) donc oter un ZERO, pour tomber à 1000 euros.

ils evalueraient donc un budget ainsi :
bouffe : 145 euros
tabac alcool : 35,60€
fringues chaussures : 47,40€
loyer, eau, gaz, edf etc : 140,60€
ameublement, électroménagers : 56,60€
santé non remboursée, parapharmacie : 100,40€
transport, déplacements : 159,60€
communications : 29,50€
loisirs culture : 91,50€
éducation : 2,40€
restaux, hotels : 71,60€
assurances, coiffeur, banque etc : 119,80€

total : 1000€

voilà, donc du grand n'importe quoi, de chez n'importe quoi, ça ne correspond en RIEN avec la vie de la gigantesque majorité des SMICARDS.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # galaor 2011-10-04 14:04 Non apparemment, vous n'avez rien compris dans le tableau. Les chiffres indiqués dans chaque colonne (sauf le 1ère) correspondent à la variation des prix pour chaque poste de dépense par rapport à leur niveau de 1998. Par exemple, pour les produits alimentaires , on lit 128,83 en mai 2011, ce qui signifie qu'ils ont augmenté de 28,83 % depuis 1998. Quant à la pondération, elle sert à évaluer le "poids" relatif de chaque item dans cette variation. Si l'on a pris 10000 pour l'ensemble, c'est afin de pousser la précision jusqu'à la 2e décimale. Par exemple, pou le pain, on lit 207, ce qui signifie que le "poste" pain dans le budget mensuel représente 207/10000, soit 2,07 % de la dépense mensuelle. Un smicard, dont le revenu net est 1073 €, dépense (en moyenne) 2,07 % de cette somme pour acheter son pain, soit 22,27 € par mois, ce qui doit représenter 26 à 28 baguettes par mois, si on les achète chez le boulanger et plus de 30 si on les prend au supermarché. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # hervé85 2011-06-18 13:09 C'est aujourd'hui que vous vous rendez compte de la manipulation des chiffres ? on leur fait dire ce que l'on veut! oui les chiffres sont truqués dans le sens de la régression sociale. Ce n'est que la façade de notre belle démocratie. Derrière la façade il y a la réalité que vivent de plus en plus de gens : à savoir une précarité grandissante et insupportable dans un Pays riche . Ce que le pouvoir économique et politique veut ce sont des esclaves qui obéissent et se taisent. Beau programme ! C'est à nous de nous réveiller , il n'est pas trop tard ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-18 13:54 Citer:
C'est aujourd'hui que vous vous rendez compte de la manipulation des chiffres ?

Ho ! Du calme !
Si vous lisez correctement Actuchomage, vous savez que nous ne sommes pas dupes et que nous dénonçons tout cela. Le contenu de ce site, tenu bénévolement depuis six ans, est à l'opposé de la complaisance des médias actuels et d'une qualité dont ils devraient s'inspirer.

Alors, par courtoisie envers ceux qui s'emploient à le faire vivre, employez un autre ton. Sinon conservez-le, mais pour poster vos commentaires sur des sites de presse institutionnell e qui, eux, publient des articles de collabos à la solde du pouvoir et méritent qu'on leur remonte les bretelles.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-18 15:05 Un coup de pouce au Smic serait une "faute", déclare Fillon

Augmenter le Smic davantage que l'inflation serait une "faute économique", déclare le Premier ministre François Fillon dans un entretien publié samedi par Nice-Matin.

Le salaire minimum, indexé sur l'évolution des prix à la consommation, a été revalorisé pour la dernière fois le 1er janvier, déjà sans "coup de pouce" des pouvoirs publics. Il est actuellement fixé à 9 euros brut de l'heure, soit 1.365 euros par mois pour un temps complet.

Il pourrait être de nouveau augmenté en août, d'environ 2%, en cas d'accélération de l'indice des prix au cours des prochaines semaines.

Mais, pour le chef du gouvernement, donner un coup de pouce au salaire minimum serait "une faute économique". "Cela écraserait la hiérarchie des salaires et induirait une augmentation du coût du travail et donc du chômage", ajoute-t-il dans son entretien à Nice-Matin.

Pour François Fillon, "la meilleure façon de protéger le pouvoir d'achat consiste à assurer la croissance de l'économie française et donc à réduire le chômage". Selon lui, "il y a tout lieu de penser" que la baisse du chômage va se poursuivre tout au long de l'année 2011.

www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/reuters_00353477-un-coup-de-pouce-au-smic-serait-une-faute-declare-fillon-182549.php

Sacré lui, va !!!
Plus menteur et antisocial, tu meurs.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maguy 2011-06-18 22:11 "loyer, eau, gaz, edf etc : 140,60€" Là, Pat, tu m'épates ! Ce serait plutôt dans les 500€ au moins, non ?

Sinon, je dois penser à la phrase de Churchill qui disait à peu près "je ne crois les statistiques que lorsque je les ai falsifiées moi-même.

J'aime assez l'expression du fion "hiérarchie des salaires", il n'a jamais pensé à limiter le sien ou celui de ses potes du cac40 ???

Les Français consommeront de moins en moins et tant pis pour l'économie chinoise.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pat-du49 2011-06-19 07:43 oui le post "logement" est bien + élevé ..

ou le post tabac celui qui clope son paquet par jour, c'est 180 euros par mois pas 35 euros.

ou le post déplacement, celui qui fait 15000 kms/an, avec besoin d'une voiture, x 0,40 euros du km divisé par 12 = 500 euros par mois aussi
etc etc ..
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # francois2 2011-06-19 09:30 le gouvernement applique donc bien les directives du FMI pour la France. prochaines étapes: durcissement des condition d'indemnisations des chômeurs et hausse de la TVA, après les élections de 2012… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # ben68 2011-06-20 13:25 S'ils ne l'augmente pas c'est sûr.

Je serais bien bête de ne pas me contenter de mes 1000euros net d'allocations et d'aller bosser pour 1070euros net - frais de déplacements.

Je suis un bosseur mais la France crée des profiteurs et des assistés
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-20 13:36 … des profiteurs et des assistés qu'il faut chercher parmi les plus riches, et non dans "la France d'en bas", qui est victime de ces vampires suceurs d'argent public, gavés de profits et affameurs de salariés. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Lauretteb 2011-06-22 10:26 Article intéressant. Juste un mot concernant le fichier de l'Insee sur les prix à la consommation, il s'agit d'indices et non d'euros, la base étant 100 en 1998. La pondération est difficilement traduisible en euros, elle permet simplement de déterminer l'importance des postes dans le budget des ménages. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-07-13 01:58 Pas de revalorisation du Smic en août

Ouf ! semblait dire hier matin le Premier sinistre François Fillon : il n'y aura toujours pas de revalorisation du Smic, l'inflation selon l'Insee n'atteint «que» 1,96%…

Cette revalorisation aurait été obligatoire si «le taux d’inflation hors tabac des ménages urbains» avait atteint 2%. Donc, à 0,04% près et dans la mesquinerie la plus éhontée, le gouvernement en profite pour refuser toute augmentation alors que ce taux a officiellement atteint 2,1% au mois de juin. Les prix de l’alimentaire, de l’essence continuent, eux, de flamber…

Par contre, pour le Livret A, l'inflation a bel et bien dépassé la barre symbolique des 2% en rythme annuel, ce qui aura pour conséquence l'augmentation de son taux de rémunération dès le 1er août (2,25%). Allez comprendre !

www.challenges.fr/actualites/top_news_depeches/20110712.REU8936/linflation_fait_monter_le_livret_a_pas_le_smic.html
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...