Actu Chômage

lundi
18 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Paris : sept ans après, Delanoë fait (enfin) dans le social

Paris : sept ans après, Delanoë fait (enfin) dans le social

Envoyer Imprimer
Lors de ses vœux aux élus du Conseil de Paris, Bertrand Delanoë a annoncé mardi plusieurs «actions de solidarité» pour 2009 dont la création, sur la capitale, d'une agence immobilière à vocation sociale (AIVS) «de manière à épauler ceux des Parisiens qui n'ont pas ou trop insuffisamment accès au parc privé» tout en apportant aux propriétaires «les garanties nécessaires».

Actuellement, il existe en France presque quarante AIVS, structures à but non lucratif nées à la fin des années 80, quand les dégâts du libéralisme économique ont commencé à se faire sentir. Peu connues, malgré un certain scepticisme (leur développement était une proposition du candidat Bayrou durant la campagne présidentielle), certaines ont fait leurs preuves.

Par leur intermédiaire, des personnes aux minima sociaux ou des familles en situation de grande précarité, considérées comme «population à risque» sur le plan locatif et qui, de ce fait, ne peuvent accéder au logement par les voies habituelles, ont pu ainsi être logées raisonnablement (20 à 30% en dessous des prix du marché) dans le parc privé, moyennant d'importantes garanties/incitations aux bailleurs (règlement des loyers en cas de défaillance du locataire, remise en état du logement si dégradation, exonérations diverses…) pour qui le risque est devenu quasi inexistant : de quoi flatter la fibre caritative de propriétaires parisiens... Ça va se bousculer au portillon !

«Paris Logement», un succès garanti

Parmi les autres actions de solidarité annoncées par le maire de Paris, on note l'extension du microcrédit, «expérimenté en 2008 dans plusieurs arrondissements» et qui sera généralisé à toute la capitale «de manière à ce que même les plus pauvres de nos concitoyens qui n'ont pas accès aux crédits bancaires puissent faire face, dans des conditions raisonnables, à du crédit à 2%» : petit pis-aller qui fera plaisir à Martin Hirsch. Egalement, 56 millions d'euros seront consacrés au retour à l'emploi des RMIstes dans le cadre d'un Plan départemental d’insertion : un investissement sympathique mais, pour être efficient, encore faut-il que les emplois suivent et, surtout, qu'ils soient décents...

Puis, cerise sur le gâteau, la création de «Paris Logement», une aide financière pouvant aller jusqu'à 100 € par mois et destinée, sous conditions de ressources, aux Parisiens «qui consacrent autour de 30% de leurs revenus à leurs loyers» : là aussi, quand cette allocation sera opérationnelle à la fin de l'année, on n'exagère pas en prédisant que les queues seront longues !

En 2009, la Ville de Paris s'attachera à «faire vivre la cohésion de la société» par la solidarité, a souligné M. Delanoë, afin de «répondre à l’attente de nos concitoyens dont beaucoup sont dans la souffrance sociale, et en même temps garder le cap de l’avenir». Merci Bertrand.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 07 Janvier 2009 23:46 )  

Commentaires 

 
0 # auxi 2009-01-08 00:44 " Egalement, 56 millions d'euros seront consacrés au retour à l'emploi des RMIstes dans le cadre d'un Plan départemental d’insertion : un investissement sympathique mais, pour être efficient, encore faut-il que les emplois suivent et, surtout, qu'ils soient décents. "

Bien évidemment ! Cette rengaine du "retour à l'emploi", toujours le déni de réalité… Faire "comme si" il y avait des emplois décents disponibles et en nombre.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...