Actu Chômage

lundi
27 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Bon anniversaire APNÉE !

Bon anniversaire APNÉE !

Envoyer Imprimer
Il y a quatre ans naissait APNÉE – Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l’Emploi – l’association qui édite Actuchomage, Rénovation-démocratique et, prochainement, Inter-emploi.

En janvier 2008, voilà ce que l’on pouvait lire sur Actuchomage, extrait de notre article Que cache le mensonge des 500.000 emplois non pourvus ? :

[…] En usant de cet argument mensonger (les 500.000 emplois non pourvus), le gouvernement et le patronat préparent l’opinion publique à une déréglementation généralisée du marché du travail. Derrière la guerre déclarée aux chômeurs qui «refuseraient des emplois disponibles» se cache deux objectifs : la déréglementation de la durée du temps de travail (qui pourrait être négociée directement entre employeurs et salariés, comme l’a récemment envisagé le Premier ministre) et, à terme, la suppression des «salaires minimums». On fait le pari ? […]

Trois mois plus tard, les faits nous donnaient hélas raison :

En avril 2008, on assistait à une offensive sans précédent contre les chômeurs, ces profiteurs et ces fainéants qui refusent massivement les emplois qu’on leur propose ; vaste entreprise de désinformation, de manipulation, visant à culpabiliser les demandeurs d’emploi et à dresser l’opinion publique contre eux (non sans réussite d’ailleurs).

Aujourd’hui, ce sont les 35 heures qui sont dans le viseur du gouvernement. La cible est ajustée, reste à lui asséner le coup de grâce.

Et demain, en septembre, c’est le SMIC, les salaires minimums, auxquels le gouvernement et le patronat s’attaqueront. On fait le pari ?

Une mission de veille et d’alerte sociales

Créée en mai 2004, l’association APNÉE – Alternatives Pour une Nouvelle Économie en faveur de l’Emploi –, s’est fixée une mission de veille et d’alerte sociales pour la Défense des Droits des Actifs avec ou sans emploi.

Depuis quatre ans, nous tentons d’alerter l’opinion et les réseaux militants sur les mesures et projets porteurs de régressions sociales.

• Ainsi, dès 2004, nous sommes-nous engagés en faveur de l’emploi des Seniors. Nous avons été la première association à saisir la HALDE sur les discriminations à l’embauche dont sont victimes les 45 ans et plus. Parallèlement, nous n’avons cessé d’alerter le gouvernement sur le dramatique taux de chômage des plus de 55 ans et ses conséquences désastreuses, notamment sur le financement des retraites.

La légitimité de cet engament a été couronné par 4 procès gagnés en 2007 par des membres de notre association, contre les discriminations à l’embauche sur des critères d’âge.

• Nous avons été parmi les premiers à dénoncer le CNE (Contrat nouvelle embauche) puis le CPE (Contrat première embauche), arguant qu’ils étaient illégaux au regard du droit européen du travail. La disparition de ces deux contrats nous a donné raison depuis.

• Nous avons été parmi les premiers à relayer les travaux de collectifs (comme ACDC, les Autres Chiffres Du Chômage) qui dénoncent la poussée inexorable de la précarité professionnelle et les bidouillages statistiques des chiffres du chômage.

• Nous nous sommes également mobilisés sur une multitude de sujets, comme les discriminations dont sont parfois victimes des enfants de chômeurs (accès interdit ou réduit aux cantines scolaires et aux centres de loisirs municipaux) ou encore, l’application du TPN (tarif de première nécessité EDF) pour les personnes en difficulté ; et ainsi de suite…

Mais, plus le temps passe et plus nous sentons que la mobilisation s’étiole et que la résistance s’amenuise.

Nous sommes – malheureusement – bien placés pour «apprécier» cette démobilisation ; sur Actuchomage pour ce qui concerne les Droits des Actifs avec ou sans emploi, mais aussi sur Rénovation-démocratique, notre second site, pour ce qui concerne la réforme des institutions. La «réécriture» de notre Constitution, la Loi fondamentale qui organise le fonctionnement de notre démocratie, se joue actuellement à l’Assemblée nationale entre députés UMP et PS ; elle sera probablement adoptée le 7 juillet prochain dans l’indifférence générale de nos Concitoyennes et de nos Concitoyens.

Ce déni de démocratie, doublé d’une coupable désertion citoyenne, est DRAMATIQUE.

Et nous le ressentons particulièrement, nous qui voyons l’audience de nos sites croître inexorablement (+ 100% entre 2006 et 2007, + 60% entre 2007 et 2008), tout en voyant le nombre de nos adhérents stagner et les dernières poches de résistance sociale et politique abdiquer.

Que pouvons-nous faire ? Que devons-nous faire ? Sommes-nous condamnés à l’impuissance ?

Notre association créée en mai 2004 souffle aujourd’hui sa quatrième bougie ; Actuchomage, lui, fêtera ses 4 années d’existence en septembre prochain. Nous envisageons de nous réunir sur Paris fin juin début juillet pour marquer le coup (le lieu et la date vous seront confirmés dans les prochaines semaines).

Si nous pouvons tirer un bilan positif de nos actions, bien des interrogations demeurent quant à leur avenir, leur pérennité et leur finalité. De ça, nous discuterons collectivement.

En attendant, bon anniversaire APNÉE. Et merci aux trop rares fidèles qui soutiennent un engagement qui paraît plus que jamais indispensable… mais tellement fragile.

Yves Barraud - Président d'Alternatives Pour une Nouvelle Économie en faveur de l'Emploi

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 30 Mai 2008 04:50 )  

Votre avis ?

Est-il nécessaire d'y revenir une fois encore ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...