Actu Chômage

mardi
19 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Emploi : à quand le bon sens ?

Emploi : à quand le bon sens ?

Envoyer Imprimer
La philosophe et sociologue Dominique Méda, spécialiste de politique sociale, liste quelques mesures simples, lucides et justes pour rétablir l'emploi de qualité et la compétitivité en France.

« Il faut cesser d’alimenter le cercle vicieux consistant à laisser se développer des emplois peu qualifiés (160.000 jeunes sortent tous les ans de leur parcours scolaire sans diplôme ou qualification) ou du temps partiel (18% des emplois salariés), et à devoir ensuite consacrer des dépenses publiques énormes pour compenser, prendre en charge via des allégements de cotisations sociales, la PPE (Prime pour l’emploi) ou le RSA (Revenu de solidarité active).

Il faut investir sur la ressource humaine plutôt que réparer. Nous devrions raisonner comme les pays nordiques qui investissent dans la qualification, la formation et la qualité du travail tout au long du cycle de vie.

Dès les premières années, ces pays développent des modes de garde de qualité qui permettent aux enfants de progresser sur un pied d’égalité. Il faut ensuite privilégier des classes de petite taille qui mettent tout en œuvre pour faire réussir tous les enfants.

Enfin, il faudrait investir tout au long de la vie dans la formation (un quart de la main-d’œuvre nordique était en formation dans le dernier mois contre 7% en France) : c’est la seule manière d’être moins accessible à la concurrence des pays à bas coûts.

Par ailleurs, en améliorant les conditions de travail, on peut faire travailler les seniors plus longtemps.

Cet ensemble de mesures permettrait de nourrir la qualité de l’emploi : c’est-à-dire un travail décent, à savoir un travail avec un salaire qui permet de vivre sans le soutien permanent de l’Etat, qui permet de conserver la santé et présente des garanties de sécurité, et qui permet de concilier vie professionnelle et vie familiale. »

CQFD.

(Source : Libération)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 14 Mai 2008 11:49 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...